Thriller

Le chant de l’assassin

Le chant de l’assassin de R. J. Ellory

Auteur : R. J. Ellory
Titre : Le chant de l’assassin
Genre : Thriller
Éditions : Sonatine
Nombre de pages : 496
Parution : 23 mai 2019

Résumé

Tout le monde a un secret.

Condamné pour meurtre, derrière les barreaux depuis plus de vingt ans, Evan Riggs n’a jamais connu sa fille, Sarah, confiée dès sa naissance à une famille adoptive. Le jour où son compagnon de cellule, Henry Quinn, un jeune musicien, sort de prison, il lui demande de la retrouver pour lui donner une lettre. Lorsqu’Henry arrive à Calvary, au Texas, le frère de Riggs, shérif de la ville, lui affirme que la jeune femme a quitté la région depuis longtemps, et que personne ne sait ce qu’elle est devenue. Mais Henry s’entête. Il a fait une promesse, il ira jusqu’au bout. Il ignore qu’en réveillant ainsi les fantômes du passé, il va découvrir un secret que les habitants de Calvary sont prêts à tout pour ne pas voir divulguer.
Avec ce retour aux sources qui évoque par bien des aspects Seul le silence, R. J. Ellory nous livre un roman magistral, d’une puissance émotionnelle rare. Un de ses plus humains, un de ses plus sombres aussi.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Sonatine pour leur confiance et grâce à qui j’ai eu la possibilité de découvrir ce roman.

Nous sommes ici avec Henry, qui suite à une incarcération de trois ans, se retrouve en liberté. Son codétenu, Evan, qui pour sa part est condamné à perpétuité, va demander à Henry de remettre une lettre à sa fille qu’il n’a jamais connue. Henry lui en fera la promesse et se retrouvera ainsi, bien malgré lui, pris dans une impasse dangereuse.

À chaque fois que j’ouvre un roman d’Ellory, je sais que ma lecture va rimer avec des mots tels que profondeur, noirceur, émotion. Cet opus ne déroge pas à la règle et est tout simplement une petite pépite du genre, destinée à faire passer son lecteur par toutes les émotions et à le remuer.

Ellory a su planter son décor à la perfection, dans cette petite ville de Calvary, au Texas. J’y ai été en immersion totale tout au long des pages, et j’ai ressenti cette atmosphère oppressante. Ce roman est parfaitement maîtrisé à tous les niveaux.

Les personnages sont extrêmement bien dépeints. Aucun manichéisme avec Ellory. Ils ont leurs qualités et leurs défauts, et sont très fouillés psychologiquement. L’auteur n’a pas son pareil pour créer des personnages forts.

Si vous recherchez de l’action, il vous faudra passer votre chemin. Nous sommes ici avec un véritable roman d’ambiance où ce qui prime sera la psychologie. Je n’ai pas pu faire autrement que de m’attacher au personnage de Henry, à qui j’ai eu envie de tendre la main dans sa quête.

C’est un roman d’une grande noirceur, où l’espoir a très peu de place, mais Ellory aura su mettre en exergue des valeurs telles que loyauté et amitié. C’est bouleversant, profondément humain, bien plus qu’un simple thriller.

Si vous ne connaissez pas la plume de Ellory, il vous faut la découvrir. Ses romans sont empreints d’une grande beauté, et restent en tête pendant longtemps.

Ma note : 19/20

6 réflexions au sujet de “Le chant de l’assassin”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s