Contemporain

Les corps conjugaux – Rentrée littéraire

Les corps conjugaux de Sophie de Baere

  • Auteur : Sophie de Baere
  • Titre : Les corps conjugaux
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : J. C. Lattès
  • Nombre de pages : 336
  • Parution : 22 janvier 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Fille d’immigrés italiens, Alice Callandri consacre son enfance et son adolescence à prendre la pose pour des catalogues publicitaires et à défiler lors de concours de beauté. Mais, à dix-huit ans, elle part étudier à Paris. Elle y rencontre Jean. Ils s’aiment intensément, fondent une famille, se marient. Pourtant, quelques jours après la cérémonie, Alice disparaît. Les années passent mais pas les questions. Qu’est-elle devenue ? Pourquoi Alice a-t-elle abandonné son bonheur parfait, son immense amour, sa fille de dix ans ?

Portrait de femme bouleversant, histoire d’un amour fou, secrets d’une famille de province : ce texte fort et poétique questionne l’un des plus grands tabous et notre part d’humanité.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions J. C. Lattès pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Alice, fille d’immigrés italiens, vit avec sa mère, son frère et sa sœur, depuis que son père les a abandonnés. La mère d’Alice va alors transposer tous ses espoirs sur elle, en voulant en faire une effigie de la mode. Alice décidera de reprendre sa vie en main, et s’échapper loin de sa famille. Elle fera la rencontre de Jean, et entre eux naîtra un amour fort et incandescent, jusqu’au cataclysme.

Il est difficile de vous donner un aperçu de ce récit sans vous spoiler les événements qui vont en découler, mais je peux vous dire que ce roman a été un véritable coup de cœur pour ma part. Sophie de Baere a réussi à tisser une intrigue qui fera passer son lecteur par une palette d’émotions fortes et diverses.

Pourtant, avec un début plutôt déroutant et classique, je dois bien avouer avoir été loin d’imaginer à quel point ce roman allait me bouleverser. Sophie de Baere égrène une relation mère-fille particulière et douloureuse, et j’ai pensé que tout le roman tournerait autour de ce point. Il n’en est rien. C’est vraiment l’histoire d’amour entre Jean et Alice qui sera le point d’orgue, et ce, jusqu’à la révélation terrible vers le quart du livre. Une révélation qui fait mal, qui bouleverse et qui remet tout en question.

Dès lors, Sophie de Baere va nous brosser un personnage féminin fort et prête à tout pour protéger les siens, même si ses décisions ne sont pas forcément judicieuses. J’ai eu tant de peine pour Alice qui verra son monde bouleversé à cause de cette révélation.

J’ai suivi cette histoire avec un sentiment de mal-être constant, tant j’avais envie que ces personnages trouvent une solution pour se reconstruire. L’auteure a abordé une thématique très délicate ici, et elle a réussi à trouver les mots justes.

La plume de l’auteure est poétique. C’est une écriture fluide mais recherchée que nous propose ici Sophie de Baere. J’y ai retrouvé caractère et élégance dans le style. Les mots sont choisis avec soin et l’auteure fait beaucoup appel aux métaphores. Les chapitres sont courts, cela donne un rythme soutenu à l’intrigue, et il est très difficile d’arrêter la lecture.

L’auteure va nous narrer un amour soumis à des épreuves terribles, sous une écriture poétique et juste. Les personnages sont forts, et je suis passée par une palette d’émotions. Un roman qui m’aura bouleversée. À découvrir.

Ma note : 18/20

4 réflexions au sujet de “Les corps conjugaux – Rentrée littéraire”

  1. J’ai vu circuler ce roman sans vraiment m’y attarder plus que ça mais ton avis vient vraiment d’attiser ma curiosité ! J’aime les histoires avec des personnages forts, avec secrets de famille à la clé. Je pense que ce roman a tout pour me plaire ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s