Thriller

La belle-mère

La belle-mère de Sally Hepworth

  • Auteur : Sally Hepworth
  • Titre : La belle-mère
  • Genre : Thriller
  • Éditions : L’Archipel
  • Nombre de pages : 360
  • Parution : 20 août 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Avocate appréciée pour son dévouement, Diana se bat pour améliorer le sort des réfugiés, mais elle se montre froide et distante, sinon blessante, envers les siens. Ce dont souffre Lucy, sa belle-fille, qui rêvait de trouver en elle une mère de substitution.

Dix années ont passé, et Diana vient de mourir. Elle se serait suicidée. Mais, à l’autopsie, nulle trace d’un cancer… Qu’est-il donc arrivé à Diana, dont le testament a été modifié peu de temps avant sa mort ?

Avec ce suspense psychologique, dans la lignée des succès de Liane Moriarty, Phoebe Morgan ou B.A. Paris, Sally Hepworth livre le portrait glaçant d’une famille en apparence harmonieuse. En apparence seulement…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions de L’Archipel pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Diana est une femme aisée mais qui n’a pourtant pas oublié ses origines modestes. Lucy est une jeune femme en manque d’amour maternel depuis qu’elle a perdu sa maman. Aussi, lorsque Lucy rencontre Ollie, le fils de Diana, et qu’elle l’épouse, elle pense trouver dans sa belle-mère une figure maternelle. Pourtant, c’est loin d’être le cas, puisque Diana est froide et très distante. Lorsque des policiers informent Lucy et Ollie du suicide de Diana, ces derniers ne vont pas accepter cette version qui ne colle pas au caractère battant de cette femme forte en toute circonstance. Que s’est-il donc passé ?

Il s’agit ici d’un pur thriller psychologique et domestique. Finalement, ce n’est pas forcément l’enquête qui prendra une place primordiale, même si bien évidemment elle compte dans le déroulé de l’intrigue. Ici, c’est plutôt la relation houleuse entre la belle-mère et la belle-fille qui sera abordée.

Ainsi, à l’aide de plusieurs retours dans le passé et des points de vue des deux femmes qui vont porter à elles-seules l’histoire, le lecteur va en apprendre un peu plus sur les différends qui séparent Diana et Lucy. L’évolution de leur relation est intéressante à suivre et c’est d’une grande complexité.

Bien évidemment, il ne faut pas s’attendre à de l’action incroyable tout au fil des pages puisque l’ambiance sera ici plutôt feutrée et c’est donc de tension psychologique dont il est question dans ce récit. Les personnages sont bien campés et l’auteure a su leur donner l’épaisseur nécessaire pour rendre le tout crédible.

La plume de l’auteure est très fluide et les pages défilent sans même s’en apercevoir. J’ai beaucoup aimé le schéma narratif proposé par Sally, consistant à changer de point de vue et de temporalité à chaque chapitre.

Un très bon thriller psychologique servi par deux personnages féminins très bien dépeints et une plume entraînante. C’est une excellente découverte littéraire.

Ma note : 17/20

Thriller

La peine du bourreau

La peine du bourreau d’Estelle Tharreau

  • Auteur : Estelle Tharreau
  • Titre : La peine du bourreau
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Taurnada
  • Nombre de pages : 249
  • Parution : 1 octobre 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

McCoy est « bourreau » au Texas. Après 42 ans passés dans le couloir de la mort, il reçoit la visite officieuse du Gouverneur Thompson qui doit se prononcer sur la grâce du condamné numéro 0451.
Il ne leur reste que quatre heures pour faire revivre les souvenirs de McCoy avant l’injection létale.
Quatre heures dans l’isolement de la prison de Walls.
Quatre heures pour cinq crimes qui déchaînent les passions.
Quatre heures pour ce qui pourrait être la dernière exécution de McCoy.
Quatre heures pour jouer le sort d’un homme.

Un thriller psychologique aussi troublant que fascinant : une immersion sans concession dans le couloir de la mort et ses procédures d’exécution.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier les Éditions Taurnada pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Texas. Ed, condamné pour cinq meurtres, se retrouve dans le couloir de la mort. Alors qu’il ne reste que quatre heures avant sa condamnation à mort, le gouverneur demande à s’entretenir avec Mc Coy, afin que ce dernier lui raconte son quotidien de bourreau au sein de ce pénitencier.

J’ai souvent lu les romans d’Estelle Tharreau er j’avoue avoir eu toujours un peu de mal, que ce soit avec son écriture comme avec le fond de ses intrigues. Ici, je dois avouer que je ressors bluffée de par la maîtrise dont elle a su faire preuve sur un sujet très délicat.

Ce roman, qui à mon sens s’apparente davantage au roman noir qu’au thriller, est une longue réflexion sur une thématique qu’il est très difficile d’aborder et que finalement, j’ai très peu vu passer dans mes lectures. Estelle a dû énormément se documenter et son travail se ressent tout au fil des pages.

Peu à peu, l’auteure égrène l’histoire personnelle du condamné qui s’entremêle avec les souvenirs du bourreau. Estelle a réalisé ici son roman le plus abouti jusqu’à maintenant, prenant des gros risques avec une thématique très compliquée et délicate.

La plume de l’auteure m’a davantage plu que lors de ses précédents écrits. Tout comme le fond de l’intrigue, j’ai trouvé qu’elle avait gagné en épaisseur et avec un rythme beaucoup plus posé mais fort, elle a su tisser une intrigue noire et profonde.

Un roman d’une grande maîtrise, traitant d’une thématique très difficile à aborder. L’auteure le fait avec brio, au travers de personnages forts. Le roman le plus abouti d’Estelle et je vous le recommande vivement.

Ma note : 17/20

Thriller

Ce lien entre nous

Ce lien entre nous de David Joy

  • Auteur : David Joy
  • Titre : Ce lien entre nous
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Sonatine
  • Nombre de pages : 304
  • Parution : 20 mai 2020
  • Pour vous procurer ce roman, c’est ici

Résumé

Caroline du Nord. Darl Moody vit dans un mobile home sur l’ancienne propriété de sa famille. Un soir, alors qu’il braconne, il tue un homme par accident. Le frère du défunt, connu pour sa violence et sa cruauté, a vite fait de remonter la piste jusqu’à lui. Un face à face impitoyable s’engage alors.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Sonatine pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Caroline du Nord. Alors qu’il est en train de braconner dans une propriété où il ne devait pas se trouver, Darl tire et tue par erreur un homme. Lorsqu’il se rend compte que cet homme n’est autre que Carol, il est prit de panique. En effet, Darl connaît très bien son frère, Dwayne, ainsi que la violence dont il fait preuve. Il décidera de demander de l’aide à son meilleur ami Calvin pour cacher le corps. Il va alors s’ensuivre une chasse à l’homme sans précédent où la vengeance sera le mot d’ordre.

Quel roman pesant. L’auteur a un talent immense pour rendre toute noirceur possible à une intrigue qui est pourtant assez simple au départ. C’est la manière dont David va dérouler son scénario qui est impressionnante.

Le cadre choisi par l’auteur est vraiment judicieux. Cela ajoute indéniablement un supplément de noirceur. Ici, pas de grandes villes, pas de richesse. C’est presque un thriller d’ambiance. La pauvreté des personnages, ainsi que leur désœuvrement va donner lieu à des situations noires.

Il ne faudra pas s’attendre à un thriller qui va à toute vitesse, bien au contraire. David Joy va se focaliser sur la psychologie de ses personnages et prendra le temps de bien camper son décor. Les descriptions immersives sont très présentes. L’auteur le fait à merveille, mais malgré tout, à certains moments, j’ai trouvé qu’il en usait peut-être un peu trop. C’est vraiment le seul bémol que je peux trouver à ce roman.

La plume de l’auteur est très belle. Comme je l’ai dit, elle est immersive et très visuelle. Les chapitres ne sont pas très longs, et cela se lit vraiment très bien.

Un thriller à lire pour son ambiance emplie de noirceur, sans s’attendre à de l’action, mais plutôt à une grande dimension psychologique. C’est une lecture peu ordinaire et qui ne peut laisser son lecteur indifférent. À découvrir.

Ma note : 17/20

Thriller

La confidente

La confidente de Renée Knight

  • Auteur : Renée Knight
  • Titre : La confidente
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Fleuve
  • Nombre de pages : 400
  • Parution : 27 août 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Regardez autour de vous. Qui détient le plus de pouvoir dans la pièce ? Est-ce celui qui parle le plus fort ou celui qui a le plus d’argent ?
Ou peut-être est-ce quelqu’un comme Christine Butcher : une figure douce et invisible, un témoin silencieux lorsque les informations sont partagées et les secrets murmurés.
Quelqu’un qui, tranquillement, parfois même sans le vouloir, accumule des connaissances sur ceux qu’elle est venue servir — ceux qui ne vont pas faire attention à elle.
Mais lorsque quelqu’un comme Christine Butcher est poussé à bout, elle pourrait bien devenir la personne la plus dangereuse et la plus puissante de la pièce…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier les Éditions Fleuve pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Christine est une excellente secrétaire. Elle va décrocher le poste d’assistante dans la société de magasins Appleton. Sa supérieure, Mina, est ravie d’avoir à ses côtés une personne si efficace. Pourtant, peu à peu, Mina va exercer une influence dévastatrice sur Christine, lui faisant ainsi ressentir de la culpabilité lorsque cette dernière ne peut se libérer pour des heures supplémentaires. Et lorsque Mina se retrouve mêlée à des affaires d’escroquerie, l’emprise sur sa secrétaire est totale. Christine ira jusqu’à mentir pour sa supérieure.

Voilà un thriller psychologique totalement maîtrisé et avec lequel j’ai passé un excellent moment de lecture. Si le début parfois lent m’a quelque peu déroutée au début, je dois finalement reconnaître qu’il est nécessaire afin de créer cette ambiance pesante qu’a su rendre à la perfection l’auteure,

Le roman débute par une mise en place qui peut paraître longue, mais pourtant, c’est ce qui va permettre au lecteur une immersion totale dans cette intrigue qui ne repose que sur des bases psychologiques. Il ne faudra donc pas s’attendre à un rythme effréné sous peine d’être déçu. Peu à peu, l’auteure tisse les pans de son récit afin d’attraper son lecteur.

Je suis passée par une multitude de sentiments pendant cette lecture, et j’ai tour à tour été ulcérée par l’emprise qu’exerce Mina sur Christine, mais aussi agacée par la passivité de cette dernière, puisqu’elle accepte tout de la part de sa supérieure, sans oser émettre la moindre objection.

Le portrait des deux protagonistes féminines est très bien dépeint, et l’auteure a su créer une tension psychologique qui monte crescendo, jusqu’à un dénouement que je n’ai absolument pas vu venir, et qui est réellement effrayant.

La plume de l’auteure est tres visuelle et bien que le rythme soit lent, les pages ont défilé. La plongée dans le tribunal et le procès qui forment partie du roman est très réaliste. Je dois dire que je ne me suis pas ennuyée un seul instant lors de ma lecture. Le choix de la première personne du singulier est judicieux. Sous une forme qui s’apparente à un journal intime, Christine se livre sans fards.

Un thriller psychologique rondement mené, au dénouement inattendu, et avec deux personnages féminins remarquablement dépeints. Malgré un rythme lent, je ne me suis pas ennuyée et cela a été une excellente lecture que je recommande.

Ma note : 17/20

Thriller

Goliat

Goliat de Mehdi Brunet

  • Auteur : Mehdi Brunet
  • Titre : Goliat
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Taurnada
  • Nombre de pages : 246
  • Parution : 3 septembre 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé


La mer de Barents, au large des côtes norvégiennes : Goliat, une plateforme pétrolière en proie aux éléments déchaînés, est le sinistre théâtre d’une série de meurtres odieux.
David Corvin, ex-agent du FBI, va devoir utiliser toutes ses compétences pour stopper l’hécatombe.
Mais au bout du chemin, il risque de perdre son âme…
Et bien plus encore…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier les Éditions Taurnada pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

2014. David et Abigael, un couple à la dérive, embarquent pour une plateforme pétrolière, Goliat. En effet, Abigael doit s’y rendre pour des raisons laborales. En pleine tempête, des meurtres odieux vont avoir lieu. 2019. Le lecteur retrouve David, totalement dévasté. Que s’est-il donc passé ?

Je ressors essoufflée de cette excellente enquête policière que propose l’auteur. Je ne connaissais pas la plume de Mehdi, mais suite à cette lecture, nul doute que je découvrirai son précédent roman avec grande curiosité.

Mehdi propose un schéma narratif déroutant et pourtant nécessaire afin d’attraper son lecteur et lui donner envie de découvrir ce qu’il s’est passé. Il semblerait que l’auteur émaille son suspense, en nous faisant découvrir quelques années plus tard David, totalement dévasté. On sait d’avance que l’histoire a mal tourné. Au départ, j’ai ressenti une petite pointe de déception, ayant envie que Mehdi dévoile plutôt par petites touches son intrigue.

Malgré tout, rassurez-vous, l’intrigue est menée brillamment et dès le départ, j’ai été immergée. Il faut rester bien concentré. L’auteur propose divers axes temporels qui peuvent dérouter le lecteur. Je me suis souvent demandé comment ces divers pans de l’intrigue pourraient s’imbriquent et lorsque j’ai commencé à comprendre, j’ai trouvé que l’auteur avait créé un récit prenant et plein de suspense.

L’atmosphère, sous forme de huis-clos, est très bien rendue. L’auteur sait manier son suspense et instaurer une ambiance anxiogène sur cette plateforme pétrolière. Tous les ingrédients sont présents pour immerger le lecteur. L’auteur accorde une part importante à la psychologie de ses personnages et celui de David m’a beaucoup intriguée.

La plume de l’auteur est immersive et très fluide. Mehdi sait rendre une ambiance angoissante tout au fil des pages. Les chapitres courts donnent beaucoup de rythme au roman. Les changements temporels sont très fréquents, mais l’auteur veille à bien indiquer en début de chapitre l’époque où se situe l’intrigue.

Un roman qui m’a captivée dès la première page et qui tient son lecteur en haleine jusqu’au dénouement. Ce huis-clos est particulièrement réussi et j’ai passé un excellent moment de lecture. À découvrir.

Ma note : 17/20

Thriller

Benzos

Benzos de Noël Boudou

  • Auteur : Noël Boudou
  • Titre : Benzos
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Taurnada
  • Nombre de pages : 222
  • Parution : 14 novembre 2019
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Vous est-il déjà arrivé de vous réveiller avec cette sensation de déjà-vu ?
Sauriez-vous faire la différence entre le vrai et le faux ?
Avez-vous une confiance absolue en vos proches ?
Nick semble mener une vie tranquille, entouré de sa femme et de ses voisins. Pourtant, le jour où des amis de longue date arrivent, son existence tout entière va basculer dans l’étrange et l’impensable.
Réalité ? Psychose ? Quelle preuve avez-vous finalement de votre réalité ?

Avant de commencer

Ce roman a été lu dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 2019. Il fait partie des cinq finalistes pour la catégorie littérature noire dont je fais partie du jury. J’avais déjà découvert ce roman précédemment grâce à la maison d’Éditions, et cela avait été une excellente lecture. J’ai d’ailleurs voté pour retrouver ce titre parmi les finalistes, et mon avis n’a pas changé.

Pour retrouver le Prix des Auteurs Inconnus 2019, c’est par ici : 

– Sur leur site web : ici

– Sur Instagram : ici

– Sur Facebook : ici

– Sur Twitter : ici

Mon avis

Nick a en apparence tout pour être heureux. Il est épanoui dans son mariage avec Chloé et a des amis fabuleux, Pierre et Cath, qui s’apprêtent à passer quelques jours avec lui. Et pourtant, Nick a un énorme souci : il est totalement dépendant des somnifères qui rythment son quotidien et ses nuits. Et là, lors du séjour de ses amis chez lui, c’est à ce moment même où tout va déraper. Nick va avoir une sensation de déjà-vu constante, avec l’impression de revivre sans fin les mêmes événements. Est-il tombé dans une psychose irrémédiable ou est-ce la réalité ?

Autant le dire d’emblée, ce thriller a été un véritable coup de cœur. Il m’a torturé les méninges comme il y a longtemps que cela ne s’était pas produit avec une de mes lectures. Surtout, si vous débutez la lecture de cette pépite, arrêtez tout, ne prévoyez rien, il est très difficile de le lâcher tant on peut le qualifier de page turner.

J’ai adoré me perdre dans les méandres d’une intrigue emmêlée à souhait. Je n’ai eu de cesse de me poser des questions tout du long. Je ne savais plus qui ou quoi croire. Je voulais juste tourner les pages et avoir le fin mot de l’histoire.

Noël Boudou a prit un énorme risque en nous proposant cette intrigue qui s’enlise à chaque fois plus. C’est un pari risqué, puisque je dois bien avouer que j’avais vraiment peur d’être déçue à la toute fin. Effectivement, et si l’explication finale n’arrivait pas à me convaincre ? Et si je n’avais pas les réponses à toutes mes questions ? Et bien Noël Boudou s’en est sorti avec brio. Tout se tient, j’ai eu toutes mes explications, et l’auteur a réussi à m’avoir.

J’ai été conquise par le personnage de Nick qui porte toute l’intrigue. J’ai ressenti son mal-être, j’avais envie de lui tendre la main, de l’aider. L’utilisation de la première personne dans la narration permet une immersion totale.

La plume est dynamique. Les chapitres sont courts et cela octroie indéniablement un rythme effréné à cette intrigue qui ne s’essouffle jamais. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant.

Noël Boudou signe ici un thriller rondement mené, avec une intrigue des plus complexes, mais où il maîtrise les tenants et aboutissants de ce genre littéraire et peut ainsi nous proposer un récit parfait et sans failles. Un thriller maîtrisé, haletant, prenant, un véritable page turner. Tous les ingrédients sont présents pour un excellent moment de lecture. À découvrir.

Ma note : 19/20

Thriller

Champ de tir

Champ de tir de Linwood Barclay

  • Auteur : Linwood Barclay
  • Titre : Champ de tir
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Belfond
  • Nombre de pages : 480
  • Parution : 19 mars 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Quand des citoyens justiciers sèment la terreur dans une petite bourgade américaine… Meurtres, complots et coups tordus : à Promise Falls, on ne badine pas avec le crime !

D’habitude si paisible, la petite ville de Promise Falls est en ébullition. C’est d’abord un type ahuri qui débarque dans le bureau de l’inspecteur Duckworth en prétendant avoir été kidnappé et passé à tabac. Sur son dos, un tatouage l’accuse d’être un meurtrier.

Et puis il y a l’affaire Jeremy Pilford. Ce gosse de riche arrogant, soupçonné d’avoir écrasé une jeune fille, vient d’engager le privé Cal Weaver pour assurer sa sécurité. Acquitté au tribunal pour irresponsabilité, l’adolescent se retrouve lynché dans les médias et harcelé par une meute d’anonymes. 

Qui sont ces bons redresseurs de torts, ces social justice warriors rassemblés sur les réseaux sociaux, déterminés à faire payer les supposés criminels ? Quelles sont leurs intentions ? Et sont-ils toujours bien informés ? 

Alors que la ville ressemble à un champ de tir, Duckworth et Weaver ne seront pas trop de deux pour lutter contre cette chasse aux sorcières des temps modernes…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Belfond pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Promise Falls. Un jeune homme va porter plainte auprès de l’inspecteur Duckworth. En effet, il affirme avoir été enlevé et torturé. Lorsque Duckworth découvre un tatouage qui l’accuse de meurtre sur l’homme, il va se décider de prendre l’affaire en main. De son côté, le détective privé Weaver est engagé pour assurer la sécurité de Jeremy, un jeune étudiant accusé d’avoir renversé une jeune fille. Il est pourtant acquitté et tout le monde va s’en prendre à lui, notamment sur les réseaux sociaux.

Pour ma part, lorsque j’ouvre un roman de Linwood Barclay, je suis certaine de passer un excellent moment de lecture. Cet opus n’a pas dérogé à la règle. Je ressors essoufflée de ce thriller qui m’aura fait échafauder des hypothèses toutes plus farfelues les unes que les autres, afin de trouver une solution plausible à l’énigme proposée par l’auteur. Inutile de vous dire que je n’ai jamais réussi à démêler les fils d’une intrigue rondement menée.

Si presque dès le départ, j’ai supposé que les deux affaires étaient liées, Linwood à cette capacité de sortir des sentiers battus et de proposer à son lecteur une grande originalité. L’histoire est emplie de rebondissements, c’est très difficile de lâcher le roman. D’autant plus que tout au fil des pages, l’auteur nous sert des retournements de situation qui ne donnent pas envie d’arrêter notre lecture.

C’est un réel plaisir de retrouver l’inspecteur Duckworth qui apparaît dans les autres tomes de la série relative à la petite ville de Promise Falls. Le fait de suivre en alternance son enquête et celle du détective Weaver est un vrai plus pour l’histoire. Même si l’on comprend rapidement que ces deux affaires vont se recouper, on a la sensation d’avoir une double enquête à élucider.

La plume de l’auteur est percutante et sans détour. Avec un style fluide et simple, et à l’aide de petits chapitres, Linwood réussit à octroyer un rythme trépidant à son récit. Les descriptions sont très visuelles et le style est presque cinématographique.

Un nouveau tome avec lequel l’auteur signe encore une fois une réussite. L’intrigue maintient son suspense jusqu’au dénouement et le rythme effréné rend très difficile de lâcher ce roman. À découvrir.

Ma note : 17/20

Thriller

Un assassin parmi nous

Un assassin parmi nous de Shari Lapena

  • Auteur : Shari Lapena
  • Titre : Un assassin parmi nous
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Presses de la Cité
  • Nombre de pages : 320
  • Parution : 28 mai 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Un hôtel de charme perdu en pleine forêt. Quelques couples d’amoureux et voyageurs solitaires, venus pour oublier la frénésie citadine, sont coupés du monde par la tempête de neige qui fait rage. Leur week-end de détente tourne au huis clos meurtrier quand Dana, jeune femme en pleine escapade romantique avec son fiancé, est retrouvée morte. Lorsque, quelques heures plus tard, un autre cadavre est découvert, le doute n’est plus permis : un assassin sévit… et c’est l’un d’entre eux.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Presses de la Cité pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Gwen et Riley sont deux amies de longue date. Lauren et Ian sont un couple qui s’entendent bien. David est un avocat renommé. Beverly et Henry sont un couple à la dérive. Dana et Matthew sont un couple sur le point de se marier. Candice est une écrivaine en quête d’idées pour l’écriture de son prochain roman. Toutes ces personnes ont en commun un week-end qu’ils vont passer dans un hôtel perdu dans la forêt. Leur séjour va être bouleversé lorsque l’un des clients apparaît visiblement assassiné. Le doute n’est plus permis lorsqu’un deuxième client est retrouvé lui aussi assassiné. Un tueur rôde, et cela ne peut être que l’un d’eux.

Au travers d’un postulat de départ qui n’est pas sans rappeler les intrigues d’Agatha Christie, l’auteure déroule un récit sans faille et totalement addictif. J’ai été prise dès le départ dans les pages de ce thriller et j’ai eu énormément de mal à lâcher ma lecture.

C’est un huis-clos oppressant et maîtrisé que nous propose ici Shari Lapena, et il faut dire qu’elle réussit avec brio à instiller le doute, à faire monter l’angoisse et à confondre son lecteur. Je dois avouer avoir soupçonné absolument tout le monde, mais en arrivant au dénouement, je me suis aperçue que j’avais trop vite écarté certains coupables potentiels. L’auteure a donc réussi à maintenir son suspense jusqu’au bout et à me surprendre totalement.

Shari va intégrer tous les ingrédients qui permettront au lecteur de s’immerger dans cette ambiance anxiogène. Elle rend à la perfection cette atmosphère oppressante dans laquelle évoluent les personnages. En plein milieu d’une tempête de gel, dans un hôtel totalement perdu, et entourés de personnes méconnues, je n’ai pu que craindre pour les personnages et ressentir leur peur.

Les personnages sont bien esquissés et se dévoilent avec parcimonie. Bientôt, je me suis aperçue que chacun d’entre eux avait un secret ou quelque chose à cacher en ce qui concerne leur passé, ce qui rajoute une tension supplémentaire.

La plume de l’auteure est dynamique et fluide. Sous forme de petits chapitres, l’histoire est bien rythmée, même si elle se dévoile par petites touches. Shari prend son temps pour poser son décor et présenter ses personnages. Il faudra bien se concentrer au début afin de ne pas perdre le fil au milieu des nombreux caractères que le lecteur va rencontrer. L’auteure sait doser son suspense de manière à inciter à lire afin de découvrir le fin mot de l’histoire. Finalement, l’auteure nous offre deux rebondissements finaux totalement inattendus.

Un huis-clos oppressant et angoissant au possible, où le lecteur soupçonnera tous les personnages. L’auteure nous offre deux rebondissement finaux que je n’avais pas vu venir et c’est une excellente lecture que je ne peux que vous recommander.

Ma note : 18/20

Thriller

Urbex Sed Lex

Urbex Sed Lex de Christian Guillerme

  • Auteur : Christian Guillerme
  • Titre : Urbex Sed Lex
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Taurnada
  • Nombre de pages : 248
  • Parution : 18 juin 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Contre une belle somme d’argent, quatre jeunes passionnés d’urbex sont mis au défi de passer une nuit dans un sanatorium désaffecté.
Ils vont relever le challenge, mais, une fois sur place, ils vont se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls dans cet immense endroit abandonné…
Et très vite comprendre qu’ils n’auraient jamais dû accepter cette proposition.
JAMAIS !

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier les Éditions Taurnada pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Carine et Fabrice, Chloé et Théo. Deux couples. Quatre urbexers. Cette activité qui consiste à visiter et explorer des lieux construits et abandonnés par l’homme est une véritable passion pour ces quatre jeunes. Aussi, lorsqu’ils reçoivent le message d’un inconnu les défiant de passer une nuit dans un sanatorium désaffecté contre une belle somme d’argent, ils ne vont pas hésiter une seconde. Le cauchemar va alors débuter.

Je ressors essoufflée de ce thriller qui ne laissera aucun répit au lecteur. Je ne vais bien évidemment pas vous dire pourquoi ces quatre jeunes n’auraient jamais dû se rendre dans ce sanatorium, afin de ne surtout pas vous dévoiler un pan important de l’intrigue. Je peux simplement vous divulguer que les quatre protagonistes tâcheront à tout prix de ressortir de ce local, et ce au plus vite, puisque leur vie en dépendra.

Dès que j’ai lu le résumé de ce roman, j’ai su que cela allait être effroyable. Mais j’étais loin d’imaginer cette intrigue qui prend littéralement aux tripes. J’ai tourné les pages en frissonnant et avec angoisse. Il faut dire qu’il est très difficile de ne pas s’attacher aux quatre jeunes de cette histoire, en particulier à Chloé et Théo, que j’ai trouvés attendrissants au possible. L’auteur va malmener son lecteur tout au fil des pages.

Avec une écriture très visuelle, je n’arrêtais pas de me dire que cela ferait un très bon scénario de film. Cependant, j’aurais un petit bémol à émettre. En effet, il m’a semblé que l’histoire prenait peut-être trop longtemps à se mettre en place. Christian nous décrit avec une multitude de détails les lieux. C’est une bonne chose, même si parfois je n’arrivais pas à me projeter totalement dans l’environnement dans lequel évoluen les protagonistes. J’ai eu tendance à moi aussi me perdre dans les dédales de ce bâtiment et à ne pas forcément réussir à visualiser les descriptions. C’est vraiment le seul bémol que je peux relever d’une histoire qui m’a tenue en haleine.

La plume de l’auteur est très fluide et entraînante. Par contre, comme je l’ai dit, Christian prend le temps de nous décrire les détails avec plus de précisions possibles. Personnellement, un peu moins de détails et plus d’action auraient été bienvenus, même si pour le coup, j’avoue, c’est remarquablement écrit. Les petits chapitres ont rythmé la lecture.

Un thriller effrayant qui promet des frissons et qui aura su me tenir en haleine tout au fil des pages. Malgré un petit bémol pour ma part, cela reste une excellente lecture que je ne peux que vous conseiller.

Ma note : 17/20

Thriller

La nuit d’avant

La nuit d’avant de Wendy Walker

  • Auteur : Wendy Walker
  • Titre : La nuit d’avant
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Sonatine
  • Nombre de pages : 352
  • Parution : 18 juin 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Après une rupture difficile, Laura décide de tourner la page en se créant un profil sur un site de rencontres. Un premier rendez-vous est pris. L’homme s’appelle Jonathan Fields, il a 40 ans, il vient de divorcer. Pour le rencontrer, Laura part avec le mini van de sa sœur, Rosie, et l’une de ses robes. Elle sera, promet-elle, de retour le soir même. Le lendemain matin, elle n’est toujours pas rentrée. Que s’est-il passé cette nuit-là ?

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Sonatine pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Laura quitte tout subitement pour retourner vivre à Branston chez sa sœur Rosie, son beau-frère Joe et son neveu Mason. Suite à une rupture amoureuse douloureuse, elle décide de repartir de New-York, où elle avait une situation laborale confortable. Elle va donc s’inscrire sur un site de rencontres et décrocher un premier rendez-vous. Pourtant, Laura ne rentrera pas comme elle l’avait promis à sa sœur. Que s’est-il passé ?

Wendy Walker refait appel à des thématiques qui lui sont chères dans ce nouvel opus. En effet, la notion de mémoire et de souvenirs sera très présente au fil des pages. Je dois dire que l’intrigue est tissée de manière ingénieuse et qu’avec peu de personnages et de rebondissements en cours de route, l’auteure a tout de même su me tenir en haleine tout au long de ma lecture.

Il ne faut pas lire ce roman comme un thriller qui suit les codes du genre, puisque Wendy a plutôt tendance à les casser, justement. Ici, aucune frénésie dans l’intrigue, bien au contraire. L’auteure dévoile par petites touches les pans de son récit et les mystères sont dévoilés avec beaucoup de parcimonie. Si l’on peut croire que l’on va tourner en rond, il ne faut pourtant surtout pas se décourager. Le dénouement est ingénieux et totalement inattendu.

Wendy prend le temps de travailler la psychologie des personnages, en particulier celui de Laura. Je l’ai trouvée très bien dépeinte et emplie de profondeur. L’auteure ne reste pas en surface et nous livre les personnages d’une manière authentique. Ce roman est vraiment un thriller psychologique et si vous appréciez ce genre littéraire, il vous faut découvrir cette auteure qui excelle dans ce domaine.

Les interactions entre les personnages sont intrigantes. Je me suis posée des questions tout au fil de ma lecture et l’auteure m’a totalement étonnée avec un dénouement auquel je ne m’y attendais absolument pas. Le seul petit bémol que je peux émettre, c’est la sensation d’une trop grande différence de rythme entre les trois quarts de l’intrigue et le tout dernier quart. En effet, on passe d’une espèce de langueur à une accélération brusque. J’aurais aimé avoir le même rythme tout au fil des pages. Malgré tout, cela m’a pas émaillé mon plaisir de lecture.

La plume de l’auteure est fine et profonde. J’ai été conquise par le schéma narratif. On passe de Rosie à Laura, et le tout est entrecoupé avec les comptes-rendus des séances de Laura chez son psychologue. Les passages de Laura sont écrits à la première personne et cela permet une immersion totale. À chaque début de chapitre, une indication spatio-temporelle est mentionnée, ce qui est appréciable afin de ne pas se perdre dans le récit.

Un roman psychologique très ingénieux, avec un dénouement totalement inattendu. L’auteure a su travailler ses personnages et créer un intrigue prenante. C’est une très bonne lecture que je recommande.

Ma note : 16/20