Contemporain auto-édité

Contemporain auto-édité

Josh de Alexis Arend



Résumé

« Mon père avait coutume d’appeler ce coin du Montana « la larme d’un ange ». Je crois, avec le recul, qu’aucun nom ne me semblera jamais plus beau, ni plus approprié aux événements de cette année-là… C’était l’été 1953, j’avais tout juste douze ans et mon frère Josh, dix ans. C’était quelques semaines avant qu’on ne le tue… Je repense souvent à ce lieu empreint d’un bonheur oublié. Mon âme d’enfant s’est gorgée de ce panorama, à en éclater, au point que même aujourd’hui, je parviens à me le remémorer très distinctement. Je suis encore capable d’en retracer les moindres contours dans ma tête, je retrouve ses rives accueillantes, je ressens à nouveau la fraîcheur de son eau claire sur ma peau, et la douce tiédeur du soleil qui s’y reflétait. Je revois nos peaux dorées après des heures de baignade. Je revois mon père, je revois Josh. Et, à présent que me voilà bien âgé, lorsque parfois j’éprouve des difficultés à trouver le sommeil, lorsque, la nuit venue, le passé revient me hanter, c’est à Swan Lake que je songe. À cette larme d’un ange… Ces souvenirs lointains, enfouis en moi, me sont à la fois infiniment beaux, et infiniment douloureux… Swan Lake, et cet été 1953… »

Mon avis

Dès la lecture du résumé, j’ai su que je tenais entre les mains un livre émouvant et bouleversant. Je ne me suis pas trompée. J’ai adoré cette histoire, qui a provoqué en moi un gros flot d’émotions.

Nous suivons ici l’histoire de deux frères, obligés à grandir trop vite de par les coups durs qu’ils subissent. Très vite, il commence à se passer des choses étranges dans la petite ville où ils résident. Je n’en dirai bien évidemment pas plus, de peur de spoiler. Je préfère que vous le découvriez lors de votre lecture. Je n’ai pas pu faire autrement que de m’attacher à ces deux frères. J’ai trouvé leur relation fraternelle tellement touchante, si belle. Alexis Arend a su nous la retranscrire à la perfection.

L’auteur a su planter un superbe décor et rendre une atmosphère pesante tout au long de son roman. Il a rendu à la perfection les médisances et les ragots qui sont propres aux petites villes. Tout au long de ma lecture, j’ai été parfois ulcérée par le comportement de certains habitants. Rassurez-vous, tous ne sont pas détestables. Je me suis beaucoup attachée à certains.

Je tiens à préciser qu’une part de fantastique est intégrée à cette histoire. J’avoue avoir été déroutée au début, puisque je ne m’y attendais pas, mais une fois habituée, cela a donné tout son charme à l’histoire.

Je voudrais également mettre en avant le travail fait par l’auteur, tant au niveau de l’écriture qu’au niveau de l’intrigue. J’ai adoré sa plume, qui certes peut être qualifiée de classique, mais qui nous change des styles plus incisifs et percutants que l’on a tendance à croiser. Ici, c’est plutôt une écriture tout en délicatesse et empreinte de sensibilité. Si les auto-édités peuvent vous faire freiner, de peur d’y trouver des fautes ou autre coquilles, aucun souci de ce côté. C’est un travail parfait que nous offre l’auteur, digne des plus grandes maisons d’édition. N’hésitez donc surtout pas à cause de ce détail.

Cela aura donc été une très belle découverte. Alexis Arend aura su proposer à son lecteur une belle palette d’émotions avec son histoire magnifique. Une petite pépite de l’auto-édition à découvrir.

Ma note : 18/20

6 réflexions au sujet de “Contemporain auto-édité”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s