Jeunesse

Émile et Mado : Enfants dans la résistance

Émile et Mado : Enfants dans la résistance de Sophie de Mullenheim

  • Auteur : Sophie de Mullenheim
  • Titre : Émile et Mado : Enfants dans la résistance
  • Genre : Jeunesse
  • Éditions : Fleurus
  • Nombre de pages : 216
  • Parution : 13 mars 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Paris, avril 1943.
Emile attend. Sa mère est infirmière à la Pitié-Salpêtrière. Si elle ne rentre pas de la nuit, il sait ce qu’il doit faire : partir avec Puce, son épagneul, et prendre le train jusqu’à Chartres où il retrouvera sa tante Jeanne. À 4 heures du matin, sa décision est prise : il quitte les lieux.
Sur le quai de la gare, Mado répète son texte en secret : « Je m’appelle Madeleine Germain, je suis née le 12 mars 1931, je m’appelle… ».
Le train est à quai. La Gestapo patrouille. Les deux enfants sont en danger…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Fleurus pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Paris, 1943. En pleine Seconde Guerre Mondiale, Émile, bientôt 12 ans, attend le retour de sa maman, qui travaille de nuit en tant qu’infirmière. Ne la voyant pas rentrer, il va se décider à faire ce qu’elle lui avait demandé dans le cas où cela arriverait. Il va donc prendre la sacoche de son père, qui est fait prisonnier, et partir à Chartres retrouver Jeanne, la sœur de sa maman. Il sera accompagné de sa chienne, Puce. Au même moment, Mado, 12 ans, et dont les parents ont été arrêtés, a changé de nom et s’apprête également à rejoindre Chartres.

J’ai été réellement conquise par ce court roman d’amitié entre deux enfants courageux, avec pour cadre historique la Seconde Guerre Mondiale, et le tout servi par une plume accessible à tous les publics. Je ressors émue de cette lecture et j’aurais bien aimé en lire quelques pages de plus.

Certes, la thématique de la guerre n’est pas abordée de façon exhaustive, mais il ne faut pas oublier que ce récit s’adresse avant tout à un public plus jeune. L’idée n’est donc pas de rendre cette lecture rébarbative, mais vise plutôt à servir d’apprentissage afin de sensibiliser le lecteur.

L’histoire d’amitié qui se tisse au fil des pages m’a bouleversée. J’ai trouvé cela très beau, et j’ai fortement apprécié que l’auteure aborde son récit d’une manière plus douce, tout en montrant malgré tout la dureté de la situation. Les deux enfants sont très attachants.

Sophie a su instaurer une tension tout au fil des pages, et je les ai tournées rapidement tant j’ai eu peur pour ces deux amis. Les rebondissements sont multiples, les rencontres nombreuses et certains moments sont réellement angoissants.

L’auteure mettra de belles valeurs en exergue, telles que l’amitié, la loyauté et le courage. Il faut dire que les deux amis n’en manquent pas tout au fil des pages. À eux deux, ils vont porter l’histoire et je les ai trouvés très touchants.

La plume de l’auteure est fluide et surtout, abordable pour le jeune public à qui elle s’adresse. Sous forme de courts chapitres, et avec un style vivace, les pages défilent sans meme s’en apercevoir. Le petit lexique à la fin peut être très utile aux plus jeunes pour savoir la signification de certains termes.

Un roman jeunesse avec pour toile de fond la Seconde Guerre Mondiale. L’amitié aura une place centrale et le courage ne sera pas en reste, le tout servi par une plume qui conviendra à tous les publics. Une réussite à ne pas manquer.

Ma note : 19/20

6 réflexions au sujet de “Émile et Mado : Enfants dans la résistance”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s