Thriller

Seule la haine

Seule la haine de David Ruiz Martin

  • Auteur : David Ruiz Martin
  • Titre : Seule la haine
  • Genre : Thriller
  • Éditions : Taurnada
  • Nombre de pages : 252
  • Parution : 10 juin 2021
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Persuadé que Larry Barney, psychanalyste spécialisé dans les troubles de l’adolescence, est responsable du suicide de son frère, Elliot, quinze ans, se présente armé dans son cabinet.
Séquestré, Larry n’a d’autre choix que de laisser le jeune homme lui relater les derniers mois. Mais très vite, c’est l’escalade de l’horreur: Larry est jeté dans un monde qui le dépasse, aux frontières de l’abject et de l’inhumanité.
Au fil du récit, tandis que les détails se succèdent, une seule idée l’obsède: celle de s’en sortir, à tout prix…

Mon avis

Je remercie chaleureusement les Éditions Taurnada pour leur confiance.

Neuchâtel. Dans le cabinet du psychanalyste Larry, le drame couve. Le jeune Elliot, quinze ans, vient de se présenter armé et menace Larry. Pour lui, le psychanalyste est le responsable du suicide de son frère. Larry n’a pas le choix, il se voit dans l’obligation d’écouter le jeune homme raconter son histoire.

Il s’agit ici d’un thriller purement psychologique, dans lequel l’auteur, à l’aide d’un huis clos, déroule une intrigue qui montera en tension tout au fil des pages. Cela a été une très bonne lecture, emplie de rebondissements.

Si au début, j’ai un peu craint que l’intrigue ne tourne en rond, puisque c’est souvent ce qui caractérise les huis clos, je dois dire que je me suis vite aperçue qu’il n’en serait rien. David a su maîtriser son récit avec brio et renouveler son intrigue tout au fil des pages afin de ne jamais créer une monotonie ou un quelconque scénario répétitif.

Au fil de l’histoire racontée par Elliot, la tension va monter peu à peu. Les questionnements sont nombreux et il devient très difficile de lâcher le livre. La confrontation entre Elliot et Larry est forte. L’auteur a réussit à brosser des personnages profonds. La tension est bien dosée. L’auteur ne nous sert pas tous les mystères dès le départ.

La plume de l’auteur est très fluide. Avec un style direct, l’histoire se lit très vite. Les petits chapitres rythment l’histoire. Les dialogues sont nombreux. Si au début, l’intrigue est un peu lente à se mettre en place, je dois dire que par la suite, la tension monte crescendo.

Un très bon thriller psychologique. L’auteur nous offre un huis clos angoissant et parfaitement dosé dans le suspense. À découvrir.

Ma note : 17/20

4 réflexions au sujet de “Seule la haine”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s