Contemporain

Rien que le soleil

Rien que le soleil de Lou Kanche

  • Auteur : Lou Kanche
  • Titre : Rien que le soleil
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Grasset
  • Nombre de pages : 216
  • Parution : 25 août 2021
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

C’est l’hiver. Jeune enseignante mutée à Garges-lès-Gonesse, Norah Baume s’ennuie. Bien sûr, il y a Paul, le chat, le vin, Venise, la peinture et les songes, mais ça n’est pas assez. Alors, au fond de la classe, une perspective : Sofiane, première technologique. Survêtement, beau visage, insolence. Un lien se tisse. Jusqu’au jour où, hantée par le désir de transgression, Norah prend la fuite. C’est le printemps. Sur les quais du Vieux-Port de Marseille, elle croise Freddy, figure de son enfance, et découvre avec lui un univers interlope, des deals, des squats, une jeunesse masculine qui clope sur les plages. Le soleil brûle déjà. C’est bientôt l’été. Norah est seule, elle rêve : sur le pont du ferry pour Alger, la mer s’ouvre, la ville blanche apparaît, ultime ailleurs…

La tentative d’évasion d’une femme en quête d’elle-même, libre et romantique, indécise et passionnée. Dans une langue d’une puissante tension charnelle, Lou Kanche dit l’incertitude de l’époque et de la jeunesse, le vertige de l’impossible, les contradictions entre confort et attrait des lointains. Norah Baume ou la puissance du désir, qui contient toutes les échappées possibles, tous les rêves et toutes les sensations nouvelles.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Grasset pour leur confiance.

Norah est une professeure. Elle vit avec Paul et semble heureuse. Pourtant, tout son quootiden va se retrouver chamboulé lorsqu’un nouvel élève va apparaître dans sa classe. En effet, Sofiane semble être différent. Un lien va vite se tisser, pourtant Norah ne tardera pas à fuir à Marseille, où elle croisera d’anciennes connaissances.

Je ressors quelque peu mitigée par ce roman, auquel je dois pourtant reconnaître une très belle écriture. Malgré quelques bémols, cette lecture n’en est pas moins une découverte intéressante. C’est surtout l’intrigue qui m’a parue quelque peu embrouillée, le lecteur se contentant de suivre les pérégrinations de Norah, sans jamais vraiment savoir ce qu’elle ressent face aux événements qui surviennent dans son quotidien.

Il y a une sorte de distance qui se crée automatiquement avec le personnage principal. J’aurais aimé que l’auteure approfondisse davantage les caractères. Peu de place est donnée aux sentiments réels des personnages. Sofiane est également peu esquissé, ainsi que le personnage de Paul, qui m’a semblé très complaisant face aux absences inexpliquées de Norah.

La plume de l’auteure est de qualité. J’ai beaucoup apprécié le phrasé rythmé mais à la fois élégant. Les chapitres sont de taille moyenne. Le tout se lit très aisément, tout en appréciant malgré tout le langage soutenu. J’ai beaucoup aimé le style de l’auteure.

Malgré quelques petits bémols, dont notamment un manque de profondeur des personnages, ce roman reste une découverte intéressante.

Ma note : 15/20

1 réflexion au sujet de “Rien que le soleil”

Répondre à Matatoune Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s