Thriller

Passager 23

Passager 23 de Sebastian Fitzek

Résumé

Un paquebot, des disparitions mystérieuses…Depuis de longues années, des passagers du Sultan des mers – souvent une mère et son enfant – disparaissent après s’être vraisemblablement jetés par-dessus bord. C’est ce qui est arrivé à la femme et au fils de Martin Schwartz, Tim, alors qu’ils effectuaient une croisière sur ce paquebot.Depuis la mort de sa femme et de son fils Tim, Martin a perdu goût à la vie et assume, au sein de la police où il officie comme psychologue, des missions dangereuses, notamment au contact de pédophiles sans scrupules.Cinq années ont passé quand une femme mystérieuse, qui se prétend auteure de thrillers, l’invite à retourner sur Le Sultan des mers. Elle aurait des révélations à lui faire sur la disparition de sa famille.Une fois sur place, il reconnaît avec stupeur l’ours en peluche de Timmy dans les bras d’Anouk, une enfant disparue qui vient de refaire surface. Il comprend alors qu’il a été sollicité pour découvrir ce qu’a vécu la fillette que l’on cache dans la cabine 23.Au fil de son enquête, il mettra au jour le mobile de ces mystérieuses disparitions. Et découvrira que les disparus ne sont peut-être pas tous morts…

Mon avis

Chaque auteur a plus ou moins sa manière d’écrire et sa façon de procéder, qui est reconnaissable entre mille. J’ai reconnu dans ce thriller la patte de Fitzek à presque tous les chapitres. Effectivement, pour sa part, ce sont toujours beaucoup de chapitres qu’il propose à son lecteur, avec au bout de presque chacun d’entre eux, une révélation qui le pousse à tourner les pages.

Si c’est un procédé qui m’a énormément plu dans ses précédents romans, et je pense ici à l’excellent « Thérapie », que je ne peux que vous conseiller, il est vrai qu’ici j’ai eu tendance à ressentir de l’exaspération. Il y avait trop de rebondissements et de révélations qui finissaient par octroyer peu de crédibilité à la lecture. Je me suis souvent perdue, ne me souvenant plus d’un mystère qui avait surgi cinquante pages avant et dont j’avais après toutes ces pages enfin la révélation.

Et pourtant, ce huis-clos oppressant, puisque presque toute l’aventure se déroule sur le paquebot, est parfaitement huilé. Malgré l’exaspération que j’ai pu ressentir, j’avais justement envie de tourner les pages rapidement pour savoir, et cela est bon signe.

Fitzek abordera ici une thématique très dure, dont je ne dirai rien, pour ne rien spoiler. Je n’ai pas vu venir le dénouement et pourtant, les indices étaient sous mon nez. Petit bémol néanmoins sur une fin qui apporte le rebondissement de trop, à mon sens.

Ma note : 16/20

2 réflexions au sujet de “Passager 23”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s