Contemporain

La belle Hélène – Rentrée littéraire

La belle Hélène de Pascale Roze

  • Auteur : Pascale Roze
  • Titre : La belle Hélène
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Stock
  • Nombre de pages : 160
  • Parution : 2 janvier 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

La lecture enrichit la vie comme la vie enrichit la lecture, c’est à cet art de lire qu’Hélène Bourguignon exerce ses étudiants de Sciences-po. Lire pour découvrir les expériences fondamentales à travers Buzzati, Tchékov, Reza.

Chaque cours est un défi recommencé, d’une semaine à l’autre il se passe toujours quelque chose. Un souvenir, une émotion, une réaction et tout déraille dans la vie si organisée d’Hélène Bourguignon. Elle a perdu son mari, mais elle n’a perdu ni sa sensibilité ni sa fantaisie. Lorsqu’elle répond aux questions de ses étudiants, lorsqu’elle accepte une invitation à dîner, le présent est là, dans son intensité.

Et cette joie de vivre chaque instant pleinement devient communicative. Bientôt le lecteur aimerait croiser cette femme, marchant boulevard Pereire, ou bouquinant dans le transat du jardin de son immeuble, car elle est libre. Elle est libre d’entendre ce qu’un personnage de Tchekhov éprouve, comme elle est libre d’écouter les propositions d’un homme. Et de croire à un nouveau départ.

Un roman tour à tour émouvant, cocasse, et intime. Pascale Roze suit le regard de cette femme solitaire et lumineuse pour évoquer des lieux, Paris, la Bourgogne, la Corse ; jusqu’au final, qui esquisse la possibilité d’une seconde jeunesse.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Stock pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Hélène, une femme d’âge mûr, est professeure de lettres pour des élèves de Sciences-po. Elle va tâcher d’enseigner le pouvoir des mots et à quel point ces derniers peuvent enrichir le quotidien de tout un chacun dans la vie de tous les jours. Au travers des récits de Buzzati, de Tchekhov et de Reza, elle inculquera à ses élèves son amour pour la lecture.

Je ressors totalement conquise de ce court roman mais empli d’une profondeur et d’une sensibilité rare. J’ai suivi avec intérêt les cours de cette femme et constaté l’évolution interne qu’elle subira, sa transformation personnelle et ses accomplissements.

Je suis séduite par le postulat de départ de l’auteure, par cet axiome qu’elle mettra en exergue. La lecture enrichit indubitablement les personnes, et le fait de transposer au quotidien les situations littéraires auxquelles seront confrontés ses élèves est à mon avis une totale réussite. Pascale Roze m’a tout simplement donné envie de redécouvrir ces grands auteurs classiques et de lire leurs nouvelles, mentionnées pendant toute l’année scolaire par Hélène.

Outre le fait que je me suis presque sentie privilégiée de pouvoir assister en tant que spectatrice aux cours qu’elle donne, j’ai également fortement apprécié de voir une évolution dans sa vie personnelle. Au travers des mots, Hélène se raconte, s’affirme, apprend à lâcher prise. Il y a une réelle évolution psychologique de ce personnage remarquablement dépeint. C’est fait avec une sensibilité inouïe et une justesse rare.

Pascale Roze réussit à mélanger littérature et situations du quotidien avec brio. Au travers de son personnage principal, Hélène, l’auteure réussit le tour de force de faire ressortir une morale à chaque texte étudié. C’est vraiment intéressant.

La plume de l’auteure est tout en douceur. On sent que Pascale Roze a cet amour des mots, et cela transparaît tout au fil des pages. Elle les choisit avec justesse, finesse. Le tout est d’une grande fluidité, et malgré le ton intimiste du roman, c’est un récit qui touche son lecteur et qui le fait devenir le confident d’Hélène et de ses doutes, ses peurs.

Un roman où le pouvoir de la littérature qui enrichit a toute sa place. C’est abordé avec une infinie sensibilité et beaucoup de justesse, au travers d’un personnage féminin qui se livre littéralement à son lecteur et qui réussira à se libérer grâce aux mots. À découvrir sans hésiter.

Ma note : 18/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s