Contemporain

Les contours de la mélancolie – Rentrée littéraire

Les contours de la mélancolie de Léa Herbreteau

  • Auteur : Léa Herbreteau
  • Titre : Les contours de la mélancolie
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Calmann-Lévy
  • Nombre de pages : 272
  • Parution : 2 janvier 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Avant, Elena était consultante en philosophie et rédigeait une thèse, jusqu’au jour où tout s’est effondré.
Depuis, elle passe ses journées enroulée dans sa couette, un café au sauvignon à portée de main, et pense à Théo.
Théo qui est parti, mais qui est encore partout.
Un matin, sa voisine Madeleine frappe à sa porte.
Ses cheveux sont longs et gris, ses vêtements sont noirs.
Sa peau est constellée de taches de vieillesse et elle pue le médicament. Elle dit qu’elle vient juste pour le café.
Juste pour discuter.
Mais les jours passent et Madeleine est toujours là, bien décidée à s’insinuer dans la vie d’Elena, à lui chuchoter des pensées de plus en plus sombres.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Calmann-Lévy pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Elena est une jeune femme brillante. Elle est consultante en philosophie et en pleine rédaction d’une thèse sur le bonheur. Mais un jour, tout s’effondre. Elle demande à Théo, son compagnon avec qui elle vit, de partir de chez eux. Elle perd également son travail et se replie sur elle-même, sombrant peu à peu dans les affres de la dépression. Un jour, sa voisine Madeleine vient s’immiscer dans son quotidien. Peu a peu, elle va insinuer des pensés de plus en plus sombres dans l’esprit d’Elena.

Il est inutile de tergiverser plus longtemps. J’ai tout simplement eu un énorme coup de cœur pour ce roman d’une puissance rare, mais empreint d’une douceur latente. L’auteure m’a attrapée dès les premières pages et l’histoire d’Elena m’a émue, touchée, bouleversée, remuée.

Léa Herbreteau va aborder la dépression d’une manière très originale. Je ne peux évidemment pas vous en dire plus sous peine de vous spoiler. Mais je peux affirmer que l’auteure va aborder cette thématique avec énormément de justesse. C’est bouleversant de suivre ce mal qui touche Elena. On veut juste lui tendre la main pour l’aider.

Léa va également aborder des thématiques très actuelles, telles que le burn-out au travail, l’harcèlement laboral et la recherche constante de performances dans une société toujours plus exigeante. L’auteure le fait avec beaucoup de sensibilité et à l’aide d’allégories et de beaucoup d’humour aussi.

Le personnage d’Elena est abouti au possible. La jeune fille m’a totalement bouleversée de par les événements qui la touchent et la malmènent. J’ai tout aimé dans ce roman. Aborder une thématique aussi dure que la dépression n’est pas une chose évidente. Il en ressort beaucoup de messages et une véritable réflexion.

La plume de l’auteure est caractérisée par son franc-parler, mais surtout par son authenticité. J’ai trouvé crédible ce que j’ai lu, du début à la fin. Cela sonne juste, vrai. Les chapitres ne sont pas très longs, ce qui rythme l’histoire. Le récit est narré à la première personne, et ce choix est plus que judicieux.

Un roman qui abordera beaucoup de thématiques difficiles, d’actualité, au travers des traits d’un personnage féminin fort dans ses faiblesses et incroyablement attachant. Ce roman est une petite pépite à découvrir sans hésitation.

Ma note : 19/20

8 réflexions au sujet de “Les contours de la mélancolie – Rentrée littéraire”

Répondre à Eve-Yeshé Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s