Contemporain

La menteuse et la ville – Rentrée littéraire

La menteuse et la ville d’Ayelet Gundar-Goshen

  • Auteur : Ayelet Gundar-Goshen
  • Titre : La menteuse et la ville
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Presses de la Cité
  • Nombre de pages : 300
  • Parution : 22 août 2019
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Nymphea porte un nom de fleur mais son quotidien est loin d’être rose. À dix-sept ans, elle traîne ses complexes et souffre d’une vie insignifiante, où rien ne lui arrive jamais. En vendant des glaces pendant l’été, elle espère enfin sentir souffler le vent de l’aventure. Mais rien ne se passe… Jusqu’au jour où Avishaï Milner, chanteur populaire sur le retour, franchit le seuil de son échoppe. Pressé et méprisant, le play-boy déchu agresse verbalement Nymphea, puis la poursuit dans l’arrière-cour où elle s’est enfuie. Lorsqu’il la saisit par le bras, elle hurle et, l’instant d’après, toute la ville est là. En quelques secondes, la jeune fille récrit l’histoire, et Avishaï se retrouve en garde à vue pour tentative de viol sur mineure. Quant à la pseudo-victime, elle est propulsée au rang d’icône, Cendrillon en croisade contre les violences masculines.
Pendant ce temps, une autre femme est elle aussi entraînée dans un mensonge dont elle ne mesure pas encore les retombées : Raymonde, vieille juive issue de l’immigration marocaine en Israël, prend l’identité de Rivka, sa meilleure amie, rescapée des camps…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Presses de la Cité pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Nymphea, jeune fille de dix-sept ans, mène une vie banale. Elle qui rêve de changement se voit bloquée dans un quotidien routinier. L’été, elle vend des glaces. Malgré tout, rien ne vient embellir ses journées. Un jour, alors qu’elle s’absente un laps de temps, Avishaï, ancien chanteur dans son déclin, va entrer dans la boutique. Lorsque revient Nymphea, elle va se faire insulter par Avishaï, qui trouve inadmissible de devoir attendre. La jeune fille fond en larmes et court se réfugier dans l’arrière-cour. Le chanteur lui court derrière, lui prend le bras. En criant, Nymphea va attirer les gens et l’on va enfin s’occuper d’elle, accusant Avishaï de tentative de viol. Elle ne fera rien pour démentir et mettra en route un engrenage duquel il lui sera très difficile de s’extirper.

Voilà un roman qui va aborder la thématique du mensonge et ses conséquences pendant toute l’intrigue. L’auteure a su explorer à la perfection les affres du mensonge, les causes qui peuvent pousser à mentir et les conséquences désastreuses que cela peut engendrer. Elle traitera ce sujet sans fard, en usant un ton caustique, mais également sans juger et en impliquant son lecteur pour essayer de comprendre les raisons.

Le personnage de Nymphea est très bien campé. Elle est tout en nuances et très travaillée, et l’on s’attache d’emblée à elle. Elle se sent totalement à l’étroit, vivant parfois même dans l’ombre de sa petite sœur. Il y a une réelle évolution de ce personnage tout au fil des pages. Elle n’est jamais statique.

L’intrigue est très prenante, et l’on a réellement envie d’aider Nymphea à sortir au plus vite de l’engrenage où elle s’empêtre de plus en plus. On voudrait tellement qu’elle aille révéler la vérité et l’aider à le faire.

La plume est très plaisante. Ce roman se lit vraiment très vite. L’auteure alterne un ton caustique et beaucoup de délicatesse dans l’écriture. C’est une totale réussite.

Un roman sur les mensonges, sur ses conséquences, avec un personnage principal très bien campé. Une très belle découverte pour ma part et que je vous recommande.

Ma note : 17/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s