Romance

Ibiza, cocktails, plage… et si possible un mec !

Ibiza, cocktails, plage… et si possible un mec ! de Laure Allard-d’Adesky

  • Auteur : Laure Allard-d’Adesky
  • Titre : Ibiza, cocktails, plage… et si possible un mec !
  • Genre : Romance
  • Éditions : HQN
  • Nombre de pages : 139
  • Parution : 16 septembre 2020
  • Pour vous procurer ce roman, c’est ici

Résumé

Elle voulait des vacances hors du commun… la voilà servie !

Lola en a ras-le-bol de passer ses étés à jouer à la baby-sitter pour les enfants de ses copines. Comme si être la seule célibataire du groupe ne suffisait pas ! Cette année, elle avait donc tout prévu : un séjour à Ibiza en solo, quelques cocktails acidulés et, bien entendu plein de mecs canons. Seuls petits hics : son vol a été annulé, et sa grand-mère adorée l’a suppliée de venir garder ses animaux de compagnie chez elle, dans un village paumé de Bretagne. Demande que Lola a évidemment dû accepter… Mais pas question de laisser tomber son concept de vacances de rêve, alors ce sera maillot de bain et sangria au premier rayon de soleil ! Quant aux mecs canons, elle pourrait peut-être jeter un œil à cette fameuse « liste de prétendants potentiels » que son incorrigible grand-mère lui a préparée…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions HQN pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Lola est une jeune femme avenante, qui ne lésine pas lorsqu’il faut venir en aide à ses proches. C’est ainsi qu’elle s’est retrouvée coincée à faire du baby-sitting lors des ses vacances précédentes, pour des couples qui eux, lézardaient au soleil. Mais cette année, Lola décide de partir seule, à Ibiza. Pourtant, suite à l’annulation de son vol, et la demande de sa grand-mère pour venir garder ses animaux de compagnie pendant qu’elle sera en croisière, Lola doit revoir ses projets.

C’est un excellent moment de lecture que j’ai passé en compagnie de Lola et de ses aventures et mésaventures amoureuses. Le roman est très court, et je n’aurais pas été contre d’en lire davantage.

D’emblée, Laure fait rentrer le lecteur dans le vif du sujet et le personnage de Lola m’a tout de suite semblé attachante. J’ai beaucoup aimé son caractère. Finalement, elle est dévouée aux autres et j’ai trouvé cela touchant.

Mais c’est surtout les péripéties entre elle et sa grand-mère qui sont sans aucun doute le point fort du roman. J’ai beaucoup ri avec son idée de laisser une liste de célibataires qui pourraient potentiellement plaire à sa petite-fille. Les situations cocasses se multiplient et je n’ai ressenti aucun ennui pendant cette lecture.

La plume de l’auteure est fluide et j’ai fortement apprécié l’alternance des points de vue entre Lola et sa grand-mère, pour ainsi avoir une histoire sous deux perspectives. Laure manie bien l’humour, n’en faisant jamais trop et dosant les effets comiques dans ses scènes.

Une excellente lecture emplie de fraîcheur et de bonne humeur, servie par des personnages attachants. À découvrir.

Ma note : 17/20

Romance

Oups, je crois que je t’aime

Oups, je crois que je t’aime de Déborah Guérand

  • Auteur : Déborah Guérand
  • Titre : Oups, je crois que je t’aime
  • Genre : Romance
  • Éditions : Harlequin
  • Nombre de pages : 64
  • Parution : 5 août 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Morgane est une vraie maniaque. Elle a toujours géré son quotidien comme un chef d’orchestre guide ses musiciens : avec ordre et précision. À tel point que ses proches lui ont donné le charmant surnom de Miss Control Freak… Pourtant, elle n’avait absolument pas prévu de rencontrer un mec aussi craquant alors qu’elle était tout sauf présentable ! C’est-à-dire : trempée de la tête aux pieds, avec du shampoing dégoulinant dans les cheveux. Ce mec, c’est Joshua, le plombier aux yeux verts irrésistibles venu réparer sa douche tombée en panne. Morgane le sait : elle est en train de vivre le fantasme de beaucoup de femmes. Ce serait presque trop beau pour être vrai !

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Harlequin pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Morgane contrôle tout dans son quotidien. C’est une véritable femme d’affaires qui ne souffre aucun changement dans son planning. Pourtant, un matin, lorsque sa douche tombe en panne, elle va devoir accepter les changements. Elle fera appel à Joshua, un séduisant plombier.

J’ai dévoré cette petite comédie romantique d’une traite et je dois dire que j’ai passé un excellent moment de lecture. J’aurais cependant apprécié que ce récit, aux allures de nouvelle, fasse quelques pages de plus, afin de donner plus d’épaisseur à l’intrigue.

Déborah sait manier humour et amour à la perfection et propose ainsi une intrigue détonnante qui m’a fait passer un excellent moment de lecture. Le personnage de Morgane est très attachante et surtout, elle est haute en couleurs. Les situations cocasses vont s’enchaîner et Morgane va subir une véritable évolution dans sa façon de voir les choses.

La romance est très réussie, mais je dois malgré tout dire que j’ai trouvé que cela allait trop vite. Cela est uniquement dû au choix qu’a fait Déborah quant à la longueur de son récit. Quelques pages de plus auraient permis de donner plus de relief à cette histoire.

La plume de l’auteure est fluide et entraînante. Beaucoup d’humour parsème cette histoire et Déborah sait doser de manière harmonieuse l’histoire d’amour avec la part humoristique.

Une comédie romantique qui se dévore d’une traite et avec laquelle j’ai passé excellent moment de lecture. Quelques pages en plus auraient été un atout, malgré tout. À découvrir.

Ma note : 16/20

Romance

Ce doux parfum de liberté

Ce doux parfum de liberté de Maya Rodale

  • Auteur : Maya Rodale
  • Titre : Ce doux parfum de liberté
  • Genre : Romance
  • Éditions : Harlequin
  • Nombre de pages : 368
  • Parution : 1 août 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

New York, 1895

Daisy est scandalisée. Sa mère veut faire d’elle l’épouse de Theo Prescott, le fieffé libertin qui l’a humiliée lorsqu’elle n’avait que treize ans. Comment pourrait-elle sauver sa réputation avec pareille alliance ? Pour rester libre et poursuivre ses rêves ambitieux, elle désobéira… Même si cela lui coûte de ne jamais faire son entrée dans le monde…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Harlequin pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

New York, 1895. Daisy est une jeune femme de vingt-cinq ans et qui n’aspire qu’à éviter à tout prix de se marier. Pourtant, elle va devoir faire des compromis afin de sauver sa famille d’un scandale. Pour cela, la maman de Daisy va lui demander d’épouser Theo, un jeune homme arrogant et qu’elle connaît depuis son adolescence, sans jamais avoir pu créer d’attaches avec lui. Pour Daisy, c’est un compromis qu’elle ne saurait tenir. En effet, elle ne se voit pas chaperonner Theo pour l’aider à se stabiliser suite aux divers scandales avec les femmes dont il est souvent protagoniste. Non, Daisy veut simplement ouvrir son propre commerce de produits de beauté.

Avec cette romance historique, Maya Rodale me confirme son grand talent de conteuse et surtout la particularité dont elle fait preuve au moment de créer ses intrigues. En effet, elle a pour norme de toujours mettre la femme en avant, et de ne pas en faire un personnage fade et qui subit son quotidien. J’apprécie fortement cette caractéristique, et dans ce roman, l’auteure ne dérogera pas à la règle.

J’ai passé un excellent moment de lecture. Je me suis attachée à Daisy dès le départ. Je l’ai trouvée incroyablement lucide et forte. Il faut dire qu’à l’époque, dans un monde principalement masculin, il devait être très difficile pour les femmes de s’imposer, notamment en ce qui concerne les affaires commerciales. Pourtant, Daisy ne va pas baisser les bras, et son parcours afin de réaliser son rêve et ainsi vendre des produits de beauté est tout simplement passionnant.

Bien évidemment, la romance a toute sa place dans ce récit. Même si elle débute tout doucement et qu’elle est très loin d’être acquise au départ, j’ai été captivée de suivre l’évolution de la relation entre Daisy et Theo. L’auteure a su créer des personnages avec une forte personnalité et forcément, cela fait souvent surgir quelques étincelles entre les deux jeunes.

Je n’ai pu qu’admirer Daisy qui n’hésite pas aller à l’encontre de ce que l’on attend d’elle. C’est une femme pleine d’initiatives et avec beaucoup de répondant. C’est très agreable d’avoir ce genre d’héroïne qui est bien loin des clichés que je peux rencontrer parfois dans ce genre littéraire, mais s’il est vrai que je m’en accommode tout de même en règle générale.

La plume de l’auteure est d’une grande fluidité et emplie de douceur. Les chapitres sont de taille moyenne et Maya Rodale a dû faire un gros travail de recherche afin de coller au mieux à la descriptions des mœurs de l’époque. J’ai trouvé l’ambiance très bien rendue et je me suis laissée entraîner dans cet univers littéraire.

Une romance historique servie par une héroïne au caractère affirmé. L’auteure a beaucoup de talent et j’apprécie fortement la manière dont elle place la femme au centre de l’intrigue. Une fois commencé ce roman, il deviendra très difficile de le lâcher. À découvrir.

Ma note : 17/20

Romance

Le Destin des cœurs perdus, tome 1

Les Damoiselles de Castel Dark de JC Staignier

  • Auteur : JC Staignier
  • Titre : Les Damoiselles de Castel Dark
  • Genre : Romance
  • Éditions : Something Else Éditions
  • Nombre de pages : 364
  • Parution : 11 juin 2019
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Angleterre, 1390.

Par ordre du roi, les trois filles aînées du comte Clayton de Percival se rendent à Hill House pour rencontrer le duc de Templeton. Lorsque les portes du château se referment sur Mary, Jane et Ilyana, elles ignorent que leur destinée vient de basculer.

À Castel Dark, le domaine familial, Aelis, la benjamine au caractère rebelle tente de s’imposer dans une société où les hommes dominent.

Entre l’amour, la passion et la haine, les damoiselles de Castel Dark trouveront-elles le courage d’affronter leur avenir ?

Avant de commencer

Ce roman a été lu dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 2019, dans la catégorie romance, pour laquelle je fais partie du jury. Ce livre faisait partie de mes finalistes, ayant été séduite par le synopsis et par les dix première pages. Je dois je dois que je ne me suis pas trompée dans ma sélection, ayant fait avec ce roman une excellente découverte. Je vous en parle en détail dans ma chronique.

Retrouvez le Prix des Auteurs Inconnus 2019 : 

Sur leur site web : ici

Sur Instagram : ici

Sur Facebook : ici

Sur Twitter : ici

Mon avis

Angleterre, 1390. Le comte Clayton et sa femme Alix forment une famille unie aux côtés de leurs deux fils, Anton et Thomas, et de leurs quatre filles, Mary, Jane, Ilyana et Aelis, la benjamine. Lorsque par ordre du roi les aînées du comte sont amenées à rencontrer le duc de Templeton, les jeunes femmes vont se retrouver au château de Hill House. De son côté, Aelis restera dans son domaine. Sans le savoir, elle échappera à un stratagème qui emprisonnera ses sœurs. Comment feront-elles pour s’en sortir ?

Voilà une romance médiévale réalisée avec beaucoup de talent et surtout, avec beaucoup de rigueur de la part de l’auteure, afin de coller au mieux à l’epoque décrite. J’ai énormément aimé cette lecture qui est riche en rebondissements et ce premier tome augure une saga à succès.

L’auteure a su créer des caractères différents, et chaque membre de cette famille est attachant à sa manière, même si j’avoue que parfois, Aelis m’a un peu énervée, n’en faisant qu’à sa tête. Anton est peut-être parfois un peu trop stéréotypé. J’ai eu la sensation qu’il ne faisait quasiment que courir derrière les jupons tout au fil des pages. Malgré tout, j’ai apprécié chacun de ces personnages et les ai trouvés très bien décrits.

J’ai fortement apprécié les nuances que l’auteure a su apporter à son récit, afin de ne pas le rendre totalement linéaire. Il ne faut pas oublier que l’intrigue se passe au Moyen-Âge et que du coup, la noirceur va être très présente. J’ai beaucoup craint pour les jeunes filles enfermées à Hill House, et j’ai beaucoup aimé la famille bienveillante constituée par le comte, Alix et leurs enfants. Cela donne une belle part de luminosité à une histoire parfois un peu trop sombre.

Bien évidemment, une galerie de personnages secondaires, mais ayant malgré tout une importance indéniable, vont évoluer tout au fil des pages. Les rebondissements sont très présents et je ne me suis pas ennuyée à la lecture. Entre trahisons, mensonges et secrets, l’intrigue est riche en éléments.

La plume de l’auteure est remarquable, mais surtout, ce que je tiens à mettre en avant, c’est le grand travail fourni pour coller au mieux à la réalité de l’époque. J’ai senti les recherches que l’auteure a dû accomplir afin de ne pas commettre d’impairs quant à la narration et les descriptions du Moyen-Âge. Le style n’en reste pas moins fluide et les chapitres ne sont pas trop longs, ce que dynamise le récit.

Un très bon premier tome qui sert d’introduction, mais où malgré tout les rebondissements sont très présents. C’est une romance historique réussie que nous présente l’auteure. À découvrir.

Ma note : 17/20

Romance

Paumée, trompée… mais je me soigne !

Paumée, trompée… mais je me soigne ! d’Angélique Ayraud

  • Auteur : Angélique Ayraud
  • Titre : Paumée, trompée… mais je me soigne !
  • Genre : Romance
  • Éditions : Harlequin
  • Nombre de pages : 292
  • Parution : 10 juin 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Si elle n’a plus rien à perdre, c’est qu’elle a tout à gagner !

Et voilà, retour à la case départ ! Ariel avait tout pour être heureuse : un appartement de princesse, une carrière de star internationale et le fiancé parfait. Pourtant, il lui a suffi de quelques heures pour tout perdre. Elle s’est alors résignée à retourner dans son village natal, où elle n’avait pas remis les pieds depuis des années. Mais elle, qui pensait pouvoir se la couler douce, se retrouve à devoir travailler dans l’usine familiale… Et le pire, c’est que c’est Marc, son meilleur ennemi d’enfance, qui a été choisi pour la former ! Heureusement, Jake, son collègue, est là pour voler à son secours. Lui et ses abdos parfaitement dessinés la font déjà totalement craquer. Ce séjour s’avérera peut-être plus agréable qu’Ariel ne le pensait, en fin de compte…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Harlequin pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Arielyne habite seule avec son père suite au décès de sa maman. Alors qu’elle rêve de devenir chanteuse, son père n’y voit qu’une simple lubie. Aussi, lorsque la jeune fille décroche une audition et demande à son père de l’y conduire, ce dernier l’emmène plutôt passer un entretien d’admission à l’université. Arielyne décide alors de tout quitter pour accomplir son rêve, ce qu’elle réussira brillamment. Alors qu’elle a tout pour être heureuse, notamment une carrière prolifique, un petit ami dont elle est très amoureuse et un confort de vie indéniable, elle va pourtant tout perdre du jour au lendemain et devra se décider à retourner auprès de son père, pour travailler dans l’usine familiale. Elle y retrouvera Marc, un ancien camarade de classe, qui l’énervait au plus haut point.

J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce petit roman sans prétention aucune, si ce n’est apporter humour et douceur à son lecteur. Si l’histoire n’est pas forcément très originale, j’ai malgré tout beaucoup accroché à la manière dont l’auteure amène les éléments.

Le personnage d’Arielyne m’a paru très touchant et particulièrement réussi. Dès les premières pages, j’ai eu une empathie immense pour elle. Je ne veux pas rentrer dans le détail quant au fait que tout va s’effondrer subitement pour elle, sous peine de vous spoiler un petit pan de l’intrigue, mais je dois avouer que j’ai été révoltée, notamment par le comportement de son petit ami Éric.

Je me suis demandée si Arielyne saurait remonter la pente, suite à tous les problèmes qui surgissent pour elle. Et j’ai particulièrement apprécié de retrouver dans la lecture un personnage féminin fort, qui ne se laisse pas abattre, et qui sait tout donner pour prendre un nouveau départ déterminant.

Les relations entre les divers personnages sont cohérentes et surtout, il y a des moments très humoristiques, notamment grâce au caractère de la protagoniste. Il faut reconnaître que l’histoire est très simple, mias pourtant, je me suis laissée entraîner et je voulais vraiment savoir si Arielyne s’accorderait enfin le droit de retomber amoureuse.

La plume de l’auteure est douce et fluide. J’ai lu ce roman sans même m’en rendre compte, tant les pages défilent vite. Les chapitres sont de taille moyenne et le récit est narré à la première personne, ce qui octroie une large perspective aux pensées de la jeune femme. C’est le genre de roman idéal pour s’évader et passer un bon moment de lecture.

Un roman que j’ai beaucoup apprécié, malgré quelques petits clichés propres au genre. L’héroïne m’a paru touchante et forte, et ce roman met en exergue la reconstruction d’une jeune femme. À découvrir sans hésiter.

Ma note : 17/20

Romance

Cherche inspiration désespérément

Cherche inspiration désespérément de Leane Morton

  • Auteur : Leane Morton
  • Titre : Cherche inspiration désespérément
  • Genre : Romance
  • Éditions : MxM BookMark
  • Nombre de pages : 224
  • Parution : 29 juin 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Moi, c’est Zoé Martin. Vingt-six ans tout juste, un boulot chiant et une toute nouvelle carrière d’auteur en auto-édition. Mon problème ? Je n’arrive pas à entamer l’écriture de ma seconde œuvre. C’est la page blanche et je finis par m’enfermer chez moi pour regarder des vidéos de chatons sur YouTube plutôt que d’enchaîner les mots sur Word. C’est quand je repousse un beau mec le soir de mon anniversaire que mes amies décident d’agir en orchestrant le kidnapping de mon ordinateur. Si je veux espérer revoir un jour mon cher et tendre complice technologique et terminer (OK ! entamer…) mon nouveau manuscrit, je vais devoir aller au bout de leurs défis.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions MxM BookMark pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Après avoir publié un roman en auto-édition ayant rencontré un véritable succès, Zoé se retrouve en panne d’inspiration pour son prochain projet d’écriture. Ses copines vont alors décider de la mettre à l’épreuve. Elles vont s’emparer de l’ordinateur de Zoé, et cette dernière, pour le récupérer, devra accepter plusieurs défis. Parviendra-t-elle a retrouver des idées d’écriture ?

C’est une bonne lecture dans l’ensemble, même si parfois j’ai trouvé le schéma narratif quelque peu répétitif et pas forcément crédible. J’ai beaucoup aimé le postulat de départ imaginé par l’auteure, mais au fil des pages, cela devient trop cliché et lassant.

J’ai trouvé que les copines de Zoé allaient bien trop loin pour mettre à l’épreuve la jeune femme. Les défis ne sont pas toujours crédibles, mais surtout, ce sont les réactions des copines qui m’ont quelque peu étonnée. Sachant à quel point l’ordinateur est un outil important pour leur amie, puisqu’il lui permet d’avancer dans son futur roman, je trouve un peu exagéré de décider de le lui enlever.

Le personnage de Zoé est très touchant. La jeune femme a une multitude de peurs qu’elle va tenter de vaincre. Au fil des défis, elle va prendre de l’assurance et retrouver sa confiance en elle. Bien sûr, une petite romance va venir embellir cette histoire. J’ai beaucoup aimé Xavier et son comportement envers Zoé. Ici, l’histoire d’amour n’est pas le point central, puisque finalement, il faut dire qu’elle met du temps à se mettre en place.

La plume de l’auteure est très fluide. Les chapitres sont de taille égale, et sous un style simple et efficace, Leane déroule une histoire plaisante. Le roman est narré à la première personne et donc cela permet une immersion totale en compagnie de Zoé. Cependant, je n’aurais pas été contre l’utilisation du schéma narratif alternatif, donnant ainsi à tour de rôle la parole à Zoé et à Xavier.

Un roman qui m’a beaucoup plu de par son originalité, mais que je n’ai pas toujours trouvé crédible. Malgré tout, ce récit reste plaisant et l’héroïne a su me toucher.

Ma note : 15/20

Romance

Un été dans la ville de l’amour

Un été dans la ville de l’amour de Sarah Morgan

  • Auteur : Sarah Morgan
  • Titre : Un été dans la ville de l’amour
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Harlequin
  • Nombre de pages : 378
  • Parution : 17 juin 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Cet été, Paris changera leur vie à tout jamais.

Pour célébrer leur vingt-cinquième anniversaire de mariage, Grace a prévu une surprise de taille pour son mari : une escapade romantique à Paris. Mais ce dernier lui a aussi réservé une annonce surprise : il souhaite divorcer. Dévastée par la nouvelle, Grace fait ses bagages et s’envole, seule, pour la capitale.
Lorsqu’Audrey quitte Londres pour la France, c’est avec la ferme intention de s’éloigner d’une mère alcoolique. Son objectif : dégoter un job dans une librairie et se familiariser avec le french kiss. Seulement, avec la barrière de la langue et sans argent, ses projets paraissent plus compliqués qu’elle ne le pensait.
La rencontre entre les deux jeunes femmes va alors tout changer. Et leur amitié naissante, bien que surprenante, pourrait bien devenir la meilleure chose qui pouvait leur arriver…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Harlequin pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Voilà vingt-cinq ans que Grace est mariée à David. Ces derniers forment une famille heureuse aux côtés de leur fille Sophie. Pour l’occasion, Grace va proposer une escapade romantique à son compagnon, dans la ville de l’amour, Paris. C’est sans compter le bouleversement qu’elle s’apprête à vivre. En effet, David a prévu tout autre chose, puisqu’il lui demande le divorce. Totalement perdue, Grace va tout de même décider de partir seule à l’aventure. C’est là qu’elle va faire la rencontre d’Audrey, une jeune femme qui fuit Londres à cause d’une situation familiale douloureuse.

Une fois n’est pas coutume, Sarah Morgan ne va pas vraiment nous livrer une romance, mais plutôt une histoire d’amitié sincère et émouvante. C’est une très bonne lecture, mettant en avant de belles valeurs comme la loyauté et le courage dont font preuve ces deux femmes afin de se reconstruire.

Ici, les deux femmes vont prendre un nouveau départ en quelque sorte. Leur histoire d’amitié pourrait sembler à priori compliquée, puisque tant de choses les opposent. Et pourtant, elles vont faire de leurs différences une force afin de se soutenir et avancer ensemble. J’ai beaucoup aimé le joli message délivré par Sarah Morgan dans cette histoire.

Tout est centré autour de Grace et d’Audrey, mais quelques personnages secondaires vont contribuer à rendre cette histoire plaisante. J’ai beaucoup aimé les personnages féminins de ce roman. Chacune a ses failles mais chacune est extrêmement attachante à sa façon. S’il est vrai que Grace est tout de même quelque peu effacée, Audrey est quant à elle haute en couleurs, et cela crée un équilibre parfait.

Tout au fil des péripéties des deux protagonistes, je me suis laissée entraîner par le dynamisme de l’histoire. J’ai beaucoup aimé le cadre géographique choisi par Sarah pour son roman. J’ai été en immersion totale et c’est un vrai plus que d’avoir choisi Paris pour faire évoluer les personnages.

La plume de l’auteure est tout en douceur. Sarah Morgan décrit bien les émotions et les doutes qui assaillent Grace et Audrey. La seule chose que je pourrais reprocher au récit, c’est sa longueur. Je pense qu’il aurait gagné à être un peu plus condensé. Malgré tout, cela n’a pas emaillé mon plaisir de lecture.

Une très belle histoire d’amitié entre deux femmes que tout semble opposer et qui vont devoir apprendre à se reconstruire afin de prendre un nouveau départ. Une très belle lecture.

Ma note : 16/20

Romance

Est-ce que Maxence embrasse bien ?

Est-ce que Maxence embrasse bien ? de Christelle Da Cruz

  • Auteur : Christelle Da Cruz
  • Titre : Est-ce que Maxence embrasse bien ?
  • Genre : Romance
  • Éditions : Harlequin
  • Nombre de pages : 224
  • Parution : 6 mai 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Trentenaire, célibataire… mais pas encore désespérée !

Se faire larguer après dix ans de relation et emménager seule pour la première fois de sa vie ? Ce n’est pas tout à fait ce que Caroline avait imaginé pour ses trente ans. Perdue au milieu des cartons (et dans sa vie), elle tombe sur son vieux journal intime et y redécouvre les questions qu’elle se posait quand elle avait quinze ans.
Est-ce que tu es heureuse ?
Est-ce que Love Actually est aussi bien que tu l’espérais ?
Est-ce que Maxence embrasse bien ?
Justement, elle n’a rien de prévu dans les prochains mois, si ce n’est sortir avec ses amis pour oublier son ex. Alors pourquoi ne pas en profiter pour chercher une réponse à toutes ces questions ?

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Harlequin pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce livre.

Caroline, une jeune trentenaire, a tout pour être heureuse. En couple depuis dix ans avec Thomas, elle file le parfait amour. Ses deux meilleures amies Lydia et Louise et son meilleur ami Guillaume, sont d’un soutien indéfectible. Elle occupe un poste d’assistante sociale dans un centre hospitalier. Pourtant, la machine va s’enrayer lorsque Thomas la quitte lâchement. La jeune femme va alors retrouver un vieux journal intime, où elle y avait inscrit quelques questions laissées sans réponse. Elle va se donner le but d’y répondre enfin.

J’ai passé un excellent moment avec ce roman trop court à mon goût, tant je n’avais pas envie de quitter la bande d’amis de cette histoire. C’est vraiment le feel-good par excellence, et la romance occupe une petite place par rapport à l’amitié qui est elle, très présente.

Ce roman a toutes les allures de la chick-lit. La bande d’amis m’a énormément touchée et je ressors de cette histoire vraiment émue. Le journal intime rythme les aventures de Caroline et c’est riche en émotions. J’ai trouvé le postulat de départ très original et avec ce point de départ, l’auteure déroule une intrigue dans laquelle elle a pu entremêler rire et émotions.

Le personnage de Caroline m’a touchée. Suite à l’épreuve de se retrouver seule après dix ans de relations, elle doit apprendre à se reconstruire. Ses amis ne sont pas en reste et je me suis énormément attachée à eux aussi. J’ai aimé la manière dont Christelle a mis en avant de belles valeurs telles que l’amitié, la fidélité et la loyauté.

La plume de l’auteure est douce et entraînante. J’ai beaucoup accroché au style de Christelle qui est très fluide. Les chapitres sont de taille moyenne, et j’avoue qu’il est difficile de lâcher le roman. En peu de pages, toute une palette d’émotions est présente. C’est très réussi.

Une romance où l’amitié occupe une place centrale. Les personnages sont attachants et je suis passée par beaucoup d’émotions. Un petit bonbon littéraire empli de douceur. À découvrir.

Ma note : 18/20

Romance

L’héritage maudit

L’héritage maudit de Heather Graham

  • Auteur : Heather Graham
  • Titre : L’héritage maudit
  • Genre : Romance
  • Éditions : Harlequin
  • Nombre de pages : 400
  • Parution : 1 mai 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

A peine arrivé à La Nouvelle-Orléans, dans la plantation dont il est l’un des héritiers, le détective privé Aidan Flynn découvre des ossements humains. Des crimes récents, selon Aidan. Rien qui nécessite une enquête, selon la police. Décidé néanmoins à percer ce mystère, Aidan se résout à faire appel à Kendall Montgomery, une jeune femme qui a vécu dans la demeure auprès de sa grand-tante et affirme être en contact avec les fantômes qui hanteraient la propriété. Bien que sceptique face à ce qu’il attribue d’abord à l’imagination de la jeune femme, Aidan finit par admettre qu’il n’a pas seulement hérité d’une propriété au charme étrange, mais également d’un sombre secret de famille, enfoui depuis plusieurs générations. Grâce à l’aide de Kendall, Aidan va peu à peu lever le voile sur un mystère qui fait resurgir les fantômes de la famille Flynn… et se délivrer de la fatalité de cet héritage maudit.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Harlequin pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Nouvelle-Orléans. Lorsque les frères Flynn reçoivent en héritage une vieille bâtisse dans une plantation, Aiden, l’un des membres de la fratrie, décide alors d’aller visiter cela de plus près. La surprise est à son apogée lorsqu’il y découvre des ossements et des traces de sang. Aidé par Kendall, qui a vécu dans cette demeure et qui affirme être en contact avec des fantômes qui hantent la demeure, il va tenter de percer à jour le mystère de cette plantation. Que s’est-il donc passé ?

Je ressors totalement conquise de ce roman qui réunit à lui tout seul tous les ingrédients qui me permettent de passer un excellent moment de lecture, en général.

L’auteure a su effectuer un habile mélange des genres, et a su se renouveler tout au fil des pages, sans se cantonner à un fil rouge préétabli, bien au contraire.

Heather a su créer une atmosphère pesante et a donné une grande dimension mystérieuse à son intrigue. J’ai cherché à résoudre les mystères en même temps que nos deux protagonistes, et je peux vous dire que jusqu’au fin mot de l’histoire, il est très difficile d’imaginer le dénouement. Le suspense est donc maintenu tout au long de la lecture et c’est très appréciable. On sent que l’auteure a mûri son intrigue et n’a pas voulu se servir de lieux communs ou de clichés. Bien au contraire, l’originalité est très présente.

Le cadre de l’intrigue est judicieusement choisi. En effet, l’auteure va choisir pour décor une plantation dans la Nouvelle-Orléans. Les descriptions sont choisies avec soin et j’ai été en immersion totale. Outre le cadre du récit, il faut accorder une mention spéciale pour la sphère historique très présente dans ce roman. La guerre de Sécession est ainsi abordée et l’auteure a su mélanger la grande Histoire à la petite histoire de manière habile.

Les personnages principaux m’ont beaucoup plu. J’ai particulièrement apprécié Kendall, que j’ai trouvée intuitive et battante. Aiden n’est pas en reste, même si par moments, il peut sembler plus froid dans ses comportements et ses agissements.

La plume de l’auteure est d’une grande fluidité. Les mots sont choisis avec soin, le tout reste cohérent. Les chapitres sont de taille égale et c’est très addictif. J’ai eu beaucoup de mal à lâcher ce récit.

Un roman qui constitue à lui seul un habile mélange des genres, alliant mystères, enquêtes, secrets et révélations inattendues. Je ressors totalement conquise. À découvrir.

Ma note : 18/20

Romance

L’académie des femmes parfaites

L’académie des femmes parfaites de Helly Acton

  • Auteur : Helly Acton
  • Titre : L’académie des femmes parfaites
  • Genre : Romance
  • Éditions : Collections &H
  • Nombre de pages : 450
  • Parution : 15 avril 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Six femmes enfermées pendant quatre semaines et filmées 24h/24h. Une seule gagnante: celle qui prouvera qu’elle est la petite amie idéale.

Amy Wright, trente-deux ans, est persuadée que ce soir, son petit ami va enfin lui poser LA question qu’elle attend impatiemment. Après tout, ils sont ensemble depuis deux ans et il lui a dit qu’il lui réservait une surprise… Mais le rêve tourne au cauchemar lorsqu’elle retire le bandeau de ses yeux. Devant elle, un écran qui diffuse une vidéo de son petit ami dans laquelle il la largue brutalement. Derrière elle, une caméra qui filme toute la scène et la diffuse devant des millions de téléspectateurs. Car Amy fait désormais partie d’une nouvelle émission de téléréalité dont le but est de couronner la meilleure petite amie potentielle. Enfermée pendant quatre semaines avec cinq autres candidates, elle va devoir réussir les épreuves et prouver…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Collections &H pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Amy et Jamie sont en couple depuis deux ans. C’est pourquoi lorsque la jeune femme sent chez Jamie un comportement étrange, elle en est convaincue, il va tout simplement la demander en mariage. Jamie l’emmène alors dans un endroit spécial pour lui faire sa demande. Pourtant, Amy va se retrouver dans une maison, bloquée, et filmée par une multitude de caméras. Jamie va apparaître à l’écran et quitter la quitter. C’est le choc pour la jeune femme. Elle apprend alors que Jamie a tout manigancé. Il l’a inscrite dans un nouveau concept de télé-réalité, nommé Les Oubliées de l’Amour. Elle va devoir y participer avec cinq autres jeunes femmes, et postuler au gain d’un million de livres, sous condition de prouver par le biais d’épreuves qu’elle est la petite amie idéale.

J’ai passé un excellent moment de lecture et pour ma part, c’est une totale réussite. C’est une véritable bouffée de bonne humeur et d’humour, surtout. Le postulat de départ m’a paru vraiment original et j’ai apprécié la manière dont l’auteure dénonce certains comportements masculins face à la perfection supposée dont doivent faire preuve les femmes.

J’avoue avoir pensé au début que les jeunes femmes allaient aller de coup bas en trahisons afin de remporter ce concours. Il n’en est rien et c’est donc une excellente surprise. Les six jeunes femmes vont se soutenir, s’écouter et créer un noyau fait d’amitié et de respect entre elles, ce qui leur permettra de faire front aux diverses épreuves proposées par les organisateurs.

Les personnages féminins sont toutes attachantes et je les ai particulièrement appréciées. Bien évidemment, le récit est surtout centré sur Amy mais les autres ne sont pas en reste, et Jackie, par exemple, est vraiment drôle. Elles se dévoilent toutes peu à peu, et grâce aux séances de thérapie qui font partie du concours, le lecteur découvre chez Amy une grande sensibilité et à quel point sa relation avec Jamie était loin d’être idyllique. Elle se dévoile par petites touches et je me suis énormément attachée à elle.

La plume de l’auteure est addictive. Les pages ont défilé et j’ai beaucoup aimé le découpage de chapitres, où l’auteure nous narre les semaines passées par les participantes dans la maison. J’y ai retrouvé tous les ingrédients propres aux comédies romantiques mais sans tomber dans le cliché, bien au contraire.

Un roman feel-good, au ton très humoristique où l’auteure aborde des thématiques importantes mais toujours sous une perspective humoristique. J’ai passé un excellent moment de lecture empli de tendresse, d’amitié, d’originalité et d’humour et je vous recommande ce livre sans hésiter.

Ma note : 18/20