Jeunesse

L’Enfant du Cimetière, tome 1

L’Enfant du Cimetière de Pierre Brulhet

  • Auteur : Pierre Brulhet
  • Titre : L’Enfant du Cimetière
  • Genre : Jeunesse
  • Éditions : Séma
  • Nombre de pages : 148
  • Parution : 22 septembre 2010
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

L’enfant Yoann est abandonné tout petit dans la crypte d’un cimetière. Là il est recueilli puis élevé par les esprits du lieu. C’est que le cimetière fonctionne comme un véritable village, à l’abri du regard des vivants, géré par ses deux maires débonnaires Von Barton et Cornwill. Maintenant âgé de 12 ans, Yoann est mûr pour expérimenter toutes les facettes de la vie : l’amitié, l’amour, l’adversité. Jusqu’au jour où les vivants ont décidé de détruire une partie du cimetière. La petite communauté des esprits est en danger. Yoann et la jolie Ora, celle qu’il aime, prennent la tête de la révolte.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier les Éditions Séma pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Un jour, une femme va abandonner son nourrisson dans un cimetière. Le petit sera recueilli par les Esprits résidant dans ce lieu. C’est George, le fleuriste, qui le trouvera en premier et grâce au bracelet que le petit porte au poignet, il découvrira qu’il s’appelle Yoann. Dès lors, Yoann fera partie de cette grande famille des Esprits et évoluera dans ce microcosme bien réglé, avec ses codes, ses devoirs mais également ses joies et les découvertes en tout genre.

Il faut tout d’abord que je fasse une mention spéciale en référence à cette magnifique couverture. J’avoue rarement craquer pour ce genre de détail et ici, force m’est de reconnaître que je l’ai tout simplement trouvée magnifique.

Cette lecture m’a plu dans son ensemble, mais j’ai la sensation que j’en attendais tellement plus. Plusieurs éléments m’ont empêchée d’apprécier totalement ce récit que j’ai pourtant trouvé fort original.

L’auteur a su créer un univers unique et est parti d’un postulat des plus originaux : un enfant qui va se faire élever par des Esprits dans un cimetière. Cela partait très bien. D’autant plus que Pierre Brulhet a su m’embarquer dès les premières lignes, allant droit à l’essentiel et ne s’encombrant pas de descriptions inutiles. Et c’est peut-être cela qui a causé défaut pour ma part. J’aurais aimé plus d’épaisseur à cet univers, une peinture plus dessinée des caractères.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Yoann mais j’ai trouvé que les autres personnages restent trop en retrait. Comme si l’histoire était seulement portée par Yoann, ce qui est loin d’être le cas. J’ai eu quelques soucis quant au réalisme de certaines réactions des personnages proposés par Pierre Brulhet. Je ne les ai pas toujours trouvés crédibles. Je pense notamment à Yoann et Ora. Je n’en dirai pas plus pour ne surtout pas spoiler.

La plume est parfaite. L’écriture est soignée et délicate et il ne faut pas oublier que ce texte s’adresse avant tout aux plus jeunes, ce qui fait qu’elle est en totale adéquation avec le récit proposé. Les pages ont défilé.

Malgré une petite déception quant à la profondeur de l’univers que j’aurais voulu plus abouti, ce fut une très belle découverte. Je suis très curieuse de lire la suite des aventures de Yoann.

Ma note : 15/20

1 réflexion au sujet de “L’Enfant du Cimetière, tome 1”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s