Thriller

Les hommes ont peur de la lumière

Les hommes ont peur de la lumière de Douglas Kennedy

  • Auteur : Douglas Kennedy
  • Titre : Les hommes ont peur de la lumière
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Belfond
  • Nombre de pages : 264
  • Parution : 5 mai 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Dans un Los Angeles crépusculaire, le grand retour de Douglas Kennedy au roman noir !

Un après-midi calme et ensoleillé, un bâtiment en apparence anonyme et soudain, l’explosion d’une bombe.

L’immeuble dévasté abritait l’une des rares cliniques pratiquant l’avortement. Une victime est à déplorer et parmi les témoins impuissants, Brendan, un chauffeur Uber d’une cinquantaine d’années, et sa cliente Elise, une ancienne professeure de fac qui aide des femmes en difficulté à se faire avorter.

Au mauvais endroit au mauvais moment, l’intellectuelle bourgeoise et le chic type sans histoires vont se retrouver embarqués malgré eux dans une dangereuse course contre la montre. Car si au départ tout semble prouver qu’il s’agit d’un attentat perpétré par un groupuscule d’intégristes religieux, la réalité est bien plus trouble et inquiétante…

Tout à la fois thriller haletant et chronique d’une Amérique en crise, Les hommes ont peur de la lumière est surtout le puissant portrait d’un homme et d’une femme qui, envers et contre tout, essaient de rester debout.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Belfond pour leur confiance.

Los Angeles. Brendan est chauffeur de taxi pour la plateforme Uber. Il tente tant bien que mal d’ajuster ses finances afin de survivre. Son mariage bat de l’aile et il n’y a que sa fille Klara qui le fait tenir. Un jour, il va prendre pour une course une femme appelée Élise. Lorsqu’il l’a mène à destination, quelques instants plus tard, un homme va commettre un attentat dans ce bâtiment. Brendan va alors apprendre qu’il s’agissait d’une clinique qui pratique l’avortement et qu’Élise assiste les femmes s’y rendant.

Lorsque j’ouvre un roman de Douglas Kennedy, je sais que je vais y retrouver profondeur dans les personnages, ainsi qu’une intrigue captivante. Cet opus ne va pas déroger à la règle, puisque l’auteur a réussi à me maintenir en haleine tout au fil des pages. Il faut dire que Douglas possède un véritable talent à se renouveler à chaque roman. Ici, il signe son retour dans le roman noir.

J’ai été captivée tout au fil des pages, et il est impossible de ne pas s’attacher à Brendan, qui va quasiment porter l’histoire à lui-seul. L’auteur a su en faire personnage très bien dépeint et jamais manichéen. La galerie de personnages secondaires sont très bien décrits eux aussi.

Douglas Kennedy livre ici un roman dans l’air du temps et qui constitue une véritable critique sociétale. L’auteur possède un grand talent de conteur, et j’ai été tenue en haleine tout au fil de cette intrigue, en particulier arrivée vers la moitié de l’intrigue où tout s’accélère.

La plume de l’auteur est addictive. Avec un style simple mais percutant, il a su maintenir mon attention tout au fil des pages. Les chapitres sont de taille moyenne et le récit est narré à la première personne du singulier, sous le point de vue de Brendan.

Un roman noir percutant et captivant, servi par un personnage principal touchant et très bien dépeint. Ce roman est une véritable réussite que je vous recommande.

Ma note : 17/20

7 réflexions au sujet de “Les hommes ont peur de la lumière”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s