Contemporain

Tu seras mon père

Tu seras mon père de Metin Arditi

  • Auteur : Metin Arditi
  • Titre : Tu seras mon père
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Grasset
  • Nombre de pages : 368
  • Parution : 27 avril 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Vérone, 1978. Renato, sept ans, entretient avec son père une relation merveilleuse, que bouleverse l’enlèvement de l’homme d’affaires par un commando des Brigades rouges. Lorsqu’elles le relâchent après paiement d’une rançon, il n’est plus qu’une ombre. Laminé, honteux, il met fin à ses jours. Renato et sa mère s’exilent en Suisse. Le jeune garçon y développe le goût des hautes cimes et celui du théâtre, où il excelle. Mal entendant, il se sent à l’aise dans cet univers où les mots sont connus par avance et où son handicap peut être caché. Dix ans plus tard, pour sa dernière année de scolarité, il est inscrit dans un internat de Lausanne. Il y vit des moments difficiles, croise le professeur Paolo Mantegazza, un Italien, responsable des activités théâtrales, comme lui passionné de haute montagne. Une amitié elle aussi merveilleuse s’établit entre les deux, faite d’admiration réciproque et de grande estime. Renato voit en lui un père de substitution. Très vite, pourtant, on apprend que Paolo Mantegazza n’est nul autre que Paolo Rivolta, un ancien des Brigades rouges dont il était le principal théoricien. Onze ans plus tôt, c’était lui qui avait machiné l’enlèvement du père de Renato.
Que va faire le maître ? Comment va réagir l’élève ? Qu’adviendra-t-il de cette amitié foudroyée ? Quel jeu jouera la belle Josy, maîtresse de l’Italien, qui enseigne le hip-hop à l’Institut ? Une paternité peut-elle se reconstruire ?

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Grasset pour leur confiance.

Vérone, 1978. Alors que Renato n’a que sept ans, son père, un très grand entrepreneur dans le domaine des glaces, va se faire enlever par les Brigades rouges. Francesco sera relâché en échange d’une rançon, mais ce sera un homme défait qui reviendra à la maison. L’homme étant détruit, il va décider de mettre fin à ses jours. Renato ne va jamais s’en remettre. Quelques années plus tard, sa mère décide de l’envoyer en internat en Suisse. Là-bas, il y fera la rencontre de plusieurs amis, mais aussi de deux professeurs, Josy et Paolo. Ce dernier monte des pièces de théâtre chaque trimestre. Peu à peu, Renato va s’attacher à lui, mais lorsque la véritable identité de Paolo apparaît au grand jour, pour le jeune homme, c’est le choc. Pourra-t-il lui pardonner ? En effet, Paolo faisait partie des Brigades rouges, et c’est lui qui avait ordonné l’enlèvement de son père.

Je ressors conquise par ce roman. Je me suis beaucoup attachée à Renato, et c’est avec beaucoup d’émotions que j’ai suivi son parcours, sa reconstruction, mais aussi les trahisons qu’il va subir. J’ai trouvé très intéressante l’évolution du personnage, qui ne reste jamais statique et qui n’hésite pas à se remettre en question.

Les personnages qui évoluent autour de Renato participeront tour à tour à sa reconstruction mais également à le rendre plus fort. Il devra se battre constamment pour se faire accepter par certains élèves de l’internat. Ce personnage est très touchant. Il porte à lui-seul l’histoire, même si la galerie de personnages qui forment également part de cette histoire sont essentiels.

Au travers du personnage de Renato, l’auteur pousse une réflexion sur la capacité de résilience. J’ai été très émue de suivre le parcours du jeune homme et ses divers questionnements suite à la terrible trahison dont il est victime de la part de Paolo.

La plume de l’auteur est très fluide. Je ressors conquise par le schéma narratif proposant des petits chapitres et changeant de décor régulièrement. Les pages ont défilé.

Un très beau roman dans lequel on suit un personnage en reconstruction. Un récit à découvrir sans hésiter.

Ma note : 18/20

Contemporain

La pie voleuse

La pie voleuse de Elizabeth Day

  • Auteur : Elizabeth Day
  • Titre : La pie voleuse
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Belfond
  • Nombre de pages : 349
  • Parution : 7 avril 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Une rencontre, une maison, un bébé : entre Jake et Marisa, tout va très vite. Mais fonder une famille coûte cher, surtout à Londres, alors les tourtereaux se décident à sous-louer une chambre. Et c’est ainsi que Kate entre dans leur vie.

À première vue, Kate est la locataire rêvée. Mais les jours passent et Marisa commence à ressentir une gêne au contact de cette femme qui prend de plus en plus de place. Sa grossesse la laisse épuisée, et c’est impuissante qu’elle assiste au rapprochement de Jake et de Kate sous son propre toit. La confrontation est inévitable…

Mais qui dit vrai dans cet étrange trio ? Qui est vraiment Marisa ? La rencontre avec Kate était-elle si fortuite ? Et où se situe Jake entre ces deux femmes ? Alors que l’arrivée du bébé est imminente, les passions s’exacerbent et la maison va devenir le théâtre d’un affrontement aussi terrible qu’inattendu.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Belfond pour leur confiance.

Lorsque Marisa rencontre Jake, la jeune femme est comblée. Elle est persuadée de leur amour et tout va alors très vite entre eux. Suite à l’emménagement dans une belle maison, le couple émet rapidement le désir de devenir parents et Marisa tombe enceinte. Malgré tout, cet équilibre va se retrouver quelque peu chamboulé par l’arrivée d’une locataire, Kate. Marisa se sent mal à l’aise en sa présence. Qui est cette jeune femme qui semble s’immiscer un peu trop dans sa relation avec Jake ?

En voilà un roman captivant, et pourtant, le début ne laissait pas présager cela. Effectivement, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans cette histoire qui allait un peu lentement. Mais pourtant, un retournement de situation époustouflant va relancer toute l’intrigue.

Le début du roman commence de manière très simple. Un couple qui semble très heureux. Et pourtant, tout va se retrouver chamboulé avec l’arrivée de Kate. J’ai eu une multitude de doutes à son égard, et à la fin de la première partie arrive un retournement de situation incroyable, de ceux qui donnent envie de reprendre le roman depuis le début, pour voir à quel point l’auteure a réussi à nous balader. J’en suis ressortie bluffée.

Évidemment, après cet élément inattendu, l’auteure prend une nouvelle direction pour son intrigue abordant une multitude de thématiques dont je peux rien vous dire sous peine de vous spoiler des éléments importants. Il faut vraiment découvrir cette intrigue.

Les personnages sont remarquablement construits. L’auteure a un vrai talent pour décortiquer les sentiments de chacun. Elle les fait évoluer et il n’y a jamais de linéarité.

La plume de l’auteure est tout en finesse. Le roman est divisé en deux parties bien distinctes, avec entre elles, le retournement de situation bluffant. Les chapitres sont de taille moyenne.

Un roman bluffant, de par l’habileté de l’auteure à créer une intrigue dans laquelle un retournement de situation totalement inattendu fera son apparition. Plusieurs thématiques sont abordées, et je ressors conquise par cette lecture que je vous conseille sans hésiter.

Ma note : 18/20

Contemporain

Le silence des repentis

Le silence des repentis de Kimi Cunningham Grant

  • Auteur : Kimi Cunningham Grant
  • Titre : Le silence des repentis
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Buchet Chastel
  • Nombre de pages : 384
  • Parution : 31 mars 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Cooper et sa fille de huit ans, Finch, vivent coupés du monde dans une cabane dans le nord des Appalaches. La petite fille a grandi au milieu des livres et de la forêt, respectant les dures règles de la vie sauvage. En grandissant, elle cherche à repousser les limites de leur isolement et commence à s’interroger sur le monde extérieur. Hanté par les démons de son passé, Cooper sait qu’il ne peut pas révéler à sa fille les raisons qui ont provoqué leur fuite.
Dans le silence de la forêt, leurs seuls compagnons sont un étrange « voisin » du nom de Scotland, dont l’omniprésence bienveillante ressemble curieusement à une menace, et Jake, un vieil ami de Cooper qui leur apporte des vivres chaque hiver. Sauf que cette année, Jake ne vient pas.

Kimi Cunningham Grant signe un thriller atmosphérique sur le lien familial, les ombres du passé et la rédemption. Elle décrit avec puissance un lieu hors du monde où le moindre son est annonciateur d’un danger, où la nature est aussi bien refuge que prison.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Buchet Chastel pour leur confiance.

Cooper et sa fille Finch, de huit ans, vivent dans une cabane isolée. Le père et la fille sont éloignés de tout et de tous. Aux alentours, il n’y a que Scotland, un homme énigmatique qui semble en savoir long sur les raisons qui ont poussé Cooper à choisir ce mode de vie. Chaque année, Jake, un vieil ami de Cooper, vient livrer des provisions essentielles à leur confort. Pourtant, cette fois, Jake ne sera pas au rendez-vous.

Je ne vais tergiverser bien longtemps, ce roman a tout simplement été un coup de cœur. Je me suis laissée porter par cette histoire emplie de sensibilité mais difficile aussi. L’auteure m’a totalement embarquée dans ce récit que j’ai eu énormément de mal à lâcher.

Il ne faut pas appréhender ce récit comme un thriller, sous peine de se retrouver déçu. Bien sûr, il y a beaucoup de mystères qui parsèment ces pages, notamment la raison du pourquoi Cooper a décidé de vivre isolé de tout auprès de sa fille. Si au début, les raisons semblent floues, on a pourtant peu à peu toutes les réponses aux questions. L’auteure livre les éléments avec beaucoup de parcimonie.

J’ai été très touchée par les personnages, et j’ai été émue par le lien fort entre le père et la fille. Les personnages sont très bien esquissés. J’ai été également très intriguée par Scotland.

Le récit met en exergue toute l’organisation que demande ce quotidien isolé de tout. J’ai trouvé que l’auteure décrivait cela avec beaucoup de réalisme. Je ne me suis jamais ennuyée et pourtant, très peu de personnages forment cette intrigue.

La plume de l’auteure est délicate et très fluide. Le récit est narré à la première personne sous le point de vue de Cooper et le lecteur va ainsi peu à peu découvrir son histoire personnelle au moyen de retours en arrière et à travers ses souvenirs.

Un roman bouleversant, à ne pas manquer, riche en émotions. Les personnages portent ce récit. À découvrir sans hésiter.

Ma note : 18/20

Contemporain

On adorait les cow-boys

On adorait les cow-boys de Carol Bensimon

  • Auteur : Carol Bensimon
  • Titre : On adorait les cow-boys
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Belfond
  • Nombre de pages : 187
  • Parution : 17 mars 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

 » Hello, tout va bien ? Ça fait tellement longtemps.  » Lorsqu’elle reçoit cet e-mail de Julia, l’amie et confidente de son adolescence, Cora n’en croit pas ses yeux. Cela fait des années qu’elles ne se sont pas vues, ni parlé. Elle accepte pourtant avec joie l’étonnante proposition de Julia : exaucer une vieille promesse et faire un road-trip dans le Rio Grande do Sul, une région reculée du Brésil. N’est-ce pas là l’occasion idéale de ressusciter leur intimité d’autrefois ?

Mais alors que les kilomètres défilent, rien ne se passe comme prévu. Les villages qu’elles traversent semblent abandonnés et, au gré de motels miteux, Julia se montre de plus en plus distante, plongeant Cora dans un profond malaise. Pourquoi Julia est-elle revenue au Brésil ? Pourquoi a-t-elle insisté pour qu’elles se retrouvent ?

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Belfond pour leur confiance.

Cora est une jeune étudiante brésilienne qui poursuit ses études à Paris. Lorsqu’elle reçoit un message de Julia, une amie perdue de vue pendant longtemps, elle ne va pas hésiter à effectuer le road-trip au travers du Brésil dont elles avaient tant parlé à l’époque de leur amitié. Au fil des routes, les deux amies vont se retrouver.

Je dois avouer avoir eu une petite déception au début de ma lecture, ne m’attendant pas à cela. En effet, le road-trip des deux jeunes femmes prendra davantage de place que ce que j’ai cru au début. J’ai pensé que l’auteure se focaliserait davantage sur les deux personnages féminins principaux, mais cela n’a pas été trop le cas.

Pourtant, je dois également dire qu’une fois cette petite déconvenue passée, j’ai su apprécier ce roman dépaysant et empli d’originalité. Ce qui m’a particulièrement plu, c’est l’invitation au voyage que propose l’auteure et ce périple au travers de beaucoup de localités du Brésil.

J’ai trouvé que l’auteure décrivait avec minutie chaque endroit par lesquels passaient les deux amies. Avec des descriptions très réalistes et un rythme fluide, elle a su maintenir mon intérêt au fil des pages.

Ce que j’aurais davantage apprécié, c’est que l’auteure se focalise davantage sur le caractère des deux femmes et qu’elle brosse mieux ses personnages. J’ai eu l’impression qu’il manquait parfois un peu de densité au récit à ce niveau.

L’auteure a une plume dense mais très fluide. J’ai beaucoup aimé sa manière d’écrire même si parfois je n’aurais pas été contre le fait qu’elle nous fournisse quelques indications dans la temporalité. Avec de nombreux retours en arrière, je me suis parfois sentie un peu perdue.

Un roman qui est une véritable invitation au voyage. L’auteure a un vrai talent pour fournir des descriptions très réussies. J’aurais aimé plus de densité au niveau des personnages, mais cela n’en reste pas moins une bonne découverte.

Ma note : 16/20

Contemporain

Une nuit sans aube

Une nuit sans aube de Benoit d’Halluin

  • Auteur : Benoit d’Halluin
  • Titre : Une nuit sans aube
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : XO
  • Nombre de pages : 342
  • Parution : 10 mars 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Les montagnes des Catskills, au nord de New York. Dans la douceur de l’été indien, un jeune homme se promène sur un pont lorsqu’une voiture se dirige droit sur lui et le percute.

Une maison cossue de la région nantaise. Au milieu de la nuit, Catherine reçoit l’appel d’un inconnu. Il lui apprend que son fils Alexis, vingt-huit ans, est dans le coma. Il a déjà pris deux billets pour New York et propose de venir la chercher. Qui est cet homme ? Que lui cache-t-il ?

Catherine et lui ne se connaissent pas mais ils n’ont plus le choix. Ils doivent se faire confiance. Le début d’un long voyage sur le chemin de la vérité. Au bout d’une nuit qui semble ne jamais vouloir finir.

Mon avis

Je remercie chaleureusement XO Éditions pour leur confiance.

New York. Alors qu’Alexis se promène et doit traverser un pont, il va se faire percuter par un chauffard. Marc va alors appeler Catherine, la mère d’Alexis, qui se trouve en France, pour la prévenir du drame. Alexis est dans le coma. Pour Catherine, c’est le choc. Qui est Marc , qui a l’air de très bien connaître son fils ? Elle va peu à peu découvrir qu’elle méconnaissait beaucoup de pans personnels d’Alexis.

Je ressors chamboulée par ce roman remarquablement construit et abordant des thématiques importantes. Je tiens tout de même à mentionner que pour ma part, j’ai trouvé que ce roman n’est pas à aborder comme un thriller. Il y a effectivement le mystère de qui a percuté Alexis, et tout s’éclaircit en fin de roman, mais ce n’est pas le centre de l’intrigue. Ne partez donc pas avec cette idée pour ne pas vous retrouver déçus.

Ici, l’auteur va plutôt nous livrer une magnifique histoire d’amour et revenir sur le passé des personnages, pour savoir comment ils ont évolué. Ce roman sera donc centré sur deux personnages principaux, à savoir Marc et Alexis, et leur parcours et les épreuves endurées avant d’arriver à leur rencontre.

Je ne voudrais pas en dire plus, de peur de vous spoiler les éléments importants de ce roman. Il faut les découvrir peu à peu. Je peux simplement dire que l’émotion est très présente. L’auteur a su construire deux personnages forts et à la fois fragiles. Les caractères sont très bien dépeints.

J’ai trouvé la construction de ce roman très pertinente. Peu à peu, le lecteur découvre le passé des personnages. Il faut rester concentré au début, puisqu’il y a beaucoup de changements spatio-temporels dans l’intrigue, mais rassurez-vous, l’auteur a bien veillé à nous donner des indications au début de chaque chapitre, afin de ne pas perdre le lecteur.

La plume de l’auteur est élégante. Avec une grande part de poésie et de très belles descriptions des lieux dans lesquels se déroule l’intrigue, Benoit réussit à happer son lecteur. Le tout reste très fluide et j’ai particulièrement apprécié le schéma narratif, consistant à alterner avec les points de vue de Marc, Alexis et Catherine.

Un roman fort, servi par une plume élégante et poétique et qui met en avant deux personnages très bien construits. Beaucoup d’émotions ressortent de ce récit que je vous recommande sans hésiter.

Ma note : 17/20

Contemporain

Des âmes consolées

Des âmes consolées de Mary Lawson

  • Auteur : Mary Lawson
  • Titre : Des âmes consolées
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Belfond
  • Nombre de pages : 267
  • Parution : 17 février 2022
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Tour à tour captivant et sombrement drôle, un roman poignant sur les chagrins, les remords et l’amour qui nous lient, une œuvre lumineuse qui démontre qu’une nouvelle vie est parfois possible.

Postée comme chaque jour derrière la fenêtre du salon, Clara, sept ans, guette le retour de sa sœur et épie l’inconnu qui a investi la maison de la voisine, Mme Orchard.

En plein divorce, au chômage, récemment arrivé dans cette petite ville de Solace et tout juste installé dans la maison que lui a léguée Mme Orchard dont il se souvient à peine, Liam Kane, la trentaine, reçoit la visite de la police. Il semble qu’il soit soupçonné d’un crime.

En fin de vie, Elizabeth Orchard repense à une faute commise il y a trente ans, aux conséquences tragiques pour deux familles et en particulier pour un petit garçon. Elle veut désespérément faire amende honorable avant de mourir.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Belfond pour leur confiance.

Solace. Clara est une petite fille qui regarde tous les jours par la fenêtre. Elle attend le retour de Rose, sa sœur de seize ans, qui a mystérieusement disparu. Madame Orchard, la résidente de la maison d’en face et qui est hospitalisée, lui a donné pour mission de nourrir son petit chat pendant son absence. Pourtant, un jour, la petite Clara va apercevoir un jeune homme emménager dans cette maison. Que se passe-t-il ?

Voilà un très beau roman. J’en ressors très émue et j’ai trouvé que l’auteure a un vrai talent pour approfondir la psychologie de ses personnages. Je suis passée par une palette d’émotions, et j’ai suivi avec intérêt les divers liens qui unissaient déjà certains personnages, et ceux qui, peu à peu, vont se créer.

Chacun a ses peines et ses chagrins et chacun va trouver du réconfort auprès de l’autre. J’ai été très touchée par les personnages, qui ont chacun leurs failles, mais qui vont accepter de se reposer sur ceux qui vont essayer de les aider.

Tout le roman est ainsi construit, passant d’un personnage à l’autre et de leurs liens qui se tissent au fur et à mesure. L’auteure effectuera des retours dans le passé afin de permettre au lecteur de comprendre certaines situations. Le roman est empli de délicatesse et de sensibilité.

La plume de l’auteure est tout en finesse. J’ai beaucoup aimé son style, qui va à l’essentiel. J’ai fortement apprécié le découpage des chapitres, alternant ainsi les points de vue des trois personnages principaux, à savoir la petite Clara, Liam et Elizabeth Orchard. Je n’ai pas ressenti de longueurs et les pages ont défilé.

Un roman tendre et empli de sensibilité. Je ressors conquise par ce récit fort. À découvrir sans hésiter.

Ma note : 17/20

Contemporain

Barnabé

Barnabé de Stéphanie Mesnier

  • Auteur : Stéphanie Mesnier
  • Titre : Barnabé
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Librinova
  • Nombre de pages : 158
  • Parution : 1 décembre 2021
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Des yeux couleur saphir qui vous fixent avec une intensité dérangeante, une fourrure de neige émaillée de quelques touches de caramel… Barnabé est un chat parisien de luxe, gâté et sacrément snob. Il partage la vie d’Édith Bontemps, une romancière à succès qui lui passe tous ses caprices, et une cuisinière lui mitonne ses plats préférés, servis dans une gamelle en argent frappée de ses initiales. Barnabé se croit au centre du monde, voire de l’univers. Mais une série d’événements va soudain bousculer son train-train et le jeter sur les routes. Il passe de main en main, pour se retrouver dans la campagne tourangelle, lui qui ne connaît de la verdure que son pot d’herbe à chat. 

Barnabé n’est pas du genre à baisser les moustaches. Mais ce chat précieux qui a reçu une éducation d’appartement saura-t-il faire face à l’adversité ?

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Librinova pour leur confiance.

Barnabé est un chat flegmatique et de haute catégorie. Lorsque Édith, sa propriétaire, doit l’abandonner le temps d’un séjour tres important pour elle, c’est avec regret que Barnabé doit quitter temporairement son confort. En effet, le chat sera confié au neveu d’Édith. Ce sera le début des péripéties pour ce félin particulièrement attachant.

En voilà un roman totalement déluré et avec lequel j’ai passé un excellent moment de lecture. L’auteure a su instaurer une multitude d’aventures rocambolesques dans son récit. Je ne me suis jamais ennuyée, bien au contraire, et j’ai tourné les pages avec grande curiosité.

Je préfère vous prévenir, ce roman est très loufoque et il faut être bon public et accepter de se laisser porter par cette histoire qui contient beaucoup d’effets comiques. Les personnages sont tous plus délurés les uns que les autres et l’auteure a su les brosser à la perfection. S’il est vrai qu’ils peuvent paraître caricaturaux pour certains, ils n’en restent pas moins intéressants.

Le chat tiendra une place importante dans ce court roman, puisque le lecteur suivra toutes ses aventures. Tout au fil des pages, il sera balloté d’un endroit à l’autre, et bien évidemment, il ne manquera pas de se plaindre de la situation. C’est frais et mignon à lire.

La plume de l’auteure est de qualité. J’ai particulièrement apprécié le découpage des chapitres, qui sont consacrés chacun d’entre eux à l’un des personnages du roman. Malgré tout, Barnabé n’hésitera pas s’exprimer également durant ces chapitres, bien que le tout dernier lui soit consacré. L’orthographe et la syntaxe sont très soignées, et c’est un réel plaisir pour les lecteurs.

Un roman atypique, déluré, empli de fraîcheur qui fera rire son lecteur. Sous une belle plume, l’auteure déroule une intrigue rocambolesque qui sera riche en aventures. À découvrir sans hésiter.

Ma note : 17/20

Contemporain

Rien que le soleil

Rien que le soleil de Lou Kanche

  • Auteur : Lou Kanche
  • Titre : Rien que le soleil
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Grasset
  • Nombre de pages : 216
  • Parution : 25 août 2021
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

C’est l’hiver. Jeune enseignante mutée à Garges-lès-Gonesse, Norah Baume s’ennuie. Bien sûr, il y a Paul, le chat, le vin, Venise, la peinture et les songes, mais ça n’est pas assez. Alors, au fond de la classe, une perspective : Sofiane, première technologique. Survêtement, beau visage, insolence. Un lien se tisse. Jusqu’au jour où, hantée par le désir de transgression, Norah prend la fuite. C’est le printemps. Sur les quais du Vieux-Port de Marseille, elle croise Freddy, figure de son enfance, et découvre avec lui un univers interlope, des deals, des squats, une jeunesse masculine qui clope sur les plages. Le soleil brûle déjà. C’est bientôt l’été. Norah est seule, elle rêve : sur le pont du ferry pour Alger, la mer s’ouvre, la ville blanche apparaît, ultime ailleurs…

La tentative d’évasion d’une femme en quête d’elle-même, libre et romantique, indécise et passionnée. Dans une langue d’une puissante tension charnelle, Lou Kanche dit l’incertitude de l’époque et de la jeunesse, le vertige de l’impossible, les contradictions entre confort et attrait des lointains. Norah Baume ou la puissance du désir, qui contient toutes les échappées possibles, tous les rêves et toutes les sensations nouvelles.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Grasset pour leur confiance.

Norah est une professeure. Elle vit avec Paul et semble heureuse. Pourtant, tout son quootiden va se retrouver chamboulé lorsqu’un nouvel élève va apparaître dans sa classe. En effet, Sofiane semble être différent. Un lien va vite se tisser, pourtant Norah ne tardera pas à fuir à Marseille, où elle croisera d’anciennes connaissances.

Je ressors quelque peu mitigée par ce roman, auquel je dois pourtant reconnaître une très belle écriture. Malgré quelques bémols, cette lecture n’en est pas moins une découverte intéressante. C’est surtout l’intrigue qui m’a parue quelque peu embrouillée, le lecteur se contentant de suivre les pérégrinations de Norah, sans jamais vraiment savoir ce qu’elle ressent face aux événements qui surviennent dans son quotidien.

Il y a une sorte de distance qui se crée automatiquement avec le personnage principal. J’aurais aimé que l’auteure approfondisse davantage les caractères. Peu de place est donnée aux sentiments réels des personnages. Sofiane est également peu esquissé, ainsi que le personnage de Paul, qui m’a semblé très complaisant face aux absences inexpliquées de Norah.

La plume de l’auteure est de qualité. J’ai beaucoup apprécié le phrasé rythmé mais à la fois élégant. Les chapitres sont de taille moyenne. Le tout se lit très aisément, tout en appréciant malgré tout le langage soutenu. J’ai beaucoup aimé le style de l’auteure.

Malgré quelques petits bémols, dont notamment un manque de profondeur des personnages, ce roman reste une découverte intéressante.

Ma note : 15/20

Contemporain

Les effluves indélébiles

Les effluves indélébiles de Tom Lavallée

  • Auteur : Tom Lavallée
  • Titre : Les effluves indélébiles
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Librinova
  • Nombre de pages : 299
  • Parution : 28 avril 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Dans un petit bourg de campagne, quatre jeunes trentenaires vivent au rythme des traditions locales, entre soirées arrosées et matinées embrumées. Chacun reste bien à sa place, de sorte que rien ni personne ne dépasse. La routine est un anesthésique puissant et bienfaiteur, pour qui préfère oublier les affres du passé. Quand, au hasard d’une sortie en ville, Vince découvre un roman faisant le récit de leur traumatisme commun, la machine bien huilée des interactions de la clique se grippe. Les tourments refont alors surface. De fil en aiguille, Brioche, La Biche, Vince et Rousine vont devoir sortir de leur torpeur, s’ouvrir les uns aux autres et partager cette peine qui les ronge depuis des années.
Et toujours ces questions, qui les obsèdent : où est-il, le monstre à l’origine de leur malheur ? Qui est-il, celui qui a fauché leur ami d’enfance et par là-même volé leur insouciance ? Si onze années ont passé, la colère est intacte. Les relents du passé ne s’effacent jamais vraiment.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Librinova pour leur confiance.

Ils sont quatre amis de longue date. La Biche, Brioche, Rousine et Vince se retrouvent quotidiennement au café tenu par Brigitte pour écluser dans l’alcool toutes leurs peines. Sous une routine en apparence bien huilée, chacun tente pourtant de faire face au terrible drame survenu quelques années plus tôt. En effet, ils ont perdu leur meilleur ami dans un accident. S’ils n’en parlent presque jamais entre eux, leur amitié est malgré tout indéfectible et chaque membre de ce groupe d’amis est profondément bouleversé.

Inutile de tergiverser bien longtemps. Ce roman a été pour ma part un véritable coup de cœur. Pourtant, au début de cette lecture, rien ne laissait présager cela, je dois bien le dire. Après un commencement qui servira de base à cette histoire, je me suis laissée peu à peu embarquer dans le quotidien de ce groupe d’amis, dont les histoires personnelles se dévoilent peu à peu.

L’auteur a su brosser une galerie de personnages bien campés et tout en nuances. Ils sont tous très différents et jamais statiques. Leur amitié est le pilier de ce roman, et l’auteur égrène leur quotidien avec beaucoup de simplicité.

Tout au fil des pages, chaque personnage se dévoile peu à peu et le lecteur pourra ainsi se rendre compte comment chacun d’entre eux a tenté de faire face au terrible drame survenu quelques années plus tôt. Chacun réagit différemment et pourtant, ils restent unis dans cette épreuve.

La plume de l’auteur m’a totalement conquise. J’ai rarement lu un texte auto-édité de cette qualité. Le style est très soigné, et les phrases sont très bien tournées. J’ai beaucoup aimé l’habileté de Tom Lavallée au niveau de l’écriture. Les chapitres alternent les points de vue entre les personnages et j’ai trouvé cela très judicieux, puisque cela permet au lecteur d’éviter une certaine monotonie.

Un roman original. Une plume de haute qualité. Une amitié indéfectible entre quatre hommes qui ont subi une terrible épreuve. Ce sont les ingrédients de ce roman surprenant et atypique. À découvrir sans hésiter.

Ma note : 18/20

Contemporain

Aux endroits brisés

Aux endroits brisés de Pauline Harmange

  • Auteur : Pauline Harmange
  • Titre : Aux endroits brisés
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Fayard
  • Nombre de pages : 396
  • Parution : 29 septembre 2021
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Anaïs est une jeune femme à la dérive. Certains la disent éteinte. D’autres sans ambition. Les plus cléments la décrivent comme quelqu’un de triste. Quand elle perd successivement son emploi et l’homme qu’elle aimait, elle décide d’en finir et de partir à Limoges, dont on lui a vanté la grisaille. Au fil de ses errances, d’hôtel de luxe en petit appartement loué par une vieille Italienne qui a certes perdu la vue mais pas le goût de la vie, Anaïs va découvrir non pas l’art de panser ses blessures, mais de vivre avec ces fêlures qui font de nous des êtres imparfaits et pourtant si uniques.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Fayard pour leur confiance.

Lorsque Anaïs se fait licencier de son travail suite à des arrêts maladie répétés et que son compagnon Axel la quitte pour une autre, c’est tout le quotidien de la jeune femme qui est chamboulé. Elle va alors se souvenir d’une phrase prononcée un jour par un tatoueur au sujet de la ville de Limosges, et c’est là-bas qu’elle décidera de se rendre. La jeune femme est à la dérive, mais ce sera sans compter sa rencontre avec Tiziana, une vieille dame, et Hémon, un jeune homme, qui réussiront à lui redonner le sourire.

Je ressors tout simplement conquise par cette lecture. Ce roman est d’une grande tendresse et lumineux, malgré des thématiques qui de prime abord sont très dures. J’ai fortement apprécié de suivre l’évolution d’Anaïs, qui malgré les épreuves, ne va pas se laisser aller à la tristesse, mais bien au contraire, fera tout pour retrouver son caractère jovial.

Au commencement du roman, le lecteur rencontre Anaïs, une jeune femme en proie au désespoir, puisque tout son équilibre se retrouve ébranlé suite à divers événements. Elle pourra malgré tout compter sur sa sœur Camille. J’ai beaucoup aimé la relation entre les deux sœurs. Bien qu’elles soient très différentes, elles réussissent toujours à garder un point d’union.

Peu à peu, le personnage d’Anaïs évolue et s’affirme, notamment au gré de ses rencontres. La relation qu’elle va établir avec Hémon est d’une grande tendresse. Si j’ai apprécié le personnage d’Anaïs qui porte l’histoire, je dois dire que les personnages secondaires ne sont pas en reste, bien au contraire. J’ai trouvé que l’auteure avait su les esquisser avec beaucoup de justesse et de profondeur.

La plume de l’auteure est d’une grande fluidité. J’ai beaucoup aimé le schéma narratif, qui permet de passer d’un personnage à l’autre, afin d’avoir une vue d’ensemble sur les pensées de chacun. Je ne me suis jamais ennuyée et j’ai trouvé ce roman très réussi.

Un roman lumineux et tendre qui m’a conquise. Beaucoup d’émotions se dégagent de ce récit. À découvrir sans hésiter.

Ma note : 18/20