Contemporain

La grande escapade – Rentrée littéraire

La grande escapade de Jean-Philippe Blondel

  • Auteur : Jean-Philippe Blondel
  • Titre : La grande escapade
  • Genre : Contemporain
  • Éditions : Buchet Chastel
  • Nombre de pages : 265
  • Parution : 15 août 2019
  • Pour vous procurer ce roman, c’est ici

Résumé

On rit. C’est étonnant parce que, pris séparément, aucun d’entre eux ne pensait que la situation les pousserait à l’hilarité – or, de façon tout à fait inattendue, ils font contre mauvaise fortune bon cœur et les voilà qui s’esclaffent et qui se mettent à papoter, retrouvant les réflexes de cour de récréation, mais avec cet air de liberté unique qu’apporte avec lui l’Arbalète filant vers Paris.

1975. Tandis que le pays subit les effets du premier choc pétrolier, que les femmes revendiquent leurs droits et que la mixité s’impose dans les cours de récréation, rien ne semble devoir troubler le quotidien des familles d’instituteurs du groupe scolaire Denis-Diderot. À moins que le train du changement ne s’engouffre tout à coup dans les classes et les corps et ne redessine les frontières d’un monde très différent.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Buchet Chastel pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Année 1975. Alors que c’est une époque charnière pour la France, avec bien des chamboulements à venir, cela n’empêche pas les familles d’instituteurs du groupe scolaire Denis-Diderot d’évoluer à leur rythme et presque en autarcie, tant ils s’y sentent bien. Professeurs et élèves vont se côtoyer dans un quotidien simple mais riche en émotions.

Ce roman a été un véritable coup de cœur pour ma part. Tout m’a plu, j’ai été conquise et je n’avais pas envie de quitter cet univers que l’auteur a su créer. Jean-Philippe Blondel a su plonger son lecteur dans un microcosme scolaire, où les personnages sont attachants et émouvants. Il a réussi à m’immerger totalement dans cette petite société, dans laquelle je me suis laissée emporter sans jamais me lasser.

J’ai beaucoup aimé suivre cette France en pleine métamorphose. L’auteur a su intégrer ces changements à la perfections dans son récit. Ainsi, c’est l’arrivée de la mixité dans les salles de classe, les femmes se battent pour leurs droits. Au travers de personnages simples, l’auteur a su nous parler de ces évolutions.

Les personnages sont touchants, tant les instituteurs que les élèves. Tous sont très bien dépeints et émouvants. J’ai été séduite et j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre leurs péripéties. L’histoire est simple, banale, mais pourtant d’une grande profondeur.

La plume de l’auteur est tout simplement parfaite. Jean-Philippe Blondel a un réel talent de conteur. Chaque mot est placé de manière à créer une harmonie parfaite. J’ai dévoré ce roman sans même m’en rendre compte, tant le style est plaisant.

Un véritable coup de cœur pour ce roman simple et pourtant très profond. J’ai adoré me plonger dans ce microcosme scolaire, pendant une période où la France se métamorphose. Un roman à ne pas manquer.

Ma note : 18/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s