Contemporain

Les lettres d’Esther – Rentrée littéraire

Les lettres d’Esther de Cécile Pivot

  • Auteur : Cécile Pivot
  • Titre : Les lettres d’Esther
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Calmann-Lévy
  • Nombre de pages : 320
  • Parution : 19 août 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

En souvenir de son père, Esther, une libraire du nord de la France, ouvre un atelier d’écriture épistolaire. Ses cinq élèves composent un équipage hétéroclite :
une vieille dame isolée, un couple confronté à une sévère dépression post-partum, un homme d’affaires en quête de sens et un adolescent perdu.
À travers leurs lettres, des liens se nouent, des coeurs s’ouvrent. L’exercice littéraire se transforme peu à peu en une leçon de vie dont tous les participants
sortiront transformés.
Roman initiatique, pétri de tendresse et d’humanité, ces Lettres sont un éloge de la lenteur, une ode au pouvoir des mots.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Calmann-Lévy pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Esther est libraire à Lille. Suite au décès de son père dans des circonstances très traumatisantes, elle va prendre la décision d’organiser un atelier d’écriture autour de la correspondance. Cinq personnes vont répondre à son annonce. Nicolas et Juliette, un couple à la dérive. Jean, un homme d’affaires blasé. Jeanne, une dame âgée rongée par la solitude. Samuel, un jeune homme qui doit faire face à un deuil terrible. Esther va leur proposer de correspondre chacun avec deux personnes du groupe et les inciter ainsi à se livrer.

Ce livre a été un coup de cœur monumental. Dès que j’ai découvert la première lettre, je suis tombée sous le charme de ce roman épistolaire. Cécile Pivot part d’un postulat de départ assez simple, il est vrai. Je dois bien avouer que pour avoir souvent lu des romans composés de lettres, je peux affirmer que ce n’est pas forcément mon genre de prédilection, trouvant le procédé parfois lassant. Et c’est là où Cécile réussit à se démarquer. Elle crée une véritable histoire qui prend forme tout au fil des échanges et le tout est empreint d’une émotion rare.

Je me suis attachée à tous les personnages, chacun étant incroyablement tendre, avec ses défauts et ses vertus. Cécile dépeint des personnages authentiques et j’ai cru en cette histoire de bout en bout. Il est souvent plus facile de se prêter à la confidence par le biais de l’écriture et c’est ce que vont faire les personnages avec beaucoup de générosité.

J’ai été bouleversée par l’histoire de Samuel, touchée par celle de Jeanne, émue par celle de Nicolas et de Juliette, et attendrie par celle de Jean. Chacun à sa manière a su me toucher. Au fil des lettres envoyées, ils réussissent à se confier à de parfaits inconnus et leur évolution respective donne une touche d’espoir au récit. Les échanges entre Jeanne et Samuel m’ont particulièrement plu. Malgré la grande différence d’âge, le courant passe et j’ai été transportée par leurs partages.

Esther m’a profondément émue. Finalement, cet atelier l’aura également aidée dans une période particulièrement douloureuse de sa vie. Je pense qu’elle était loin de se douter de tout ce que lui apporterait cette expérience. J’ai beaucoup aimé son amour pour la correspondance et son envie de se battre pour que le fait de s’écrire des lettres ne tombe pas dans la désuétude. Tout cet amour des mots, elle le doit en grande partie à son père, et c’est un bel hommage qu’elle lui rendra au travers de cet atelier.

La plume de l’auteure est d’une grande douceur et la sensibilité est présente de manière constante. Cécile a fait preuve d’un grand talent en adaptant l’écriture à chacun de ses personnages. Ces derniers font preuve de beaucoup d’acuité lorsqu’il s’agit d’aider leurs correspondants, mais cela devient plus compliqué lorsqu’ils doivent effectuer un travail sur eux-mêmes. Je me suis sentie une lectrice privilégiée de ces confidences et de cette correspondance qui agit presque comme une thérapie auprès de chacun des intervenants.

Un petit bijou littéraire qu’il faut absolument découvrir. Sous une plume sensible et délicate, l’auteure réussit à la perfection à instaurer une émotion pure et authentique tout au fil des lettres de ce roman. Les personnages sont touchants et généreux, et je me suis sentie privilégiée de pouvoir prendre part à ces échanges. Ne passez pas à côté de ce roman épistolaire.

Ma note : 19/20

Publicité

11 réflexions au sujet de “Les lettres d’Esther – Rentrée littéraire”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s