Contemporain

Paris-Saint-Denis

Paris-Saint-Denis de Paul Besson

  • Auteur : Paul Besson
  • Titre : Paris-Saint-Denis
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : J. C. Lattès
  • Nombre de pages : 200
  • Parution : 30 octobre 2019
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Paul a trente ans. Il termine ses études, enchaîne les petits boulots, cherche un appartement avec sa copine. Il entre dans l’âge adulte à reculons ou en boitant : il boit trop, fume trop, travaille peu ou mal ou pour rien, sort la nuit, marche pendant des heures, se perd. Il cherche la poésie partout, se demande s’il est vraiment amoureux, se demande l’homme qu’il va devenir, là où il va vivre. Il aimerait habiter Paris, mais c’est à Saint-Denis qu’il trouve un appartement. On a dit que c’était la ville la plus dangereuse de France. Et la cité des rois. Mais c’est une autre ville encore que Paul découvre et parcourt. Il raconte un monde qu’on ne voit pas, des hommes qui se cachent ou vivent la nuit. Un dealer de crack lui sauve la vie, un coiffeur virtuose lui apprend à se taire, une caissière au supermarché lui apprend la patience. Peut-être que cette recherche d’appartements si difficile l’a amené au bon endroit.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions J. C. Lattès pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Paul, bientôt la trentaine. Il habite avec sa compagne Carine dans un petit studio, à l’étroit. Il faut dire que Paul se sent à l’étroit aussi dans son quotidien. Il n’arrive pas à finir ses études de philosophie, il vivote à l’aide de plusieurs travails temporaires, et il est profondément désenchanté. Heureusement, Carine semble plus stable. Le couple va finalement décider de déménager. Alors que Paul aimerait trouver un studio à Paris, c’est sans trop y croire ou même s’y attendre, que c’est finalement à Saint-Denis qu’il va trouver son bonheur.

L’auteur nous offre une véritable peinture sociale d’un quartier passé sous le crible. Certes, il peut sembler que les clichés font légion, et pourtant, le tout semble dépeint avec beaucoup de justesse. La diversité ethnique sera mise en exergue. Si Paul commence par nous dire qu’il paraît que Saint-Denis est l’un des quartiers les plus dangereux, il n’en est finalement rien.

Paul fera des rencontres intéressantes et enrichissantes, et portera ainsi un œil bienveillant sur ce microcosme dans lequel il évoluera. J’ai beaucoup aimé ce personnage toujours un peu borderline et pourtant, avec une volonté de fer pour s’en sortir et aspirer au meilleur.

La plume est très dynamique. Le tout est relaté à la première personne, puisque c’est Paul qui va nous faire part de son parcours pour trouver un appartement, ce qui n’a pas été chose aisée. Le lecteur devient complice tacite de Paul, son confident littéraire en quelque sorte. Les chapitres sont très courts mais denses.

L’auteur dissèque la vie d’un quartier, toujours avec un œil bienveillant et beaucoup de respect, et ceci au travers du regard d’un personnage principal borderline, mais attachant au possible. Une très belle découverte.

Ma note : 17/20