Thriller

Les hommes ont peur de la lumière

Les hommes ont peur de la lumière de Douglas Kennedy

  • Auteur : Douglas Kennedy
  • Titre : Les hommes ont peur de la lumière
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Belfond
  • Nombre de pages : 264
  • Parution : 5 mai 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Dans un Los Angeles crépusculaire, le grand retour de Douglas Kennedy au roman noir !

Un après-midi calme et ensoleillé, un bâtiment en apparence anonyme et soudain, l’explosion d’une bombe.

L’immeuble dévasté abritait l’une des rares cliniques pratiquant l’avortement. Une victime est à déplorer et parmi les témoins impuissants, Brendan, un chauffeur Uber d’une cinquantaine d’années, et sa cliente Elise, une ancienne professeure de fac qui aide des femmes en difficulté à se faire avorter.

Au mauvais endroit au mauvais moment, l’intellectuelle bourgeoise et le chic type sans histoires vont se retrouver embarqués malgré eux dans une dangereuse course contre la montre. Car si au départ tout semble prouver qu’il s’agit d’un attentat perpétré par un groupuscule d’intégristes religieux, la réalité est bien plus trouble et inquiétante…

Tout à la fois thriller haletant et chronique d’une Amérique en crise, Les hommes ont peur de la lumière est surtout le puissant portrait d’un homme et d’une femme qui, envers et contre tout, essaient de rester debout.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Belfond pour leur confiance.

Los Angeles. Brendan est chauffeur de taxi pour la plateforme Uber. Il tente tant bien que mal d’ajuster ses finances afin de survivre. Son mariage bat de l’aile et il n’y a que sa fille Klara qui le fait tenir. Un jour, il va prendre pour une course une femme appelée Élise. Lorsqu’il l’a mène à destination, quelques instants plus tard, un homme va commettre un attentat dans ce bâtiment. Brendan va alors apprendre qu’il s’agissait d’une clinique qui pratique l’avortement et qu’Élise assiste les femmes s’y rendant.

Lorsque j’ouvre un roman de Douglas Kennedy, je sais que je vais y retrouver profondeur dans les personnages, ainsi qu’une intrigue captivante. Cet opus ne va pas déroger à la règle, puisque l’auteur a réussi à me maintenir en haleine tout au fil des pages. Il faut dire que Douglas possède un véritable talent à se renouveler à chaque roman. Ici, il signe son retour dans le roman noir.

J’ai été captivée tout au fil des pages, et il est impossible de ne pas s’attacher à Brendan, qui va quasiment porter l’histoire à lui-seul. L’auteur a su en faire personnage très bien dépeint et jamais manichéen. La galerie de personnages secondaires sont très bien décrits eux aussi.

Douglas Kennedy livre ici un roman dans l’air du temps et qui constitue une véritable critique sociétale. L’auteur possède un grand talent de conteur, et j’ai été tenue en haleine tout au fil de cette intrigue, en particulier arrivée vers la moitié de l’intrigue où tout s’accélère.

La plume de l’auteur est addictive. Avec un style simple mais percutant, il a su maintenir mon attention tout au fil des pages. Les chapitres sont de taille moyenne et le récit est narré à la première personne du singulier, sous le point de vue de Brendan.

Un roman noir percutant et captivant, servi par un personnage principal touchant et très bien dépeint. Ce roman est une véritable réussite que je vous recommande.

Ma note : 17/20

Thriller

Requiem des ombres

Requiem des ombres de David Ruiz Martin

  • Auteur : David Ruiz Martin
  • Titre : Requiem des ombres
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Taurnada
  • Nombre de pages : 360
  • Parution : 12 mai 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Hanté depuis l’enfance par la disparition de son frère, Donovan Lorrence, auteur à succès, revient sur les lieux du drame pour trouver des réponses et apaiser son âme.
Aidé par une femme aux dons étranges, il tentera de ressusciter ses souvenirs.
Mais déterrer le passé présente bien des dangers, car certaines blessures devraient parfois rester closes…
… au risque de vous entraîner dans l’abîme, là où le remords et la honte règnent en maîtres.
Où le destin semble se jouer de vous.
Et cette question, qui bousculera sa quête de vérité : peut-on aller à l’encontre de ce qui est déjà écrit ?

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Taurnada pour leur confiance.

Donovan est un écrivain à succès. Il décide rentrer en Suisse pour chercher des réponses sur son passé. En effet, cet homme est hanté par la disparition de son frère survenue lorsqu’ils n’étaient que des adolescents. Les deux frères avaient disparu un soir de brume. Si Donovan a été retrouvé blessé, la police n’a jamais su ce qu’il était advenu de son frère. Donovan va donc décider de retourner sur les lieux de son passé. Aidé par Iris, une jeune femme aux dons très spéciaux, ils vont mener une enquête.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce nouvel opus de l’auteur, même s’il fait tout de même dire que j’y ai parfois retrouvé quelques petites longueurs et certains passages m’ont paru parfois un peu lents.

En effet, j’ai trouvé que l’histoire tardait un peu à se mettre en place, mais lorsque c’est chose faite, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher cette lecture que j’ai trouvée très originale, notamment de par la petite touche de fantastique qu’a apporté l’auteur à son histoire, au travers du personnage d’Iris.

J’ai trouvé que l’auteur avais su créer une véritable atmosphère pesante tout au fil des pages. J’ai soupçonné tous les personnages mais le mystère s’épaississait de plus en plus. Le suspense est très bien maintenu, et ce jusqu’aux toutes dernières pages.

J’ai beaucoup aimé l’amitié particulière entre Donovan et Iris, cette jeune femme étrange, qui est essentielle à l’intrigue et qui aidera cet homme à trouver les réponses qu’il cherche.

La plume de l’auteur est addictive. J’ai beaucoup aimé le style de ce roman, dans lequel l’auteur a eu un véritable talent pour faire monter le suspense au fil des pages. Les chapitres sont de taille moyenne et le tout est narré à la première personne, ce qui donne un meilleur aperçu des ressentis de Donovan.

Un thriller original, de par la petite touche de fantastique présente tout au fil des pages. Si l’intrigue prend un peu de temps à se mettre en place, elle n’en reste pas moins captivante. À découvrir.

Thriller

Le siffleur de nuit

Le siffleur de nuit de Greg Woodland

  • Auteur : Greg Woodland
  • Titre : Le siffleur de nuit
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Belfond
  • Nombre de pages : 400
  • Parution : 14 avril 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Ex-super flic de Sydney, Mick Goodenough se retrouve désormais à dresser des P.-V. dans la morne bourgade de Moorabool, en plein bush australien. Mais un jour, l’inspecteur déchu voit ses sens alertés par une série de faits étranges : des animaux qui disparaissent et qu’on retrouve mutilés sauvagement. Des bêtes toujours plus grosses, des sévices toujours plus sophistiqués.

Fraîchement arrivé à Moorabool également, Hal, douze ans, s’inquiète des coups de fil mystérieux que sa mère reçoit le soir. Une voix qui siffle les premières notes d’un tube d’Elvis, avant de raccrocher.

Si la police locale tourne ces appels nocturnes en dérision, Goodenough, lui, prend l’affaire très au sérieux. Avec le jeune Hal, il va se lancer sur les traces d’un danger qui les dépasse et rouvrir les plaies d’un drame non élucidé vieux de vingt ans.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Belfond pour leur confiance.

Moorabool, 1966. Dans cette petite bourgade nichée en plein bush australien, l’agent Mick Goodenough se voit contraint à s’occuper de dresser des P-V, alors qu’il était un policier renommé il y a quelque temps à Sydney. Il semblerait qu’il ne se passe jamais rien dans cette petite localité et pourtant, tout va basculer le jour où il commence à découvrir des animaux sauvagement mutilés. Lorsque Corrie, une jeune femme habitant seule avec ses enfants Hal et Evan, suite aux déplacements professionnels de son mari, vient porter plainte au sujet d’une personne la harcelant, l’agent va prendre cette affaire très au sérieux. En effet, Corrie reçoit régulièrement des appels téléphoniques dans lesquels son interlocuteur siffle une chanson. Que se passe-t-il dans cette bourgade qui semblait si paisible ?

En voilà un excellent roman dans lequel la force réside principalement dans le talent de l’auteur à créer une atmosphère oppressante et pesante. Il ne faut pas s’attendre à une intrigue qui va à toute vitesse, bien au contraire. L’auteur prend le temps de créer une ambiance et d’y plonger son lecteur.

C’est ce rythme assez lent qui m’a posé problème au départ, ne m’attendant pas forcément à cela. Il est vrai qu’à plusieurs reprises j’ai eu la sensation que l’intrigue n’avançait pas. J’ai été quelque peu déroutée au début, mais lorsque le décor est bien installé, j’ai trouvé que le rythme s’accélérait, et au final, cela a été une excellente lecture.

Les personnages sont nombreux et l’auteur prend le temps de nous les présenter afin de savoir ce qui peut les relier les uns aux autres. C’est peut-être ce pan que j’ai trouvé un peu long parfois, mais pourtant, je peux vous dire qu’il est nécessaire. L’auteur a su esquisser des caractères différents et très profonds. Beaucoup ont leurs failles, notamment l’inspecteur Goodenough, que j’ai trouvé très bien dépeint.

Le mystère s’épaissit au cours du roman, et j’ai été surprise par un dénouement que je n’avais pas vu venir. Si le début peut paraître long, une fois dans le roman, il m’est devenu très difficile de lâcher cette lecture.

La plume de l’auteur est très fluide. J’ai trouvé qu’il avait un véritable talent afin de créer une ambiance pesante qui va transparaître à toutes les pages. Les chapitres sont courts, ce qui rythme l’histoire. Malgré le rythme lent que je vous mentionne, je ne peux pas dire m’être ennuyée au cours de ce récit.

Ce roman a été une excellente découverte pour ma part. J’ai trouvé que l’auteur avait su créer une atmosphère pesante tout au fil des pages. À découvrir sans hésiter.

Ma note : 18/20

Thriller

Le dernier des écrivains

Le dernier des écrivains de Gwenaële Robert

  • Auteur : Gwenaële Robert
  • Titre : Le dernier des ecrivains
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Les Presses de la Cité
  • Nombre de pages : 198
  • Parution : 10 mars 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Qu’est-il arrivé à Pierre Le Guellec, nouveau lauréat du prix Nobel de littérature ? Déposé à l’aéroport de Rennes le matin du 8 décembre, il n’est jamais arrivé à Stockholm pour recevoir sa récompense. Enlèvement d’un écrivain devenu soudainement riche et célèbre ? Règlement de comptes entre les derniers terre-neuvas dont il est le descendant ? Disparition volontaire ? Inquiétante ? Définitive ? Marie Rivalain, son attachée de presse, est troublée. Contrainte de rester à Saint-Malo jusqu’au retour hypothétique du romancier, elle découvre la part d’ombre d’un homme qu’elle pensait pourtant bien connaître. Dans un hôtel particulier chargé d’histoire et sur les plages ventées de la cité de granit, Marie part à la recherche de celui que beaucoup considèrent comme « le dernier des écrivains ». Mais chaque nouvel indice ne fait qu’épaissir son mystère.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Presses de la Cité pour leur confiance.

Saint-Malo. L’écrivain local Pierre Le Guellec vient de remporter le prix Nobel de littérature et il doit se rendre en Suède afin de récupérer son prix. Pour cela, il demande de l’aide à Marie, son attachée de presse, qui s’occupe de tout. Pourtant, alors que Pierre devrait être arrivé à destination, il va mystérieusement disparaître. Marie va alors décider de mener l’enquête.

Voilà un roman très immersif et dépaysant. J’ai beaucoup aimé cette promenade littéraire que nous propose l’auteure dans la cité corsaire. Si les mystères du roman sont bien présents, il ne faudra tout de même pas s’attendre à un grand suspense.

Si j’ai eu du mal au début à rentrer dans cette histoire de par les nombreuses descriptions, je me suis laissée par la suite séduire par cette promenade qu’offre l’auteure. Les descriptions des endroits sont faites avec beaucoup de réalisme et sont très précises.

L’auteure ne nous propose pas un suspense insoutenable mais plutôt une intrigue tout en finesse, dans laquelle les éléments se dévoilent au fur et mesure que le lecteur découvre qui était Pierre. J’ai trouvé qu’en peu de pages, l’auteure réussit à maintenir l’intérêt du lecteur. Je dois tout de même dire qu’il y a eu un retournement de situation qui m’a beaucoup surprise.

La force de ce roman réside principalement dans le cadre géographique que l’auteure a choisi pour son intrigue, offrant ainsi de très belles descriptions, mais également dans les personnages, que j’ai trouvés très bien dépeints. Ils vont se dévoiler peu à peu.

La plume de l’auteure m’a beaucoup plu. À la fois élégante et poétique, elle permet au lecteur une véritable immersion à Saint-Malo. Les chapitres sont de taille moyenne.

Un roman d’ambiance, qui offre une belle promenade littéraire. Si les mystères sont bien présents, l’intrigue prend tout de même le temps de se dévoiler par petites touches. Une belle découverte.

Ma note : 16/20

Thriller

Le vertige de la peur

Le vertige de la peur de Linwood Barclay

  • Auteur : Linwood Barclay
  • Titre : le vertige de la peur
  • Éditions : Belofnd
  • Genre : Thriller
  • Nombre de pages : 512
  • Parution : 17 février 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Lundi, 8 heures. Plusieurs employés de Cromwell Entertainment empruntent un ascenseur pour rejoindre leurs bureaux situés aux 33e et 37e étages d’un gratte-ciel new-yorkais. Curieusement, la cabine ne s’arrête pas et poursuit sa montée. Avant de lâcher.

Un accident mécanique, tragique et banal. Mais le lendemain, un drame similaire se produit dans un autre building du quartier. Puis un autre le mercredi. La panique s’installe dans Big Apple. Qui peut bien menacer la ville la plus verticale du monde ?

Alors que la population n’ose plus sortir de chez elle, que les services de maintenance sont saturés, que la Bourse dégringole, deux flics désabusés et une journaliste tenace vont s’engager dans une course contre la montre pour résoudre ces affaires avant l’inauguration de la plus grande tour résidentielle de Manhattan, prévue pour la fin de la semaine…

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Belfond pour leur confiance.

New York. Le maire Headley est en alerte, suite à un accident survenu dans un ascenseur de cette ville. Lorsque ces événements tragiques se reproduisent dans d’autres ascenseurs, le maire comprend alors que quelqu’un est forcément impliqué. Que se passe-t-il ?

Voilà un excellent thriller dans lequel le rythme effréné de la narration ne laisse pas de répit à son lecteur. Décidément, l’auteur a un véritable talent pour manier son suspense et le garder intact jusqu’au dénouement, que pour ma part je n’ai pas du tout vu venir.

Plusieurs personnages vont se côtoyer durant ce roman. Notamment Barbara qui est journaliste, ainsi que sa fille Arla, les inspecteurs Bourque et Delgado, qui mèneront une enquête très compliquée à résoudre. Il faut rester attentif au début du roman puisque la sensation que l’intrigue part un peu dans tous les sens est forte. Pourtant, une fois que tous les personnages sont présentés dans l’histoire, les pages défilent.

L’auteur a réussi à créer un suspense efficace et tout au fil des pages, j’ai soupçonné à peu près tout le monde, mais sans jamais trouver qui etait le vrai coupable. Le dénouement est rapide, mais le lecteur a toutes les réponses aux énigmes.

La plume de l’auteur est efficace. Sans digressions et allant à l’essentiel, le rythme est parfait pour un thriller. Pas de répit pendant la lecture. J’ai tourné les pages avec rapidité et je n’ai ressenti aucune longueur. Le schéma narratif est divisé en cinq parties, qui correspondent aux cinq jours de la semaine que dure cette intrigue, jusqu’au dénouement final. Le rythme est donc effréné.

Un thriller très bien mené, et dont le suspense est maintenu jusqu’au dénouement final totalement inattendu. À découvrir sans hésiter.

Thriller

La quatrième feuille

La quatrième feuille de Christophe Royer

  • Auteur : Christophe Royer
  • Titre : La quatrième feuille
  • Genre : Thriller
  • Nombre de pages : 306
  • Parution : 17 mars 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Aujourd’hui, Sophie a tout pour être heureuse : un mari aimant, une famille attentionnée, une amie fidèle, un travail qu’elle adore et une belle maison sur les rives du lac d’Annecy.
Pourtant, à la veille de sa première exposition photo, plusieurs faits troublants vont faire ressurgir des événements tragiques de son passé…
Un flic détruit par sa première affaire, une bande de copines inséparables, un amour toxique…
Et si le cauchemar recommençait ?

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Taurnada pour leur confiance.

Annecy. Sophie semble être une jeune femme épanouie. Elle est sur le point d’organiser sa première exposition photographique. Pour cela, elle pourra compter sur l’aide de son mari et de sa meilleure amie Carole. Pourtant, lors des préparatifs, Carole va être victime d’une agression. Les événements étranges vont se succéder et Sophie va vite soupçonner une personne de son passé.

J’ai trouvé ce thriller très prenant et très bien réalisé. Pour ma part, j’ai été tenue en haleine pendant toute la durée de l’intrigue. L’auteur ne laisse aucun répit à son lecteur et j’ai particulièrement apprécié le schéma narratif, offrant ainsi deux temporalités, passé et présent, pour l’on puisse comprendre toute l’intrigue.

Je ne veux surtout pas trop en dévoiler sur l’intrigue. Il faut la découvrir au fur et à mesure. Je dois dire que l’auteur a réussit à créer un dénouement surprenant, avec certains éléments inattendus.

La plume de l’auteur est d’une grande fluidité et le suspense est maintenu tout au fil des pages. Je n’ai pas trouvé de longueurs, et surtout, l’auteur prend le temps d’effectuer un dénouement qui permet d’avoir toutes les réponses aux mystères qui parsèment l’intrigue.

Le schéma narratif est particulièrement judicieux, permettant au lecteur de savoir ce qu’il est survenu par le passé. Les indications spatio-temporelles au début de chaque chapitre permettent au lecteur de ne jamais se perdre dans l’intrigue.

Un thriller au rythme effréné, qui maintient le suspense tout au long de l’intrigue. À découvrir.

Ma note : 17/20

Thriller

L’étrange traversée du Saardam

L’étrange traversée du Saardam

  • Auteur : Stuart Turton
  • Titre : L’étrange traversée du Saardam
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Sonatine
  • Nombre de pages : 592
  • Parution : 3 mars 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

1634. Le Saardam quitte les Indes orientales pour Amsterdam. À son bord : le gouverneur de l’île de Batavia, sa femme et sa fille. Au fond de la cale, un prisonnier : le célèbre détective Samuel Pipps, victime d’une sombre affaire.
Alors que la traversée s’avère difficile et périlleuse, les voyageurs doivent faire face à d’étranges événements. Un symbole de cendres apparaît sur la grand-voile, une voix terrifiante se fait entendre dans la nuit, et les phénomènes surnaturels se multiplient. Le bateau serait-il hanté, ses occupants maudits ? Aucune explication rationnelle ne semble possible. Et l’enquête s’avère particulièrement délicate, entre les superstitions des uns et les secrets des autres.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Sonatine pour leur confiance.

1634. Le Saardam, navire prestigieux, est prêt à quitter Batavia en direction d’Amsterdam. À son bord, le gouverneur général Jan Haan, son épouse Sara et leur fille Lia. Ils seront bien évidemment accompagnés par d’autres personnages essentiels au bon déroulement du voyage. Juste avant d’embarquer, un individu les met en garde et les avertit de ne pas initier ce voyage. Que se passe-t-il ? L’enquête devra être menée, et le grand détective Samuel Pipps se trouvera à bord également. Pourtant, il est emprisonné et ne pourra donc pas être d’une grande aide.

Je ressors tout simplement captivée par ce roman qui est un véritable voyage littéraire. Décidément, l’auteur a un vrai talent pour créer des histoires atypiques et embourber ses intrigues sans jamais perdre son lecteur. Ici, les mystères se succèdent et l’auteur a prit son temps d’installer une ambiance pesante.

Je dois tout de même avouer qu’au début il m’a fallu un temps d’adaptation, les personnages étant très nombreux. Rassurez-vous, il y a une liste au début du roman, ce qui m’a permis de ne jamais m’emmêler. Ce roman est brillant dans son intrigue, et je me suis demandée comment Stuart Turton allait aborder son dénouement, tant tout cela semblait compliqué.

Et pourtant, l’auteur effectue un dénouement sans faille. Le lecteur a toutes les explications, et surtout la surprise est totale. Je n’ai rien vu venir. Je ne veux pas en dire plus sur tous les mystères de cette intrigue. Il faut les découvrir au fur et à mesure.

Les personnages sont très bien construits. Les caractères sont bien dépeints et l’auteur a su leur donner l’épaisseur nécessaire. Les relations entre eux se dévoilent au fur et à mesure.

La plume de l’auteur est très fluide. Il faut dire que c’est un gros roman, et pourtant, je ne me suis jamais ennuyée. Je n’ai ressenti aucune longueur. Le style est concis et clair.

Un roman empli d’énigmes, totalement captivant, et dont le dénouement surprendra son lecteur. À découvrir sans hésiter.

Thriller

30 secondes

30 secondes de Xavier Massé

  • Auteur : Xavier Massé
  • Titre : 30 secondes
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Taurnada
  • Nombre de pages : 248
  • Parution : 17 février 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

30 secondes…
Les 30 dernières secondes les plus importantes de sa vie.
Les 30 dernières secondes de leur vie.
Les 30 dernières secondes dont il arrive à se souvenir.
30 secondes… c’est le laps de temps qu’il leur a fallu pour avoir cet accident.
30 secondes, c’est le temps dont dispose Billy pour retrouver la femme de sa vie… disparue…

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Taurnada pour leur confiance.

Après avoir souffert un accident de voiture auprès de sa compagne Tina, Billy, qui est un grand joueur de football américain, ne va se souvenir de rien. Pourtant, la police est formelle. Le jeune homme était seul dans le véhicule. Billy, quant à lui, en est certain, Tina l’accompagnait et a, par conséquent, disparu. Que s’est-il réellement passé ?

Quelle excellente lecture. Je vous livre ici un résumé succinct de ce roman, la quatrième de couverture n’en disant pas beaucoup non plus. C’est un roman qui se doit d’être découvert pour que les surprises soient totales. Et je peux vous dire que si vous aimez les retournements de situations dans vos lectures, vous allez êtres servis.

Dès le départ, j’ai eu un petit sentiment de confusion lors de ma lecture. Je me suis posée énormément de questions, ne comprenant pas toujours dans quelle direction l’auteur voulait m’amener. Billy revit sans cesse la même journée, à l’aide d’un docteur qui va l’aider à retrouver ses souvenirs au fil de séances exténuantes. Ce début peut donc paraître confus, mais c’est ici que réside tout le talent de l’auteur, puisque de cette manière, le lecteur se laissera berner et ne verra rien du retournement de situation époustouflant qui s’avoisine.

Le schéma narratif est une grande réussite. Le lecteur pourra ainsi suivre les personnages au présent, et faire des bonds en arrière dans la temporalité afin de savoir ce qu’il s’est passé. Passé un peu plus de la moitié du livre arrive une révélation incroyable, et je peux dire que l’auteur m’a totalement surprise, tant je ne m’y attendais pas. Le suspense est maintenu intact tout au fil des pages.

La plume de l’auteur est addictive. Beaucoup de dialogues parsèment cette histoire, qui donne l’impression d’un scénario cinématographique. Je n’ai pas vu défiler les pages et je n’ai jamais ressenti un ennui quelconque. Je ne veux vraiment pas trop en dévoiler de peur de vous spoiler un élément important.

Un thriller addictif et totalement surprenant, notamment de par une révélation inattendue. C’est une véritable réussite que je vous conseille fortement de découvrir.

Ma note : 17/20

Thriller

Le serment

Le serment d’Arttu Tuominen

  • Auteur : Arttu Tuominen
  • Zitre : Le serment
  • Genre : Thriller
  • Éditions : La Martinière
  • Nombre de pages : 448
  • Parution : 16 septembre 2021
  • Pour vous procurer ce livre, c’est

Résumé

Une affaire qui semble tristement banale : lors d’une soirée arrosée, un homme en poignarde un autre.

Pour la police, l’affaire est close. Pas pour le commissaire Jari Paloviita.

Ni la victime ni le coupable ne lui sont inconnus : le premier l’a tyrannisé toute son enfance, le second est son meilleur ami. Celui qui lui a sauvé la vie, celui à qui il a fait une promesse il y a plus de vingt ans. Mais que vaut aujourd’hui ce serment ?

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions La Martinière pour leur confiance.

2018. Lorsque le corps poignardé de Rami est retrouvé dans un chalet, il ne fait aucun doute pour la police quant au coupable. En effet, il s’agirait d’Antti. Pourtant, Jari, chargé de cette affaire, ne va pas tarder à se mettre en tête de chercher d’autres pistes. Pour quelles raisons, alors que tout semble clair dans cette affaire, voudrait-il mener son équipe sur d’autres pistes ?

Pour ma part, j’ai trouvé ce roman excellent. S’il est vrai que l’on a tous les éléments dès le départ, et que le suspense ne va pas résider dans le côté enquête, cela n’en est pas moins resté un excellente lecture à suspense, notamment grâce à des retours en arrière qui permettent au lecteur de comprendre la relation des personnages entre eux.

L’intrigue se déroule lentement et l’auteur va davantage s’axer sur les personnages et leurs caractères. Peu à peu, le lecteur connaîtra le passé et l’enfance des personnages, et les liens qui les unissaient.

Il ne faut surtout pas s’attendre à un rythme trépidant, sous peine de vous retrouver déçus. Ici, le rythme est lent, mais finalement, cela ne m’a pas du tout gênée.

La plume de l’auteur est fluide et très agréable à suivre. J’ai beaucoup aimé le schéma narratif. En effet, à l’aide de nombreux retours en arrière, le lecteur pourra suivre l’évolution des personnages. Pour ma part, je ne me suis jamais ennuyée.

Un roman très bien construit, qui mêlé présent et passé, et où les mystères s’éclaircissent au fil des pages. À découvrir sans hésiter.

Ma note : 18/20

Thriller

Celle qui brûle

Celle qui brûle de Paula Hawkins

  • Auteur : Paula Hawkins
  • Titre : Celle qui brûle
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Audiolib
  • Lu par : Cachou Kirsch
  • Nombre de minutes : 559
  • Parution : 15 septembre 2021
  • Pour vous procurer cet audio-livre, c’est ici

Résumé

Jusqu’où sont-elles prêtes à aller pour obtenir réparation ?

À Londres, trois femmes sont frappées de plein fouet par l’assassinat d’un jeune homme à bord de sa péniche : Carla, sa tante, Miriam, sa voisine, qui a découvert le corps, et Laura, avec qui la victime a passé sa dernière nuit.

Si elles ne se connaissent pas, ces trois femmes ont un point commun : chacune a été victime d’une injustice qui a gâché sa vie. Chacune couve une colère qui ne demande qu’à exploser. L’une d’elles aurait-elle commis l’irrémédiable pour réparer les torts qu’elle a subis ?

Paula Hawkins, l’autrice de La Fille du train, qui a conquis des millions de lecteurs à travers le monde, revient avec un nouveau roman éblouissant, à l’intrigue incandescente. Sous sa plume, trois femmes, qui brûlent de prendre leur revanche, vont voir leur monde s’embraser.

Ce thriller redoutablement addictif et profondément humain est brillamment interprété par Cachou Kirsch.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Audiolib pour leur confiance.

J’ai découvert ce roman sous format audio chez Audiolib, et lu par Cachou Kirsch.

Londres. Lorsque le corps de Daniel est retrouvé à bord de la petite péniche dans laquelle il habitait, Laura va d’emblée être soupçonnée. En effet, la jeune femme a passé la nuit avec lui. Pourtant, il semblerait que d’autres personnes pourraient également être impliquées. Effectivement, Miriam, la voisine de Daniel, ainsi que Carla, la tante du jeune homme, paraissent cacher beaucoup de secrets.

Narration

Je ressors conquise par la manière de raconter de Cachou Kirsch. Grâce à une voix claire et très agréable à l’écoute, le roman a défilé.

Cachou a su moduler sa voix en fonction des personnages, si bien que je savais à chaque fois qui s’exprimait. Je trouve ce point très important lors d’une écoute pour un roman.

Je ne me suis jamais ennuyée à l’écoute, la narratrice ayant su faire une narration très nuancée. je n’ai ressenti aucune monotonie pour ce roman, dont le rythme est pourtant parfois peu soutenu.

Intrigue

J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce nouveau thriller de l’auteure. Si la trame reste très classique, ce roman n’en demeure pas moins efficace, grâce à un suspense distillé par petites touches. 

Il n’y a pas forcément d’originalité dans ce thriller, mais j’ai trouvé que l’auteure sait se démarquer, notamment en basant son intrigue sur la psychologie de ses personnages. Au travers de caractères cabossés, Paula réussit à intriguer le lecteur.

Il faut dire que j’ai cherché la réponse à tous ces mystères tout au fil des pages. Les personnages ont tous quelque chose à cacher. L’auteure a su brouiller les pistes et j’ai soupçonné chacun des personnages. J’ai trouvé que Paula avait su donner beaucoup de densité et de profondeur aux personnages. 

Peu à peu, le lecteur découvrira l’histoire personnelle de ces femmes qui ont subi chacune des épreuves immenses. Paula Hawkins prend le temps de placer son intrigue et il ne faut surtout pas s’attendre à un thriller qui va à toute vitesse, sous peine de se retrouver déçus.

Vue d’ensemble

Un excellent thriller au suspense bien dosé. Malgré une certaine lenteur dans l’intrigue, la narratrice a su éviter un sentiment de monotonie dans la narration. Une véritable réussite.

Ma note : 17/20