Contemporain

Hors d’ici – Rentrée littéraire

Hors d’ici de Florence Delaporte

  • Auteur : Florence Delaporte
  • Titre : Hors d’ici
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Cherche Midi
  • Nombre de pages : 160
  • Parution : 2 janvier 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Elle se souvient de ce moment, et d’avoir pensé nettement : « Il nous détruit. » Elle avait onze ans, sa sœur n’était pas loin, elle a compris qu’elle avait déjà été écrabouillée par le vieux, et que c’était son tour. Il hurlait, déchaîné, pour une bricole, et prononçait des mots affreux qui avaient rompu quelque chose. C’était comme casser du cristal, une membrane fragile, quelque chose qui aurait pu grandir.

Rien ne peut enfermer Jeanne. Ni la violence du père qui lamine sa famille ni l’amour de Matt, qui lui offre les Grands Lacs et la clef d’une maison. Maintenant, alors qu’elle n’a pas vingt ans, elle va devoir choisir ce qu’elle abandonne. Mais peut-on se défaire de tout ? Qui est-il vraiment, cet homme malheureux à en frapper ses enfants ? Sur fond de bourgeoisie déchue et toxique, de rêves anéantis par l’Histoire, Hors d’ici interroge, avec finesse, les meurtrissures de l’enfance et de l’adolescence, et leurs stigmates.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Cherche Midi pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Jeanne est éprise de liberté et ce n’est pas un père violent ou un fiancé, appelé Matt, qui lui promet les grands espaces, qui la feront changer d’avis. Ce roman s’ouvre sur une scène intrigante. Matt accuse Jeanne de lui avoir menti. Comment un homme aussi affable que son père peut être le monstre qu’elle lui a décrit ? Matt est sur le point de quitter Jeanne, lorsque cette dernière lui propose de rester encore deux jours. Deux jours pendant lesquels elle est intimement convaincue que son père montrera son vrai visage.

C’est un roman très âpre, tant dans le fond que sur la forme, que va nous livrer ici Florence Delaporte. C’est très particulier et je peux affirmer que ce roman possède à n’en pas douter ce petit quelque chose qui le démarque des autres récits abordant cette thématique du père tyran et violent.

Jeanne n’y est pas étrangère. En effet, ce personnage, remarquablement construit et nuancé à souhait est indubitablement le point fort de ce roman. L’auteure a su créer un personnage vrai et authentique. Tout sonne juste chez elle. J’ai eu une empathie immense pour elle, ayant envie de lui tendre la main tout au fil des pages.

Florence va explorer avec brio les stigmates d’un passé trop lourd et qui façonne les personnes au fil des ans. Si Jeanne est marquée par ce père, il en va de même pour ce dernier. La dimension psychologique est très bien abordée, et le récit ne souffre pas d’incohérence.

La plume de l’auteure est très particulière. Je ne saurais vous la décrire mais en vous disant qu’à mon goût, Florence possède un style qui se reconnaîtrait facilement, je pense que vous vous en faites une bonne idée. Certaines phrases sont longues mais coulent de manière limpide. C’est un style très personnel, avec beaucoup de caractère.

Un roman qui explorera des thématiques difficiles, vues maintes fois dans d’autres récits, mais qui sortira du lot de par une protagoniste incroyablement charismatique et forte. La plume est particulière mais elle en vaut le détour. Une très belle découverte.

Ma note : 17/20

3 réflexions au sujet de “Hors d’ici – Rentrée littéraire”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s