Policier

Ornicus

Ornicus de Gabrielle Boyer

  • Auteur : Gabrielle Boyer
  • Titre : Ornicus
  • Genre : Policier
  • Éditions : Librinova
  • Total de pages : 147
  • Parution : 19 juin 2019

Résumé

Stefan Brama et Sacha Apolline s’emparent de l’enquête de la disparition de Louis, garçonnet de 8 ans, disparu un soir de vacances. Enchaînant rapidement les auditions des voisins, aucune véritable piste n’en ressort et les deux policiers sont particulièrement perplexes face à l’attitude de la mère. Alors que Stefan voudrait bien se débarrasser de l’enquête, Sacha s’investit comme il peut, touché par la détresse de Jeanne, jeune sœur de Louis.
Ce mois d’août 2017 va faire basculer certains destins, là où un autre reste inéluctablement hanté par la mort.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteure Gabrielle Boyer pour sa confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Nous sommes ici avec les deux inspecteurs de police, Stefan et Sacha, qui vont devoir résoudre une affaire de disparition. En effet, Louis, 8 ans, disparaît mystérieusement alors qu’il jouait au football avec sa sœur et deux amis. Que s’est-il passé ?

C’est très embêtée que je débute cette chronique. Avant tout, je tiens à préciser qu’il ne s’agit ici que de mon avis personnel et que je ne doute pas que ce roman puisse avoir les qualités nécessaires pour plaire aux lecteurs. Malheureusement, pour ma part, je n’ai pas du tout accroché et je dois me montrer honnête.

Ce court roman policier avait pourtant tout pour me plaire, puisque la part de mystère qui englobe l’intrigue m’a rendue très curieuse, et j’avais vraiment envie de savoir ce qui était arrivé à Louis. J’avoue avoir vite décroché. J’ai trouvé le déroulé de l’intrigue très emmêlé, voire très fouillis. L’auteure m’a totalement perdue entre les suppositions des policiers, les horaires évoqués lors de la reconstruction des faits, les actions des divers personnages lorsque l’enfant disparaît. Il n’y pas de réelle unité, et je m’y suis totalement perdue.

Je n’ai pas du tout réussi à accrocher aux personnages des policiers, en particulier à Stefan, que j’ai trouvé cynique, à la limite du goujat. Les personnages manquent de consistante et de relief, et il devient très difficile d’apprécier une histoire lorsque, parmi tous les personnages, il n’y en a aucun auquel je me suis attachée.

Autre bémol que je me vois dans l’obligation d’aborder, c’est l’orthographe et la ponctuation. Effectivement, ces deux éléments ont beaucoup perturbé ma lecture tout au fil des pages. J’ai trouvé des fautes trop fréquentes et une ponctuation utilisée à mauvais escient. Cela reste pour moi un gros bémol, mais peut-être que d’autres lecteurs n’en seront pas dérangés, et je ne voudrais donc pas que cet élément vous empêche de découvrir l’histoire.

C’est donc malheureusement une grosse déconvenue pour ma part, mais comme je l’ai déjà mentionné, ce n’est que mon avis personnel et je ne doute pas que d’autres lecteurs seraient susceptibles d’apprécier ce roman.

Ma note : 10/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s