Contemporain

Les grands cerfs – Rentrée littéraire

Les grands cerfs de Claudie Hunzinger

  • Auteur : Claudie Hunzinger
  • Titre : Les grands cerfs
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Grasset
  • Nombre de pages : 192
  • Parution : 28 août 2019
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Pamina, habite en montagne avec son compagnon Nils. Elle se sait entourée par un clan de cerfs qui lui sont restés invisibles et mystérieux jusqu’à ce que Léo, un photographe animalier, construise dans les parages une cabane d’affût et qu’il lui propose de guetter avec lui. Tandis qu’elle observe et s’initie à la vie du clan, affrontant la neige, le givre, la grêle, avec pour équipement un filet de camouflage, une paire de jumelles et des carnets, elle raconte sa peur de la nuit, les futaies sous la lune, la magie de l’inconnu, le plaisir infini à guetter, incognito, l’apparition des cerfs, à les observer, à les distinguer et à les nommer : Apollon, Géronimo, Merlin… Mais au cours de ces séances de guet, elle va découvrir un monde plus cruel que celui du règne animal, celui des hommes, car un massacre se fomente…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Grasset pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Nous sommes ici avec Pamina, qui habite en montagne avec son compagnon Nils. Très vite, elle va se prendre d’une passion pour les cerfs qui côtoient son environnement, et n’aura de cesser de tenter de les apercevoir avec l’aide de Léo, un photographe animalier.

Ce roman sera malheureusement pour ma part une énorme déception. Je ne m’attendais pas du tout à cela. J’avais en vue une grande évasion dans la nature et ce ne fut pas vraiment le cas. Au contraire, c’est un véritable huis-clos que nous propose l’auteure et j’ai eu l’impression de tourner en rond pendant trop de pages dans ce roman.

Pamina se prend d’une véritable obsession quant au fait d’apercevoir les cerfs, et tout du long, le lecteur a droit à maintes descriptions des moyens utilisés pour y arriver. J’avoue que je me suis ennuyée. C’est très contemplatif mais j’ai eu une impression de répétition dans le scénario au début de plusieurs chapitres, une réelle impression de statisme. J’ai peiné à m’intéresser au quotidien de cette héroïne qui n’aura pas su me donner l’envie de m’intéresser de plus près à sa passion.

L’écriture est très belle et c’est vraiment le point fort du roman. Le tout est très poétique, les mots sont choisis avec soin et délicatesse. C’est réellement le fond qui m’a posé souci, ne réussissant pas à m’impliquer dans ce que je lisais.

Un roman qui se révèle être donc une déception, tant j’en attendais autre chose. Je suis restée hermétique à cette histoire, ayant ressenti trop souvent de l’ennui. La magnifique plume de l’auteure vient relever ce roman pour lequel j’ai l’impression d’être totalement passée à côté.

Ma note : 12/20

4 réflexions au sujet de “Les grands cerfs – Rentrée littéraire”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s