Non classé

Catharsis Disputatio

Catharsis Disputatio de Patrice Quélard

  • Auteur : Patrice Quélard
  • Titre : Catharsis Disputatio
  • Genre : Historique
  • Éditions : Auto-édité
  • Nombre de pages : 570
  • Parution : 31 mai 2019
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Avant de commencer

Ce roman a été lu dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 2019. Il fait partie des finalistes de la catégorie littérature blanche, dont je suis jury. Pour être totalement honnête, ce roman ne faisait pas partie de mon choix au moment de voter pour les cinq finalistes. Et pour cause, ici c’est un roman historique, et ce n’est pas vraiment ce que je préfère en matière de lecture. Finalement, ma lecture a été laborieuse et je m’en explique.

Pour retrouver le Prix des Auteurs Inconnus 2019, c’est par ici : 

– Sur leur site web : ici

– Sur Instagram : ici

– Sur Facebook : ici

– Sur Twitter : ici

Résumé

Occitanie, début du XIIIe siècle. L’hérésie cathare gagne du terrain. Est-elle une cause à défendre, ou un fléau à abattre ? Dans un récit choral teinté d’inexorable, les uns affûtent leurs arguments, les autres leurs lames. Et si beaucoup ont déjà choisi leur camp, il n’y aura pas de place pour les indécis.

Mon avis

Occitanie, XIII ème siècle. Alors que l’hérésie cathare gagne peu à peu du terrain, une question se pose. Faut-il se rallier à cette cause ou plutôt se libérer de ce joug ?

En débutant cette lecture, je ne savais pas que c’était en fait le premier tome d’une saga. Lorsque j’ai appréhendé ce pan, j’ai mieux saisi la volonté de Patrice de poser les bases de son roman avec parcimonie et énormément de détails. Mais cela a rendu ma lecture très laborieuse par moments.

Sous un vocabulaire riche, voire soutenu, je peux dire que Patrice a le sens du détail. L’écriture est très détaillée, trop parfois. Cela a constamment freiné mon rythme de lecture et j’ai eu beaucoup de mal à m’immerger dans l’univers proposé par l’auteur. N’étant pas forcément adepte des romans historiques, il est sûr que cela a forcément joué sur mon appréciation. J’ai parfois la sensation d’être passée à côté.

Pourtant, je ne peux qu’admirer le grand travail de documentation qu’a dû effectuer Patrice pour l’écriture du roman. Les coutumes et us de l’époque, ainsi que les décors sont très bien rendus. Mais trop de personnages, trop de descriptions font que j’ai à maintes reprises perdu le fil de l’histoire.

Certains personnages m’ont beaucoup marquée. Beaucoup de caractères s’entremêlent, et on sent bien que l’auteur a pour vocation de tous nous les présenter afin de réellement laisser place à leurs aventures dans les autres tomes.

La plume de l’auteur est vraiment recherchée. D’un rythme soutenu, il essaiera de coller au plus près à l’ambiance de l’époque et cette écriture est très visuelle. Sous forme de récit choral, les histoires se dévoilent avec beaucoup de parcimonie.

Un roman qui sert plutôt à planter le décor. J’ai eu du mal à toujours m’immerger. L’écriture est très réaliste et l’auteur arrive à nous rendre l’ambiance de l’époque.

Ma note : 12/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s