Thriller

Victime 55

Victime 55 de James Delargy

  • Auteur : James Delargy
  • Titre : Victime 55
  • Genre : Thriller
  • Éditions : HarperCollins France
  • Nombre de pages : 352
  • Parution : 8 janvier 2020
  • Pour vous procurer ce livre, c’est ici

Résumé

Une petite ville perdue en Australie. Un officier de police habitué à régler des petits problèmes de vie domestique et querelles de voisinage.
Un jour de canicule débarque un homme, couvert de sang. Gabriel déclare avoir été séquestré dans une cabane par un serial killer. Le dénommé Heath a déjà tué 54 personnes. Gabriel est sa prochaine victime.
Quand la chasse à l’homme commence, ce même jour de canicule, débarque un deuxième homme. Heath est couvert de sang. Heath déclare avoir été séquestré dans une cabane par un serial killer, un certain Gabriel. Gabriel a déjà tué 54 personnes. Heath est sa prochaine victime.
Qui est le numéro 55 ?

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions HarperCollins France pour leur confiance et grâce à qui j’ai pu découvrir ce roman.

Australie. Gabriel arrive au poste de police, couvert de sang. Il affirme avoir été séquestré par Heath, qui a déjà tué 54 personnes avant lui, voulant faire de Gabriel sa victime 55. Quelques heures plus tard, c’est au tour de Heath d’arriver lui aussi couvert de sang au poste de police, et voilà qu’il affirme que Gabriel l’a séquestré, qu’il a tué 54 personnes et qu’il voulait faire de Heath sa victime 55. Le policier, Chandler, se retrouve totalement dépassé. Il fera donc appel à Mitch pour découvrir la vérité. Mais entre ces deux hommes, l’harmonie ne règne pas vraiment.

C’est un excellent thriller que j’ai découvert. S’il est vrai que le résumé est percutant, et que cette histoire de victime 55 est bien entendu le fil rouge du roman, tout ne tournera pas autour de ce seul mystère. L’auteur a su se renouveler page après page, et cela a contribué à maintenir mon intérêt jusqu’au dénouement.

Il faudra se montrer patient au cours de la lecture. L’auteur va prendre le temps de poser les bases de son intrigue, et je ne vous cache pas que le rythme est parfois lent et tout en langueur. Malgré tout, j’ai été en immersion totale et cela, grâce au décor choisi pour l’intrigue. L’auteur a décidé de la placer en Australie, et c’est très réussi. J’ai fortement apprécié ce cadre et les descriptions m’ont fait entrevoir un paysage très réaliste.

Outre un suspense efficace, j’ai beaucoup aimé la relation entre les deux policiers, qui sont aux antipodes l’un de l’autre niveau caractère. James Delargy a su les dépeindre avec beaucoup de nuances, et si j’ai eu beaucoup d’empathie pour Chandler, j’avoue que cela n’a pas vraiment été le cas en ce qui concerne Mitch, qui est hautain au possible. Les prises de bec sont nombreuses, et le seul petit reproche que je peux faire à l’auteur, c’est d’en avoir trop fait à ce niveau par moments. Mais cela n’émaille en rien le plaisir de lecture.

La plume de l’auteur est efficace. D’un style très fluide et addictif, il nous propose une intrigue pleine de rebondissements et de mystères, tout en prenant le parti de le faire avec parcimonie, et avec une certaine lenteur qui n’est pas forcément propre à ce genre littéraire. Cela a pour ma part fonctionné et je me suis totalement laissée happer.

Une intrigue habilement ficelée, en immersion totale en Australie et servie par deux policiers aux caractères si diamétralement opposés, que cela créera des tensions supplémentaires. Ce thriller est une véritable réussite aux multiples rebondissements. Une très belle découverte.

Ma note : 17/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s