Contemporain

3 femmes

3 femmes de Carène Ponte

  • Auteur : Carene Ponte
  • Titre : 3 femmes
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Librinova
  • Nombre de pages : 30
  • Parution : 1 juillet 2014
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Valérie, Nanette, Anna.
3 histoires de vie. Hasard d’une rencontre.
Valérie a tout quitté. Parce qu’elle ne parvient pas à aimer ses filles comme elle le devrait. Nanette est émue par cette femme qu’elle voit pleurer sur la plage. Anna vient de vivre un drame.
Ces 3 femmes vont se rencontrer.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier les Éditions Librinova pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Si je tenais à lire ce court recueil de nouvelles, c’est avant tout pour me faire une idée de la plume de Carène Ponte, puisque c’est une auteure dont j’entends énormément parler. J’ai pensé que des textes courts étaient le prétexte parfait.

Je ressors malheureusement quelque peu déçue par la qualité des nouvelles que j’ai trouvées trop simplistes, mais totalement conquise par le style de l’auteure, ce qui m’incite donc à découvrir ses romans.

La nouvelle phare de ce recueil est intitulée « 3 femmes ». Ici, il y sera question de reconstruction et de remises en questions. Trois femmes vont se croiser et partager chacune leur expérience douloureuse pour ainsi tenter d’avancer. Cette nouvelle m’a plu de par la douceur qu’elle dégage, mais je ne l’ai pas trouvée totalement aboutie, principalement en ce qui concerne la description des personnages. J’aurais aimé y retrouver plus de relief et de profondeur dans les caractères.

Dans la deuxième nouvelle, nous allons suivre une femme qui doit assister au mariage de son ex avec une autre femme, suite à leur rupture. Ce récit m’a intéressée et la fin m’a bouleversée. Malgré tout, je trouve que le dénouement arrive trop abruptement. Il faut garder en tête que ce sont des nouvelles, bien évidemment, et qu’il est difficile de donner toute l’intensité nécessaire aux récits.

Dans la troisième nouvelle, c’est un petit garçon, Douglas, que nous allons suivre. Celle-ci est celle qui m’a le moins plu, la trouvant à nouveau trop abrupte et pas assez aboutie. Les récits manquent parfois de consistance et peuvent paraître trop simplistes.

La plume de l’auteure est le point fort indéniable de cette lecture. Carène m’a conquise avec la douceur de ses mots et la sobriété qui émane de chaque page. Il subsiste tout de même quelques petites coquilles, notamment quelques fautes d’accord. Malgré tout, cela n’a pas émaillé la beauté du texte.

C’est un recueil de nouvelles qui sont assez peu abouties, mais j’ai pu me faire une idée de la belle plume et je serai très curieuse de découvrir les talents de conteuse de l’auteure dans un roman.

Ma note : 14/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s