Romance

Un deal pas très catholique

Un deal pas très catholique de Sophie Lim

  • Auteur : Sophie Lim
  • Titre : Un deal pas très catholique
  • Genre : Romance
  • Éditions : Librinova
  • Nombre de pages : 274
  • Parution : 28 août 2019
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Julie, élève de terminale de 18 ans, travaille secrètement comme serveuse dans un club de striptease. Théodore, un garçon de son lycée beau mais sadique, s’y rend un soir avec un ami. Pour s’amuser, il se montre entreprenant et tactile avec elle, sans se rappeler qu’il l’insulte régulièrement lorsqu’il la percute avec son skate ou ses rollers dans les couloirs de l’école. Pour l’éconduire, Julie lui donne un faux nom et un faux numéro de téléphone, ce qu’il ne tarde pas à découvrir. Pour se venger et éviter un mariage arrangé avec Alix, une fille de sa classe qu’il utilise comme sex friend à côté de ses conquêtes, Théodore va proposer à Julie un deal difficile à refuser : il taira son secret si elle accepte de se faire passer pour sa fiancée…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier les Éditions Librinova pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Paris. Julie entame son année de terminale. Pour arrondir ses fins de mois, elle va secrètement travailler dans un club de strip-tease, le week-end. De son côté, Théodore, étudiant dans le même établissement scolaire que Julie, se retrouve forcé par son père à se marier avec Alix, ce dernier jugeant qu’il s’agit d’un excellent parti pour son fils. En se rendant un soir au club de striptease, Théodore reconnaît julie, et décide alors de mettre en œuvre un plan qui lui permettra d’échapper à cette alliance forcée dont il ne veut pas. Grâce à un chantage indécent, il fera croire à son père qu’en fait il est déjà fiancé avec Julie. Cette dernière, ayant peur que Théo révèle à tout le monde son travail, devra jouer le jeu bien qu’elle ne le supporte pas.

Voilà un roman qui constitue à lui seul un véritable mélange de genres des plus réussis. Entre romance, roman feel good et roman largement inspiré des shojos matures, Sophie Lim dévoile une large palette de son talent.

Il est impossible de s’ennuyer à la lecture de ce récit qui fera la part belle aux coups bas, aux petites vengeances et aux sentiments emmêlés. J’avoue que, si d’emblée j’ai réussi à m’attacher à Julie, je n’ai tout simplement pas pu encadrer le personnage de Théodore. Imbu, fier, irrespectueux, maître-chanteur et j’en passe. Bref, il avait tout pour me déplaire, et pourtant, c’est là où réside la maturité littéraire de Sophie. Elle a su faire évoluer son personnage, au fur et à mesure de l’intrigue. Cela lui octroie beaucoup de relief, et il est loin d’être statique.

Le tout se lit avec facilité et les rebondissements sont légion dans cette romance. J’ai tour à tour été ulcérée, fâchée, attendrie, touchée. La palette des émotions est vaste. Mais surtout, Sophie a réussi à me faire sourire plus d’une fois. Ce roman est blindé de clins d’œil et de références aux personnes de notre génération. Il faut dire que Sophie et moi sommes dans la même tranche d’âge à quelques jours près, et cela m’a rendue peut-être plus sensible.

L’histoire va à toute vitesse et Sophie maîtrise son suspense et les rebondissements. Les coups bas se multiplient et vraiment, j’ai été conquise par la fin, de laquelle je n’en dirai pas plus, bien évidemment. Elle aura su me ravir.

La plume est impeccable, et là, je tiens tout particulièrement à le mettre en avant. Trouver un texte de cette qualité dans l’auto-édition, tant dans la sphère de l’orthographe que celle de la syntaxe et de la ponctuation est malheureusement denrée rare. Ici, il n’y a rien à redire à part remercier Sophie d’avoir offert un texte de cette qualité à son lectorat.

Une romance inspirée des shojos matures, avec une petite touche d’érotisme, des personnages hauts en couleur et des rebondissements à foison. Voilà les ingrédients de ce roman qui m’aura captivée et fait passer un excellent moment de lecture. À découvrir.

Ma note : 18/20