Thriller

L’heure bleue

L’heure bleue de Celia Fremlin

  • Auteur : Celia Fremlin
  • Titre : L’heure bleue
  • Genre : Thriller
  • Éditions : JC Lattès / Le Masque
  • Nombre de pages : 300
  • Parution : 5 juin 2019

Résumé

Louise Henderson donnerait n’importe quoi – absolument n’importe quoi – pour une bonne nuit de sommeil. Depuis l’arrivée de Michael, son nouveau-né, elle enchaîne des nuits blanches tout en gérant la maison et ses filles. Quand Louise et son mari décident de louer la chambre d’amis, miss Brandon semble être la candidate parfaite ; elle est célibataire, discrète et enseigne au lycée du coin. Pourtant, Louise éprouve un curieux malaise lorsque miss Brandon s’installe et ses doutes deviennent une obsession. D’où vient-elle ? Qui est-elle vraiment ? Jusqu’à cette nuit où Michael disparaît et le monde de Louise s’effondre…

Un roman de suspense psychologique haletant et intelligent qui rivalise avec les meilleurs romans du genre plus de soixante ans après sa première publication.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions JC Lattès/Le Masque pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Nous sommes ici avec Louise, mariée et trois enfants. Elle va vite se retrouver débordée et épuisée, et pour cause : son petit dernier, Michael, ne fait jamais ses nuits, et Louise peine de plus en plus à assurer le quotidien et les tâches de mère au foyer qui lui incombent. D’autre part, afin de faire face aux difficultés économiques, Louise et son mari vont décider de louer l’une de leur chambre à Vera Brandon. Mais dès l’arrivée de cette dernière dans la demeure, il va commencer à s’installer une grande tension au sein de la famille.

Tout d’abord, il faut savoir que ce roman a été édité pour la première fois il y a plus de soixante ans. Les Éditions JC Lattès/Le Masque ont donc décidé de le remettre au goût du jour. D’autre part, sachez que la préface de ce roman est très instructive, et l’auteure va nous expliquer comment lui est venu une telle idée pour son roman. Vous pouvez la lire tranquillement, puisqu’il n’y a aucun risque de spoil, comme parfois avec certaines préfaces.

J’ai été très agréablement surprise par le ton incroyablement moderne de ce récit. La plume est très fluide. L’auteure a su décortiquer à la perfection les ressentis d’une mère débordée par ses responsabilités et de la solitude et l’incompréhension que cela génère dans son entourage. C’est elle qui doit tout assurer, et personne n’a l’air de se rendre compte qu’elle perd peu à peu pied, puisqu’elle est tout simplement débordée. J’ai trouvé ce pan du récit très bien amené et décrit de manière très juste.

L’intrigue est vraiment centrée sur le côté psychologique. Il ne faut donc pas s’attendre à énormément d’action. J’y ai même décelé parfois quelques longueurs. Mais j’ai été en immersion avec cette histoire, me demandant à maintes reprises que pouvait cacher Vera, ou si c’était Louise qui se faisait des idées dues à son surmenage. Je me suis donc posée énormément de questions et j’ai trouvé le dénouement haletant. Lorsque les pièces du puzzle s’assemblent, la tension est à son comble.

Ce thriller très traditionnel n’en est pas moins très bien réalisé, est très moderne à bien des égards, et il a sûrement servi de précurseur à bon nombre de romans d’aujourd’hui. Malgré les quelques longueurs qui font que parfois, le rythme s’est retrouvé un peu cassé, cela reste une très bonne lecture que je vous conseille de découvrir.

Ma note : 16/20

5 réflexions au sujet de “L’heure bleue”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s