Contemporain

La lumière était si parfaite

La lumière était si parfaite de Carène Ponte

  • Auteur : Carène Ponte
  • Titre : La lumière était si parfaite
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Fleuve
  • Nombre de pages : 288
  • Parution : 15 avril 2021
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Comment sa vie a-t-elle pu lui échapper à ce point?? Devenue mère au foyer à la naissance de ses enfants, Megg fait face aujourd’hui à une ado en crise qu’elle ne reconnaît plus. Son mari ne se préoccupe guère des tâches quotidiennes. Et puis il y a eu le coup de grâce, cette saleté d’infarctus qui a fauché sa mère avant l’heure. Tandis qu’elle se résout à vider la maison de son enfance, Megg déniche une pellicule photo qui l’intrigue, et décide de la faire développer. Rien ne pouvait la préparer à la série de clichés qu’elle découvre alors… Une révélation qui bouleversera sa vie. Partie sur les traces d’un passé maternel dont elle ignore tout, Megg ne se doute pas que c’est son avenir qu’elle est en train de reprendre en main.

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Fleuve pour leur confiance.

Megg est une femme mariée et maman de deux enfants, Lalie de seize ans et le petit Malone. Elle a perdu sa maman il y a six mois, et la jeune femme est profondément bouleversée. Depuis un certain temps, elle aperçoit des signes avant-coureurs d’un profond mal-être. Elle se met à pleurer pour tout, elle se sent à l’étroit dans sa vie de famille et ne trouve plus sa place afin de s’épanouir. Sa meilleure amie Romy, qui est aussi sa voisine, va tout faire pour aider Megg. Lorsque cette dernière retrouve une pellicule de photos et qu’elle décide de la faire développer, ce qu’elle va y découvrir va changer le cours de son quotidien et l’amener dans un road trip étonnant.

Autant le dire tout de suite, ce roman a été un énorme coup de cœur pour ma part. Carène a réussi en peu de pages à m’entraîner dans un troubillon émotionnel. Je ressors de cette lecture émue et bouleversée. Carène a énormément de talent pour rendre ses personnages crédibles, et analyser avec beaucoup d’acuité les sentiments de chacun.

Dès les premières lignes, j’ai accroché à Megg, personnage très attachant et d’une simplicité authentique. C’est la jeune femme qui va porter cette histoire et le lecteur va vite s’apercevoir comment peu à peu elle va s’enliser dans une situation qui ne lui convient plus. Elle se rend compte qu’elle a tendance à s’effacer pour s’occuper de sa famille. Elle a laissé ses rêves de devenir photographe de côté.

Au fil des pages, on découvrira aussi la relation tendue qu’elle entretient avec sa fille Lalie. En pleine adolescence, cette dernière se referme sur elle-même. J’ai été très émue par certains passages, et j’ai trouvé que Carène donnait une véritable épaisseur à ses personnages. Tout sonne juste, que ce soit en ce qui concerne les personnages comme les sentiments de chacun.

J’ai beaucoup aimé le road trip qui survient dans ce roman. Je ne vous en dirai pas plus quant aux circonstances dans lesquelles il survient, afin de ne rien vous spoiler. C’est un véritable dépaysement que propose l’auteure.

La plume de l’auteure est addictive. Avec un style simple mais authentique, Carène réussit à retransmettre les émotions qu’elle veut faire passer. Les chapitres sont de taille moyenne. Le choix de la première personne, l’histoire étant narrée sous le point de vue de Megg, m’a paru très judicieux.

Un roman empli de sensibilité, d’émotions, servi par une héroïne touchante et attachante. C’est une réussite totale. À découvrir sans hésiter.

Ma note : 19/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s