Policier

La maison des mensonges

La maison des mensonges de Ian Rankin

  • Auteur : Ian Rankin
  • Titre : La maison des mensonges
  • Genre : Policier
  • Éditions : J.C. Lattès / Le Masque
  • Nombre de pages : 384
  • Parution : 29 mai 2019

Résumé

Le corps d’un détective privé, porté disparu en 2006, est découvert dans une voiture cachée dans la forêt près d’Édimbourg. Un comble pour sa famille et pour la police locale car cette région avait à priori déjà été fouillée par les officiers à l’époque. L’inspecteur Siobhan Clarke reprend l’enquête et se voit obligée d’examiner les nombreuses erreurs commises par ses prédécesseurs. Les rumeurs d’incompétence et de corruption courent depuis toujours et à présent, plus de dix ans après, il est temps de découvrir la vérité. Tous les officiers en poste à l’époque sont interrogés et il s’avère que tout le monde a quelque chose à cacher. Même John Rebus…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions J.C Lattès/Le Masque pour leur confiance et grace à qui j’ai eu la possibilité de découvrir ce roman.

Nous retrouvons ici John Rebus, inspecteur phare de la saga de Ian Rankin. Le corps d’un détective privé disparu depuis plusieurs années va être retrouvé au fond d’un ravin. Que s’est-il passé ? C’est ce que va devoir élucider l’inspecteur Siobhan Clarke, qui se voit confier cette enquête après l’échec cuisant de ses compagnons de profession des années auparavant pour résoudre cette enquête.

Il s’agit ici du tout dernier tome paru des aventures de Rebus, personnage fétiche de Ian Rankin. Si j’ai été contente de le retrouver, je suis tout de même restée sur ma faim, puisque Rebus est très en retrait dans ce volet, principalement dû à ses problèmes de santé. Si suivre l’enquête avec Siobhan m’a beaucoup plu, j’aurais aimé voir jouer un rôle plus prépondérant de la part de Rebus.

Ici, l’enquête policière est très complexe et Ian Rankin a tissé un réseau de fils à démêler qui peuvent avoir tendance à partir un peu dans tous les sens. Et pourtant, que c’est accrocheur, une fois les cinquante premières pages tournées. Par contre, il faut vraiment rester concentré. Les personnages sont très nombreux, nous en retrouvons certains des volets précédents, et il faut suivre, quitte à noter les personnages et leur fonction sur une feuille pendant votre lecture.

Quant à l’intrigue, je l’ai trouvée bien menée. Elle a tenu mon intérêt et j’ai eu envie de savoir le fin mot de l’histoire tout au long du récit. La plume est très fluide, les dialogues sont très présents et cela m’a fait tourner les pages sans même m’en rendre compte.

Un enquête complexe et des personnages bien décrits font de ce roman policier une très bonne lecture.

Ma note : 16/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s