Contemporain

Max Lurie passe à table

Max Lurie passe à table de Steven Boykey Sidley

  • Auteur : Steven Boykey Sidley
  • Titre : Max Lurie passe à table
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Belfond
  • Nombre de pages : 320
  • Parution : 7 novembre 2019
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Vous êtes sur le Réseau national de podcasts. Bienvenue dans « Free Association », animé comme toujours par Max Lurie.

Avec cinquante mille téléchargements par semaine, Max Lurie est devenu un phénomène du Net. La raison de ce succès ? Max raconte tout ! Son passé d’écrivain raté, sa carrière avortée de psy, l’Alzheimer de son père, son frère jumeau détesté, génie de la finance, et, bien sûr, Anne, sa dernière conquête, avec laquelle il se voit déjà convoler… Et qu’importe si Anne et le frère jumeau n’existent pas. Il faut bien mettre un peu de piment pour tenir l’auditeur en haleine. Tout cela est virtuel, après tout.

Les mensonges grossissent, le nombre d’abonnés aussi. Jusqu’où Max est-il prêt à aller pour plaire à ses fans ? Combien de temps avant que son double digital ne le vampirise totalement ? Est-il seulement possible de faire machine arrière ?

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Belfond pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Max Lurie est un personnage peu ordinaire et haut en couleur. De sa carrière ratée de psychologue ne subsiste que la volonté de fer de réussir. Il se décide alors à animer un podcast. Le succès sera au rendez-vous, puisque pas moins de cinquante mille abonnés qui téléchargent toutes les semaines son émission vont suivre ainsi ses péripéties. Comment Max réussit ce tour de force ? Et bien en racontant tout, absolument tout.

Que d’originalité dans ce roman, tant sur le fond que sur la forme. J’ai rarement vu abordé la thématique des podcasts dans la littérature et ici, c’est particulièrement bien réussi et abordé avec beaucoup de justesse. Il faut dire que le personnage de Max n’y est pas pour rien. Afin de satisfaire ses abonnés, il va raconter tous les détails de son quotidien. Il va même jusqu’à inventer le nom de sa nouvelle copine, et s’inventer un frère jumeau, qui deviendra son alter-égo.

Le problème dans cette situation, c’est qu’il faut être prêt à tout donner pour garder ses abonnés, et c’est un cercle vicieux. Jusqu’où peut aller Max ? Ce roman explore les dangers de la montée d’un succès fulgurant et de cette peur de la déchéance qui s’ensuit immanquablement. Sous couvert d’humour, puisqu’ici le ton est léger, l’auteur va malgré tout aborder une thématique délicate.

J’ai vraiment apprécié cette lecture, et j’ai énormément aimé le schéma narratif. Chaque chapitre commence par nous décrire un peu mieux Max, pour ensuite se terminer sur le podcast enregistré par ce dernier pour son audience. Si le lecteur reste spectateur du quotidien de Max dans la première partie du chapitre, il sera ensuite un participant indéniable du succès de son émission dans la deuxième partie.

La plume est très dynamique. Les chapitres sont assez longs, et j’avoue ne pas être très friande de ce procédé. Malgré tout, ici, cela ne pouvait que convenir. Beaucoup d’humour parsème le texte. Le personnage de Max est truculent, attachant au possible, mais parfois aussi un peu cynique, il faut le dire.

J’ai trouvé une grande originalité dans le postulat de départ de ce roman, et l’auteur a su me convaincre. J’ai suivi avec grande curiosité les podcasts de Max et l’auteur a su explorer le succès mais également le revers de la médaille. Une très belle découverte.

Ma note : 17/20