Thriller

Je fus un mauvais homme

Je fus un mauvais homme de Pierre Faupoint

  • Auteur : Pierre Faupoint
  • Titre : Je fus un mauvais homme
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Librinova
  • Nombre de pages : 183
  • Parution : 11 février 2019

Résumé

Ismaël a tout juste 18 ans lorsqu’il est condamné pour trafic de stupéfiants. À sa sortie de prison, à défaut de pouvoir se venger sur ceux qui l’ont condamné, il déverse sa haine sur la gent féminine. En 2005, il commet l’irréparable et le double meurtre sanguinaire dont il est l’auteur fait la une des journaux : quelles sont les raisons qui ont poussé L’assassin poétique à recueillir une enfant ? Où se trouve la petite Lélia ? Quelques années plus tard, oscillant entre pulsions meurtrières et son rôle de père, Ismaël rencontre Nahima. Enfin heureux, il tombe de haut quand celle-ci le quitte sans un mot, et reprend ses massacres… Parviendra-t-il à échapper aux mains de la police et à garantir l’éducation de sa fille ? Découvrez un thriller psychologique haletant qui nous entraîne aux côtés d’un personnage sombre et complexe !

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier les Éditions Librinova pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Nous sommes ici avec Ismaël, jeune homme de 18 ans, qui se voit purger une peine de prison pour trafic de stupéfiants. À sa sortie, il en veut à tout le monde et son désir de vengeance est extrême. Il va donc s’en prendre à la gent féminine. Mais il va pousser cette vengeance toujours plus loin, jusqu’à assassiner un couple. Lorsque Ismaël se rend compte que ce couple avait une petite fille, il décide de la recueillir, de s’en occuper et commence alors un long chemin de rédemption pour Ismaël auprès de sa fille adoptive.

Quel roman ! Je peux affirmer que la noirceur suinte à toutes les pages, et qu’il y a très peu de place pour l’espoir. L’auteur a réussi à créer l’un des personnages les plus complexes que j’aie pu rencontrer dernièrement dans mes lectures. Il va vraiment se créer un paradoxe entre l’abomination des actes d’Ismaël, et la grande tendresse de cet amour indéfectible qui se crée entre lui et sa fille adoptive, Lélia. Tout au long des pages, cette dualité sera présente.

Cette histoire est entièrement portée par Ismaël et Lélia. L’auteur a très bien travaillé ces deux personnages, en les nuançant et en les rendant très complexes. L’intrigue est d’une grande noirceur, menée tambour battant par une plume percutante mais surtout très belle. Ce roman est remarquablement bien écrit, avec un vocabulaire recherché mais facile d’accès, pourtant.

Quant à la fin, je ne l’ai absolument pas vue venir et j’ai été surprise. J’aurais toutefois apprécié qu’elle soit un petit plus étayée, plus approfondie. J’ai eu l’impression qu’elle arrivait de manière trop abrupte. Malgré tout, ce fut une excellente lecture, avec des pages qui défilent.

Si vous voulez un thriller très complexe, je vous conseille fortement de découvrir ce roman.

Ma note : 18/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s