Historique

Une sorcière à la cour

Une sorcière à la cour de Philippe Madral

  • Auteur : Philippe Madral
  • Titre : Une sorcière à la cour
  • Genre : Historique
  • Éditions : J. C. Lattès
  • Nombre de pages : 400
  • Parution : 9 octobre 2019
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

1678. Tandis que Louis XIV mène grand train à Saint-Germain et Versailles, Paris est frappé par les meurtres les plus abominables et la rumeur enfle : des empoisonneuses œuvrant pour le diable auraient infesté la ville.
Lorsque le scandale gagne la cour, le roi ordonne à La Reynie, lieutenant général de police, de démanteler les officines et de punir les sorcières. À mesure qu’il enquête, ce dernier comprend que le roi est victime d’un complot. Mais surtout, il découvre que derrière ces actes diaboliques se cache une plus grande violence encore, subie par les femmes. Maintenues toute leur vie sous l’autorité d’un père, d’un frère ou d’un mari, ont-elles d’autre choix que le crime pour conquérir leur liberté ?

Dans cette enquête sulfureuse, Philippe Madral nous plonge au cœur d’une société en pleine mutation et revisite sous un jour complètement nouveau la célèbre affaire des Poisons, avec un souffle romanesque exceptionnel.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions J. C. Lattès pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

1676, Paris. La marquise de Brinvilliers est jugée coupable d’empoisonnements et exécutée sur la place publique. C’est alors que Louis XIV choisit La Reynie comme premier lieutenant de police pour lancer les investigations sur l’affaire dite des poisons, et ainsi démanteler les officines et celles qui étaient alors appelées les sorcières. Très tôt, La Reynie va se rendre compte que l’entourage le plus proche du roi est impliqué, et va alors débuter une enquête des plus périlleuses.

Je ressors totalement conquise de ce roman historique qui aborde un fait réel, de manière romancée et très documentée, mais surtout de manière très originale. Ici, c’est l’inspecteur La Reynie qui a la parole tout au long de cette enquête, et c’est une totale réussite pour ma part. J’ai trouvé très original et intéressant de se placer sous la perspective de ce personnage aux valeurs intègres et à la loyauté indiscutable.

Je me suis totalement prise à ce jeu de pistes. J’avoue que je ne connaissais pas très bien les détails de cette affaire, et que grâce à Philippe Madral, j’en ai appris énormément, le tout sans même m’en rendre compte. L’auteur a une capacité incroyable à romancer son récit. Il est impossible de s’ennuyer. Les rebondissements sont nombreux et cela se lit réellement comme un roman policier.

Il faut tout de même mettre en valeur le travail en amont effectué par l’auteur. Derrière ce roman, il y a une multitude de recherches de la part de Philippe Madral, pour coller au plus près aux faits historiques. Le récit est très documenté, foisonnant et enrichissant.

La plume est tout simplement parfaite. Elle est d’une énorme fluidité et on lit un passage important de l’Histoire sans effort, sans ennui. Croiser des personnages emblématiques au fil des pages est très intéressant.

Ce récit historique passionnant retrace l’une des grandes affaires de la royauté française. C’est documenté et dense, mais si bien romancé que la lecture devient fluide. Une véritable immersion aux côtés d’un personnage emblématique. Une vraie réussite.

Ma note : 18/20