Thriller

La belle-mère

La belle-mère de Sally Hepworth

  • Auteur : Sally Hepworth
  • Titre : La belle-mère
  • Genre : Thriller
  • Éditions : L’Archipel
  • Nombre de pages : 360
  • Parution : 20 août 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Avocate appréciée pour son dévouement, Diana se bat pour améliorer le sort des réfugiés, mais elle se montre froide et distante, sinon blessante, envers les siens. Ce dont souffre Lucy, sa belle-fille, qui rêvait de trouver en elle une mère de substitution.

Dix années ont passé, et Diana vient de mourir. Elle se serait suicidée. Mais, à l’autopsie, nulle trace d’un cancer… Qu’est-il donc arrivé à Diana, dont le testament a été modifié peu de temps avant sa mort ?

Avec ce suspense psychologique, dans la lignée des succès de Liane Moriarty, Phoebe Morgan ou B.A. Paris, Sally Hepworth livre le portrait glaçant d’une famille en apparence harmonieuse. En apparence seulement…

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions de L’Archipel pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Diana est une femme aisée mais qui n’a pourtant pas oublié ses origines modestes. Lucy est une jeune femme en manque d’amour maternel depuis qu’elle a perdu sa maman. Aussi, lorsque Lucy rencontre Ollie, le fils de Diana, et qu’elle l’épouse, elle pense trouver dans sa belle-mère une figure maternelle. Pourtant, c’est loin d’être le cas, puisque Diana est froide et très distante. Lorsque des policiers informent Lucy et Ollie du suicide de Diana, ces derniers ne vont pas accepter cette version qui ne colle pas au caractère battant de cette femme forte en toute circonstance. Que s’est-il donc passé ?

Il s’agit ici d’un pur thriller psychologique et domestique. Finalement, ce n’est pas forcément l’enquête qui prendra une place primordiale, même si bien évidemment elle compte dans le déroulé de l’intrigue. Ici, c’est plutôt la relation houleuse entre la belle-mère et la belle-fille qui sera abordée.

Ainsi, à l’aide de plusieurs retours dans le passé et des points de vue des deux femmes qui vont porter à elles-seules l’histoire, le lecteur va en apprendre un peu plus sur les différends qui séparent Diana et Lucy. L’évolution de leur relation est intéressante à suivre et c’est d’une grande complexité.

Bien évidemment, il ne faut pas s’attendre à de l’action incroyable tout au fil des pages puisque l’ambiance sera ici plutôt feutrée et c’est donc de tension psychologique dont il est question dans ce récit. Les personnages sont bien campés et l’auteure a su leur donner l’épaisseur nécessaire pour rendre le tout crédible.

La plume de l’auteure est très fluide et les pages défilent sans même s’en apercevoir. J’ai beaucoup aimé le schéma narratif proposé par Sally, consistant à changer de point de vue et de temporalité à chaque chapitre.

Un très bon thriller psychologique servi par deux personnages féminins très bien dépeints et une plume entraînante. C’est une excellente découverte littéraire.

Ma note : 17/20

3 réflexions au sujet de “La belle-mère”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s